Les pays de l’ALBA protestent contre la manipulation médiatique sur la Lybie

TELESUR

L’Equateur, la Boli­vie et les autres pays de l’ALBA pro­testent contre la mani­pu­la­tion média­tique sur la Lybie et réaf­firment leur appui à l’initiative de paix du Vene­zue­la.

same­di 5 mars 2011

Lors de la réunion de l’ALBA à Cara­cas, en pré­sence notam­ment de la Boli­vie, de l’Equateur, de Cuba, du Nica­ra­gua et du Vene­zue­la, ont été prises diverses déci­sions notam­ment pour venir en aide à Haï­ti et à la Boli­vie frap­pée par de nou­velles inon­da­tions.

Image_2-27.png Le Ministre des Affaires Etran­gères de Boli­vie, David Cho­que­huan­ca, a par ailleurs appuyé la créa­tion d’une Com­mis­sion Inter­na­tio­nale Huma­ni­taire pour la Paix en Lybie, pro­po­sée par le Vene­zue­la et a expri­mé son refus abso­lu de toute inter­ven­tion mili­taire et poli­tique contre le peuple libyen.

“Nous saluons l’initiative du pré­sident du Vene­zue­la, Hugo Chá­vez, et nous sommes d’accord pour réa­li­ser tous les efforts inter­na­tio­naux pos­sibles pour res­tau­rer la paix dans tout le ter­ri­toire du peuple frère libyen”, a décla­ré Cho­que­huan­ca lors de la réunion à Cara­cas.

Il a deman­dé en ce sens au ministre des affaires étran­gères véné­zué­lien qu’une posi­tion soit prise au terme de la réunion afin « de ne pas res­ter silen­cieux ».

Quant au Ministre des Affaires Etran­gères de l’Equateur Ricar­do Pati­no, il a vive­ment déplo­ré « qu’on pro­fite de ces cir­cons­tances pour pré­pa­rer une inva­sion de puis­sances étran­gères. On veut, on cherche à créer tout un contexte média­tique sur base d’informations qui ne peuvent pas encore être véri­fiées pour jus­ti­fier l’invasion avec dans cer­tains cas l’objectif clair de s’approprier ses res­sources éner­gé­tiques » a‑t-il dénon­cé.

Récem­ment les Etats-Unis ou l’agence Rus­sia Today ont admis man­quer d’éléments pour confir­mer les « bom­bar­de­ments de popu­la­tions civiles » qui avaient fait les titres des grands médias.

“Nous croyons que l’important est que des mis­sions de dia­logue, de paix puissent ren­con­trer le peuple et le gou­ver­ne­ment libyens, dans le res­pect de sa sou­ve­rai­ne­té pour favo­ri­ser la sor­tie du conflit et des vio­lences, et en ce sens nous appuyons aus­si la média­tion pro­po­sée par le pré­sident Cha­vez ».

Celui-ci a sug­gé­ré une média­tion de l’ex-président des États-Unis Jim­my Car­ter, “connu pour sa capa­ci­té et sa bonne volon­té” dans le cadre de cette démarche.

L’Espagne a salué l’initiative de paix pro­po­sée par le Vene­zue­la. La France de Sar­ko­zy a reje­té l’initiative, tan­dis que le chan­ce­lier belge Louis Michel a appuyé une ini­tia­tive mili­taire.

Ce 5 mars l’écrivain Eduar­do Galea­no a dénon­cé l’“appel à la paix” réa­li­sé par les membres per­ma­nents du Conseil de Sécu­ri­té car « ces pays qui gou­vernent le monde, non seule­ment sont par­tie pre­nante de guerres mais sont les prin­ci­paux pro­duc­teurs d’armes ”.

SOURCE : TELESUR