Dialogue entre grevistes et un photographe du Soir

La presse se présente comme un contre-pouvoir, mais elle joue plutôt le rôle d’attaché de communication du gouvernement en cette période de crise.

Bruxelles, gare du midi, jeu­di 7 jan­vier 2016… grève des che­mi­nots à Bruxelles.

‘‘Affir­mer que la presse est diri­gée par des per­son­na­li­tés qui n’ont d’intérêts que dans ce sec­teur, c’est le contraire de la véri­té. La plu­part de ces familles sont aus­si dans les plus grandes for­tunes du pays. (…) La presse se pré­sente comme un contre-pou­voir, mais elle joue plu­tôt le rôle d’attaché de com­mu­ni­ca­tion du gou­ver­ne­ment en cette période de crise. Ce n’est pas un com­plot, c’est une proxi­mi­té idéo­lo­gique.’’ Geuens Geof­frey


Pour être tenu au cou­rant par face­book de nos pro­duc­tions, acti­vi­tés et for­ma­tions… n’hésitez pas à nous “aimer”.

EN LIEN :