Veillée pour Semira Adamu

22.09 2020 / 20h30 - 22h00
Parc Saint-Michel (en face de l’église Sainte-Gudule) - Rue Sainte-Gudule, 1000 Bruxelles

Semi­ra, nigé­riane, a fui un mariage for­cé. Sym­bole de la résis­tance en centre fer­mé, elle a résis­té à 5 expul­sions avant d’être assas­si­née par la police lors de la 6ème, étouf­fée sous un oreiller. Elle avait 20 ans.
Cette veillée se veut être un hom­mage à son com­bat, sa résis­tance et à sa force, mais pas seule­ment. 22 ans c’est long. Suf­fi­sam­ment long que pour que les choses changent. Alors que l’on scan­dait « plus jamais ça » lors de ses funé­railles, force est de consta­ter qu’aujourd’hui, la poli­tique migra­toire est tou­jours aus­si nau­séa­bonde : refou­le­ment aux fron­tières, rafles, enfer­me­ment des familles, construc­tion de nou­veaux centres fer­més… Des vies détruites, des dom­mages et trau­mas irré­pa­rables. De nom­breuses femmes luttent aujourd’­hui pour leur liber­té. Au tra­vers de Semi­ra Ada­mu, c’est aus­si à ces femmes que nous ren­dons hom­mage.

Lorsque l’on évoque les poli­tiques migra­toires, on pense évi­dem­ment au camp de Moria, on pense à Calais, on pense à la médi­ter­ra­née, mais aus­si à Bruxelles. Bruxelles où il y a 22 ans, des poli­ciers étouf­faient une femme sous un oreiller. Bruxelles où il y a 2 ans, Maw­da, une enfant de 2 ans, était assas­si­née par la police, d’une balle dans la tête. En Bel­gique et ailleurs, les fron­tières tuent.

Si la réa­li­té de tou·te·s les enfermé·e·s est évi­dem­ment inac­cep­table, nous avons choi­si de mettre en avant le com­bat de ces femmes qui subissent de nom­breuses vio­lences et qui, à l’instar de Semi­ra, luttent et hurlent leur colère pour que « plus aucune femme n’ait à subir ce qu’elles ont vécu », comme nous le disait une femme enfer­mée en centre fer­mé ces der­niers mois. Les Semi­ra sont nom­breuses, soyons aus­si nombreux·ses lors de cette veillée : pour Semi­ra et pour toutes les enfer­mées qui luttent contre ces vio­lences racistes, colo­niales et patriar­cales.

La veillée aura lieu rue Sainte Gudule dans le Parc Saint-Michel (en face de l’église Sainte-Gudule). Ce lieu a été choi­si car c’est à cet endroit que se sont dérou­lées les funé­railles de Semi­ra Ada­mu en 1998.

Ils ont tué une femme, pas son com­bat !