Gilets Jaunes : L’appel de Commercy

par des Gilets jaunes

« L’assemblée des assem­blées » des Gilets jaunes s’est tenue à Sor­cy-Saint-Mar­tin, près de Com­mer­cy (Meuse), same­di 26 et dimanche 27 jan­vier. Elle vient de publier son appel.


APPEL DE LA PREMIÈRE « ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES » DES GILETS JAUNES

Nous, Gilets Jaunes des ronds-points, des par­kings, des places, des assem­blées, des manifs, nous sommes réunis ces 26 et 27 jan­vier 2019 en « Assem­blée des assem­blées », réunis­sant une cen­taine de délé­ga­tions, répon­dant à l’appel des Gilets Jaunes de Com­mer­cy.

Depuis le 17 novembre, du plus petit vil­lage, du monde rural à la plus grande ville, nous nous sommes sou­le­vés contre cette socié­té pro­fon­dé­ment vio­lente, injuste et insup­por­table. Nous ne nous lais­se­rons plus faire ! Nous nous révol­tons contre la vie chère, la pré­ca­ri­té et la misère. Nous vou­lons, pour nos proches, nos familles et nos enfants, vivre dans la digni­té. 26 mil­liar­daires pos­sèdent autant que la moi­tié de l’humanité, c’est inac­cep­table. Par­ta­geons la richesse et pas la misère ! Finis­sons-en avec les inéga­li­tés sociales ! Nous exi­geons l’augmentation immé­diate des salaires, des mini­mas sociaux, des allo­ca­tions et des pen­sions, le droit incon­di­tion­nel au loge­ment et à la san­té, à l’éducation, des ser­vices publics gra­tuits et pour tous.

C’est pour tous ces droits que nous occu­pons quo­ti­dien­ne­ment des ronds-points, que nous orga­ni­sons des actions, des mani­fes­ta­tions et que nous débat­tons par­tout. Avec nos gilets jaunes, nous repre­nons la parole, nous qui ne l’avons jamais.

arton14737-499d7.jpg

Et quelle est la réponse du gou­ver­ne­ment ? La répres­sion, le mépris, le déni­gre­ment. Des morts et des mil­liers de bles­sés, l’utilisation mas­sive d’armes par tirs ten­dus qui mutilent, éborgnent, blessent et trau­ma­tisent. Plus de 1.000 per­sonnes ont été arbi­trai­re­ment condam­nées et empri­son­nées. Et main­te­nant la nou­velle loi dite « anti-cas­seur » vise tout sim­ple­ment à nous empê­cher de mani­fes­ter. Nous condam­nons toutes les vio­lences contre les mani­fes­tants qu’elles viennent des forces de l’ordre ou des grou­pus­cules vio­lents. Rien de tout cela ne nous arrê­te­ra ! Mani­fes­ter est un droit fon­da­men­tal. Fin de l’impunité pour les forces de l’ordre ! Amnis­tie pour toutes les vic­times de la répres­sion !

Et quelle entour­loupe que ce grand débat natio­nal qui est en fait une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion du gou­ver­ne­ment, qui ins­tru­men­ta­lise nos volon­tés de débattre et déci­der ! La vraie démo­cra­tie, nous la pra­ti­quons dans nos assem­blées, sur nos ronds-points, elle n’est ni sur les pla­teaux télé ni dans les pseu­dos tables rondes orga­ni­sées par Macron.

Après nous avoir insul­tés et trai­tés de moins que rien, voi­là main­te­nant qu’il nous pré­sente comme une foule hai­neuse fas­ci­sante et xéno­phobe. Mais nous, nous sommes tout le contraire : ni racistes, ni sexistes, ni homo­phobes, nous sommes fiers d’être ensemble avec nos dif­fé­rences pour construire une socié­té soli­daire.

fbe3de33-a68d-4e51-b48c-4fe0e5474bc5.jpg

Nous sommes forts de la diver­si­té de nos dis­cus­sions, en ce moment même des cen­taines d’assemblées éla­borent et pro­posent leurs propres reven­di­ca­tions. Elles touchent à la démo­cra­tie réelle, à la jus­tice sociale et fiscale, aux condi­tions de tra­vail, à la jus­tice éco­lo­gique et cli­ma­tique, à la fin des dis­cri­mi­na­tions. Par­mi les reven­di­ca­tions et pro­po­si­tions stra­té­giques les plus débat­tues, nous trou­vons : l’éradication de la misère sous toutes ses formes, la trans­for­ma­tion des ins­ti­tu­tions (RIC, consti­tuante, fin des pri­vi­lèges des élus…), la tran­si­tion éco­lo­gique (pré­ca­ri­té éner­gé­tique, pol­lu­tions indus­trielles…), l’égalité et la prise en compte de toutes et tous quelle que soit sa natio­na­li­té (per­sonnes en situa­tion de han­di­cap, éga­li­té hommes-femmes, fin de l’abandon des quar­tiers popu­laires, du monde rural et des outres-mers…).

Nous, Gilets Jaunes, invi­tons cha­cun avec ses moyens, à sa mesure, à nous rejoindre. Nous appe­lons à pour­suivre les actes (acte 12 contre les vio­lences poli­cières devant les com­mis­sa­riats, actes 13, 14…), à conti­nuer les occu­pa­tions des ronds-points et le blo­cage de l’économie, à construire une grève mas­sive et recon­duc­tible à par­tir du 5 février. Nous appe­lons à for­mer des comi­tés sur les lieux de tra­vail, d’études et par­tout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les gré­vistes eux-mêmes. Pre­nons nos affaires en main ! Ne res­tez pas seuls, rejoi­gnez-nous !

Orga­ni­sons-nous de façon démo­cra­tique, auto­nome et indé­pen­dante ! Cette assem­blée des assem­blées est une étape impor­tante qui nous per­met de dis­cu­ter de nos reven­di­ca­tions et de nos moyens d’actions. Fédé­rons-nous pour trans­for­mer la socié­té !

nqxochwrnroftmv-800x450-nopad.jpg

Nous pro­po­sons à l’ensemble des Gilets Jaunes de faire cir­cu­ler cet appel. Si, en tant que groupe gilets jaunes, il vous convient, envoyez votre signa­ture à Com­mer­cy (assembleedesassemblees@gmail.com). N’hésitez pas à dis­cu­ter et for­mu­ler des pro­po­si­tions pour les pro­chaines « Assem­blées des assem­blées », que nous pré­pa­rons d’ores et déjà.

Macron Démis­sion !
 Vive le pou­voir au peuple, pour le peuple et par le peuple.

Appel pro­po­sé par l’Assemblée des Assem­blées de Com­mer­cy.

Il sera ensuite pro­po­sé pour adop­tion dans cha­cune des assem­blées locales.