STOP TTIP & CETA Day

15 000 personnes ont manifesté dans le quartier européen afin d'exprimer leur opposition aux traités de libre-échanges transatlantiques TTIP et CETA.

Les trai­tés trans­at­lan­tiques TTIP et CETA sou­lèvent une vague d’indignation d’une ampleur rare. Ce mar­di 20 sep­tembre 2016, c’é­tait au tour des belges d’ex­pri­mer leur oppo­si­tion à ces trai­tés en mani­fes­tant dans le quar­tier euro­péen. Le défi­lé a réuni quelques 15000 per­sonnes.

-632.jpg

Pour rap­pel :

Ces accords de libre-échange consi­dèrent les normes sociales, envi­ron­ne­men­tales et sani­taires comme des obs­tacles au com­merce et donnent des pou­voirs sup­plé­men­taires aux entre­prises trans­na­tio­nales. Comme un che­val de Troie, ces trai­tés vont donc faire entrer les lob­bies d’affaire au cœur même de la démo­cra­tie. En effet, ils ren­for­ce­ront le pou­voir des grandes entre­prises en leur don­nant des outils pour contrô­ler les lois, com­mer­cia­li­ser notre vie pri­vée et mar­gi­na­li­ser davan­tage les pays en déve­lop­pe­ment.

Le TTIP et le CETA risquent de détruire des cen­taines de mil­liers d’emplois en Europe, de por­ter atteinte à nos condi­tions de tra­vail et à nos salaires. De plus, ils visent à « mar­chan­di­ser » l’accès à la san­té, à l’enseignement et à d’autres ser­vices publics, réser­vant pro­gres­si­ve­ment aux plus riches l’accès à des ser­vices de qua­li­té.

Une autre consé­quence est qu’ils affai­bli­ront la pro­tec­tion contre les pro­duits toxiques dans les ali­ments et les cos­mé­tiques. Ils aggra­ve­ront éga­le­ment la crise cli­ma­tique via l’intensification de l’exploitation des éner­gies fos­siles, gaz de schiste et sables bitu­mi­neux.

Enfin, Le TTIP et le CETA menacent la sur­vie de nos petits agri­cul­teurs et ouvrent la porte à la mal­bouffe (viande aux anti­bio­tiques, bœuf aux hor­mones, OGM, etc.).

Ces accords de libre-échange vont à l’en­contre de l’Eu­rope que nous vou­lons.

Stop TTIP, stop CETA !

Source : stop ttip

EN LIEN :