Le selfie, pathologie et emblème de la photographie connectée

Le selfie est une maladie de l'adolescence qui a contaminé l'ensemble du corps social? Un syndrome qui nous rends narcissique?

Inter­ven­tion de André Gun­thert dans le cadre de “Pho­to­gra­phy (today)”, Paris Pho­to, Grand Palais, 14 novembre 2014 (38 mn).

« Le sel­fie, patho­lo­gie et emblème de la pho­to­gra­phie connec­tée » par André Gun­thert — Paris Pho­to Pla­te­forme (FR) from Paris Pho­to on Vimeo.

Né en 1961, André Gun­thert est cher­cheur en his­toire cultu­relle et études visuelles, titu­laire de la chaire d’enseignement d’histoire visuelle à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a fon­dé en 1996 la revue scien­ti­fique Etudes pho­to­gra­phiques, puis en 2009 le média col­la­bo­ra­tif Culture Visuelle. Il publie régu­liè­re­ment ses tra­vaux récents sur le blog L’image sociale.

Après une for­ma­tion en lettres (maî­trise d’études théâ­trales à Paris III), André Gun­thert s’oriente vers l’histoire et l’histoire de l’art à l’EHESS sous la direc­tion de Louis Marin. Il sou­tient en 1999 sa thèse de doc­to­rat consa­crée à l’histoire de l’instantanéité en pho­to­gra­phie.

Asso­cié au sau­ve­tage et au redres­se­ment de la plus ancienne asso­cia­tion de pho­to­graphes, la Socié­té fran­çaise de pho­to­gra­phie, il y occupe les fonc­tions de secré­taire géné­ral (1993 – 2005). Il en relance le Bul­le­tin dès 1994 puis crée en 1996 la revue Etudes pho­to­gra­phiques.

De 1989 à 2001, il enseigne l’histoire de la pho­to­gra­phie aux uni­ver­si­tés de Paris VIII, Paris III, à l’Ecole natio­nale de la pho­to­gra­phie d’Arles et à l’université de Mann­heim. Elu maître de confé­rences en 2001 à l’EHESS, il y anime le Labo­ra­toire d’histoire visuelle contem­po­raine (Lhi­vic, 2005 – 2014), avec Chris­tian Delage, Syl­vain Mares­ca, Michel Poi­vert. Il crée en 2003 la liste de dis­cus­sion spé­cia­li­sée Pho­to­hist, en 2005 le pre­mier blog consa­cré aux études visuelles, Actua­li­tés de la recherche en his­toire visuelle, en 2009 le média col­la­bo­ra­tif Culture Visuelle.

Auteur de nom­breux articles et ouvrages consa­crés à l’histoire des pra­tiques de l’image, il a notam­ment publié L’Instant rêvé. Albert Londe (Cham­bon, 1993) et diri­gé avec Michel Poi­vert L’Art de la pho­to­gra­phie aux édi­tions Cita­delles-Maze­nod (2007, prix de l’académie des Beaux-Arts).