Une conférence chantée de Henri Goldman : La chanson de Sarah

27.01 2017 /
20h Garcia Lorca. rue des Foulons 47/49 - 1000 Bruxelles

Une conférence chantée de Henri Goldman : La chanson de Sarah

vendredi 27 janvier 2017 à 20h à l’UPJB

rue de la Victoire, 61

1060 Bruxelles

Traces juives dans la chan­son fran­çaise

La chan­son fran­çaise doit beau­coup aux auteur-e‑s et aux inter­prètes d’o­ri­gine juive. Beau­coup sont res­tés très dis­crets sur leur généa­lo­gie, au point d’in­car­ner la France arché­ty­pique, comme le Casque d’Or de Simone Signo­ret, fille du Juif polo­nais André Kamin­ker et qui fit car­rière sous le nom de sa mère pro­ven­çale. Mais au fil des années, le refou­lé remon­ta à la sur­face, ce qui débou­cha sur quelques sur­prises…

“La chan­son de Sarah” ?

Une confé­rence chan­tée, quelque chose entre une confé­rence, une écoute de disques com­men­tée et un réci­tal de chan­sons.

« Quand j’é­tais petit — cinq ans, ou six — ma grande sœur m’ins­tal­lait sur la table du salon pour me faire chan­ter toutes les chan­sons de sa jeu­nesse. Mou­loud­ji, les Com­pa­gnons de la chan­son, Charles Tre­net et, sur­tout, Yves Mon­tand, son idole.

C’est à ce moment-là que j’ai attra­pé ce virus qui ne m’a plus lâché jus­qu’à aujourd’­hui. J’ai tout écou­té, j’ai tout répé­té, j’ai tout aimé, en vrac et en détail. De la grande Mireille à Patrick Bruel, en pas­sant par Jean Fer­rat, Guy Béart, Bar­ba­ra, Pol­na­reff, Michel Ber­ger, Joe Das­sin et, à mes 15 ans, Richard Antho­ny qui enten­dait sif­fler le train.

Quelle ne fut pas ma sur­prise, en pré­pa­rant cette confé­rence, de décou­vrir que toutes les per­sonnes qui je viens de citer, abso­lu­ment toutes, étaient juives. Et qu’on n’en savait rien du tout. Sauf, peut-être, pour Patrick Bruel… » Hen­ri Gold­man

Le par­cours

En par­tant à la recherche des traces juives dans la chan­son fran­çaise, on écou­te­ra — dans l’ordre d’en­trée en scène — Fran­cis Lemarque, Renée Lebas, Georges Ulmer, Charles Azna­vour, Serge Gains­bourg, Joël Holmes, Régine, Leny Escu­de­ro, Georges Mous­ta­ki, Enri­co Macias, Her­bert Paga­ni, Michel Jonasz, Jean-Jacques Gold­man, Danielle Mes­sia. En bout de piste, Hen­ri Gold­man inter­ca­le­ra quelques contri­bu­tions plus per­son­nelles.

Les thèmes

L’im­mi­gra­tion et l’exil, l’é­man­ci­pa­tion, les petits métiers, la famille, le géno­cide et la guerre, la reli­gion, Israël et le sio­nisme, la dif­fé­rence entre Ash­ke­nazes et Sepha­rades, le yid­dish… C’est fou ce que les chan­sons racontent sans avoir l’air d’y tou­cher. Au terme du par­cours, on devrait en savoir un peu plus sur l’i­den­ti­té juive, à moins qu’on n’y com­prenne plus rien…

Voir en ligne : La Chan­son de Sarah

Infos