Soirée d’ouverture du Festival Eye on Palestine

28.03 2015 /
17h Théâtre Marni. Rue De Vergnies 25, 1050 Bruxelles

Soi­rée d’ou­ver­ture du Fes­ti­val Eye on Pales­tine

Orga­ni­sée par Abp Asbl

17:00 Film — The Do Goo­ders ( Chloe Ruth­ven, 2013, Sous-titrage Fran­çais et Anglais)

Le film explore l’impact de décen­nies d’aide inter­na­tio­nale appor­tée aux Pales­ti­niens. La ques­tion cen­trale est de savoir si cet altruisme occi­den­tal ne par­ti­cipe pas plu­tôt au main­tien du sta­tu quo de l’oc­cu­pa­tion. Dans un style road movie à la « Thel­ma et Louise », c’est un voyage du côté sombre de l’aide inter­na­tio­nale. Chloé, la Bri­tan­nique, et Lub­na, la Pales­ti­nienne, en explorent l’impact sur la région. Mais ce qui appa­raît au départ comme une simple enquête s’avère de plus en plus com­plexe, d’autant plus lorsque le per­son­nel et le poli­tique s’entremêlent. Chloé Ruth­ven est en effet pas­sion­née par le sujet après la relec­ture d’un livre écrit par sa grand-mère qui était elle-même tra­vailleuse huma­ni­taire en Pales­tine. Son pro­jet l’amène à ren­con­trer Lub­na, une femme pales­ti­nienne qui tra­vaille comme chauf­feur et inter­mé­diaire pour les jour­na­listes étran­gers. Son enquête prend alors l’aspect d’une ren­contre hau­te­ment émo­tion­nelle entre deux femmes qui essayent de se com­prendre mutuel­le­ment.

20:00 Concert — 47 Soul

Depuis leur for­ma­tion au prin­temps 2013, le groupe 47SOUL a lan­cé sa musique haute en éner­gie dans le Moyen-Orient. Com­plé­té par deux bri­tan­niques, le groupe visite fes­ti­vals d’é­té et spec­tacles à gui­chets fer­més à Londres.

La musique de 47SOUL com­bine Deb­ka, la musique de rue pales­ti­nienne et danses tra­di­tion­nelles, avec des beats élec­tro­niques pro­fondes mixées sur du sons en pro­ve­nance du Moyen-Orient, de l’I­rak à Chou­bi Mij­wez.

47SOUL capte ces sons dans des syn­thé­ti­seurs ana­lo­giques, effets dub, et des lignes de gui­tare transe. Leurs paroles, mélange arabe et en anglais, se concentrent sur la célé­bra­tion, la liber­té et la lutte pour l’é­ga­li­té dans le monde entier.

P.A.F : 5 euros