Tous indépendants et le droit du travail pour les historiens ?

28.03 2018 /
19h30 Maison commune "L'Aurore", 162 rue du Midi, 1000 Bruxelles

Tous indé­pen­dants et le droit du tra­vail pour les his­to­riens ?

Mer­cre­di 28 mars à 19:30 — 21:30
Mai­son com­mune “L’Au­rore”, 162 rue du Midi, 1000 Bruxelles

Dans beau­coup de métiers, nous voyons appa­raître, à côté des sala­riés, des pro­fes­sion­nels sous sta­tut indé­pen­dant. D’abord can­ton­né à des métiers intel­lec­tuels à la fron­tière de la pro­fes­sion libé­rale, cela conta­mine main­te­nant toutes les acti­vi­tés, y com­pris celles déjà mar­quées par la pré­ca­ri­té et la péni­bi­li­té (hore­ca, construc­tion, trans­port).

La lutte des cour­siers DELIVEROO a mis cela en lumière dans un contexte ou l’économie dite “col­la­bo­ra­tive” ou de “pla­te­forme” sert de pré­texte, et la régres­sion sociale pré­sen­tée comme pro­grès. Dans ce dos­sier, un employeur pré­tend impo­ser bru­ta­le­ment à tous ses tra­vailleurs d’adopter le sta­tut d’indépendant. Dans leur lutte, ces tra­vailleurs asso­cient indé­pen­dance et escla­vage, ce qui montre l’étendue du para­doxe auquel on est arri­vé. Les auto­ri­tés se disent impuis­santes.

Se mani­festent des vel­léi­tés patro­nales de créer un nou­veau sta­tut entre le sala­rié et l’indépendant. Sans doute pas pour la “nou­velle” éco­no­mie qui a déjà trou­vé plus radi­cal, mais pour déman­te­ler les droits des tra­vailleurs de l’économie plus tra­di­tion­nelle.

Pour évo­quer cette situa­tion, les moyens de lutte et les éven­tuels leviers juri­diques, nous accueillons Mar­tin Willems, secré­taire per­ma­nent CNE en charge de ce dos­sier, et Jean-Ber­nard Robillard, porte-parole du Col­lec­tif des coursier·e·s.

Orga­ni­sé par Asso­cia­tion Cultu­relle Joseph Jac­que­motte
Sur fb