Un chant de protestation au parlement Andalou

D'habitude les sessions parlementaire sont ennuyeux, mais des militants ont interrompu les discours au Parlement Andalou afin de protester en chantant contre l'adoption de la loi sur la transsexualité.

25/06/2014 D’ha­bi­tude les ses­sions par­le­men­taire sont ennuyeux, mais envi­ron deux dou­zaines de trans­sexuels se sont pré­sen­tés à la récep­tion du Par­le­ment anda­lou afin d’as­sis­ter à l’a­dop­tion de la loi sur la trans­sexua­li­té. Deux mili­tants de “Flo 6 x 8 ” ont inter­rom­pu le dis­cours du porte-parole socia­liste, María del Mar More­no.

floparliament.jpg

Voi­ci en guise de tra­duc­tion :

“Et enfin, faites le bien / il n’y a per­sonne plus que d’autre / et enfin, faites le bien / faire face au capi­tal / et une nou­velle loi des lois / de plein droit” chan­té par un mili­tant d’i­den­ti­fié avec le “nom de scène” de “prime de risque”.

Un deuxième acti­viste, José Padilla, chante une autre fan­dan­go : “Que le monde entier le sache / Anda­lou­sie est une terre riche / Anda­lou­sie est une terre riche / que le monde entier le sache / vous la ven­dez en échange d’argent / tan­dis que le peuple frotte son nez / redon­nez-le aux gens”.

Dans l’im­pro­vi­sa­tion ils ont inté­gré des allu­sion à l’as­ser­vis­se­ment à la troï­ka, pour don­ner un accent plus inter­na­tio­nale de pro­tes­ta­tion.

Flo6X8″ est un groupe de mili­tants connu pour ses inter­ven­tions artis­tiques, comme dan­ser le fla­men­co dans les agences ban­caires ou chan­ter des fan­dan­go au Par­le­ment.

FLO6X8 est un col­lec­tif de mili­tants liés au monde du fla­men­co ayant mis en scène des actions sur­pre­nantes ces der­nières années dans dif­fé­rentes banques. Ils uti­lisent le Fla­men­co comme forme d’ex­pres­sion véri­ta­ble­ment anda­lou pour dénon­cer la res­pon­sa­bi­li­té de la Banque dans la crise éco­no­mique. Aujourd’­hui, cepen­dant, ils ont jeté leur dévo­lu au Par­le­ment anda­lou, qui main­te­nant la der­nière ses­sion plé­nière avant les vacances d’é­té en pre­mières. 2 chan­teurs et chan­teurs de fla­men­co ont inter­rom­pu la ses­sion lors de la prise le mot porte-parole du groupe socia­liste.

Ils affirment que leur inten­tion est de “conver­ger avec les nou­veaux mou­ve­ments poli­tiques émer­gents”, appe­lant à une recons­truc­tion démo­cra­tique “par la créa­tion col­lec­tive et par­ta­gée d’une nou­velle Consti­tu­tion.” Par l’ac­tion ils rejoignent les reven­di­ca­tions de “la Marche pour la digni­té”, la “dénon­cia­tion des poli­tiques d’aus­té­ri­té”, des “poli­tiques publiques sur la san­té et l’é­du­ca­tion, “l’a­bro­ga­tion des réformes du tra­vail” et “la fin de la pré­ca­ri­té ».

Voi­ci leur page FB

EN LIEN :