Retrospective Avi Mograbi : Comment j’ai appris à surmonter ma peur et à aimer Ariel Sharon

10.10 2014 /
20h Rue Arenberg 3 - 1000 Bruxelles

Com­ment j’ai appris à sur­mon­ter ma peur et à aimer Ariel Sha­ron

Avi Mogra­bi, 1996, IL, video, vo st fr, 61′

En 1982, pour des rai­sons morales et poli­tiques, Avi Mogra­bi a refu­sé de ser­vir dans l’armée israé­lienne lors la guerre contre le Liban. Le ministre de la défense de l’époque, Arik (Ariel) Sha­ron, devient ensuite l’homme fort du Likoud. À l’approche des élec­tions de 1996, Mogra­bi décide de bros­ser le por­trait de cet homme qui à la fois le rebute et le fas­cine. Dans un pre­mier temps, la femme du cinéaste, Tam­mi, le pousse à faire ce film sur ce qu’ils croient tous deux être “le chant du cygne” de Sha­ron. Mais ce der­nier ne se laisse pas appro­cher. Dans un second temps, Mogra­bi réus­sit à le fil­mer et, sur­prise : l’ancien mili­taire se livre avec bon­ho­mie à l’exercice. Ren­ver­se­ment. Tam­mi s’oppose de plus en plus vive­ment à la pour­suite du tour­nage, jusqu’à quit­ter son époux… Dans ce brû­lot aus­si dra­ma­tique qu’ubuesque (dont le titre est emprun­té au “Dr Fola­mour” de Stan­ley Kubrick), Mogra­bi pose les bases d’une œuvre très enga­gée entre fic­tion et réa­li­té. His­toires pri­vées et poli­tiques s’y mêlent, tan­dis qu’apparaît la dimen­sion humaine d’un homme poli­tique dont les crimes ne cessent pour­tant d’horrifier. Le rap­pel des mas­sacres de Sabra et Cha­ti­la hante le film, comme pour nous empê­cher de céder à notre tour à la “séduc­tion” de Sha­ron.

3,5€ / 2,5€

Plus d’in­fo : retros­pec­tive Avi Mogra­bi