Louis Lumière / conversation filmée avec Henri Langlois par Éric Rohmer

"Je m'attendais à ce que j'ai vu mais je ne suis pas sûr que ce ne soit pas la première fois que je vois ces films". Renoir relit une histoire mondiale de la fin du XIX mais il est persuadé que le cinéma des Lumière donne une vision de l'histoire irremplaçable.

Conver­sa­tion fil­mée entre Hen­ri Lan­glois, fon­da­teur-direc­teur de la Ciné­ma­thèque fran­çaise, et le cinéaste Jean Renoir.

Inter­viewé par Eric Roh­mer, Jean Renoir (1894 – 1979), né avec le ciné­ma­to­graphe en 1894, témoigne de ses impres­sions d’en­fant sur Louis Lumière (1914 – 1977) et déclare que c’est un docu­ment d’his­toire sur la vie quo­ti­dienne en 1900. Hen­ri Lan­glois raconte, au cours du débat, les dif­fi­cul­tés qu’il a ren­con­trées pour mon­ter la ciné­ma­thèque (‘on le pre­nait pour un fou’). Dans ces images, rien n’est démo­dé sauf la bour­geoi­sie.

Je m’at­ten­dais à ce que j’ai vu mais je ne suis pas sûr que ce ne soit pas la pre­mière fois que je vois ces films”. Renoir relit une his­toire mon­diale de la fin du XIX mais il est per­sua­dé que le ciné­ma des Lumière donne une vision de l’his­toire irrem­pla­çable.

Rome cor­tège au mariage du prince de Naples. “Est-ce la mise en conserve des évè­ne­ments ?” demande Lan­glois. “Non, répond Renoir, je suis né en 1894 comme le ciné­ma­to­graphe. Devant Auto-maboule j’é­tais déjà impres­sion­né­par le pou­voir du ciné­ma. Même dans ce qui semble pure­ment docu­men­taire, il y a une recréa­tion de l’at­mo­sphère de l’é­poque qui est pré­ci­sé­ment ce que nous appe­lons aujourd’­hui l’œuvre d’art;”

Titre : Louis Lumière

Série : Aller au ciné­ma

Durée : 1 heure 5 minutes

Réa­li­sa­teur & Auteur : Roh­mer, Eric

Per­son­na­li­tés à l’é­cran : Renoir, Jean (1894 – 1979) ; Lan­glois, Hen­ri (1914 – 1977)

Pro­duc­teur : IPN

Année de pro­duc­tion : 1968

Pays de pro­duc­tion : France