Au Chili, arrestation du photographe ‘armé’ Felipe Duran

Par ZIN TV

Ciné-Débat Chili avec Ronnie Ramirez > Un monde absent

05.03 2020
19h - 22h
Présence et Actions Culturelles

Chili : témoignage de 2 belges + rencontre avec Matías Orellana

23.02 2020
15h
Maison de l'Amérique Latine

Chili : témoignage de 2 belges + rencontre avec Matías Orellana

23.02 2020
15h  Maison de l'Amérique Latine

Ciné-Débat Chili avec Ronnie Ramirez > Un monde absent

05.03 2020
19h - 22h Présence et Actions Culturelles

EN LIEN :

Sa pho­to­gra­phie est dan­ge­reuse et mor­telle parce qu’elle vient de l’in­ti­mi­té, parce qu’elle est sin­cère et res­pec­tueuse, parce qu’elle est enga­gée, parce parce qu’elle est libre, parce qu’elle n’a pas de modèle…

Au Chi­li, les dif­fé­rents gou­ver­ne­ments de la tran­si­tion (y com­pris celui de Bache­let) ont envoyé à plu­sieurs reprises des “signes” vers la presse indé­pen­dante. En 2009, les radios com­mu­nau­taires de Val­pa­rai­so ont subi des attaques, des per­qui­si­tions, des empri­son­ne­ments et la sai­sie d’é­qui­pe­ment dans ce qu’on a appe­lé “Opé­ra­tion Silence” qui visait à faire taire défi­ni­ti­ve­ment des sta­tions de radio com­mu­nau­taire. Aus­si la docu­men­ta­riste Ele­na Vare­la a été arrê­té en 2008, son tra­vail d’enquête sur l’as­sas­si­nat d’A­lex Lemun (mili­tant mapuche) et ses rushes ont été sai­sis, elle a été tor­tu­ré et déte­nu en iso­le­ment pen­dant 90 jours, elle a été accu­sé de lourdes charges qui n’ont jamais pu être prou­vés, elle a fina­le­ment été acquit­té. En 2011 la télé­vi­sion asso­cia­tive “Señal Tres” en ban­lieue de San­tia­go, “La Vic­to­ria” fût per­qui­si­tion­né par des forces spé­ciales…

Dif­fi­cile de croire que le Chi­li est en démo­cra­tie…

felipe-duran.jpg

Mar­di 22 sep­tembre 2015, le pho­to­graphe Felipe Duran a été arrê­té en com­pa­gnie de l’an­cien pri­son­nier poli­tique Chris­tian Levi­nao qui après s’être échap­pé de pri­son d’An­gol le 15 juillet cla­mait son inno­cence sur les faits qui lui sont repro­chés depuis la clan­des­ti­ni­té. La police a exhi­bé des armes et des explo­sifs qu’ils auraient trou­vé à l’en­droit de leur déten­tion. Mais les armes de Felipe sont dif­fé­rentes : arri­vé il y a quelques années à la ville de Temu­co comme col­la­bo­ra­teur à l’A­gence inter­na­tio­nale UPI, il s’est rapi­de­ment fait connaître comme l’un des pho­to­graphes les plus enga­gés de la région. Avec un talent excep­tion­nel au cours des der­nières années, il a dépeint de l’in­té­rieur dif­fé­rents pro­ces­sus de lutte mené par le peuple chi­lien et le peuple Mapuche. Voi­là le tra­vail qu’ils cherchent aujourd’­hui à faire taire.

« Sa pho­to­gra­phie est dan­ge­reuse et mor­telle parce qu’elle vient de l’in­ti­mi­té, parce qu’elle est sin­cère et res­pec­tueuse, parce qu’elle est enga­gée, parce parce qu’elle est libre, parce qu’elle n’a pas de modèle, parce qu’elle a le cou­rage qu’au­cun médias ne pour­raient se per­mettre, parce qu’elle est une contri­bu­tion, un cri et non la cari­ca­ture d’un titre éphé­mère. Ils ont rai­son, Felipe a tou­jours été armé. Dans son vieux sac à dos il charge une des armes les plus redou­tables, connu pour avoir su mettre à nu un État violent… Sa camé­ra ! Par consé­quent, plus que jamais, nous avons besoin aujourd’­hui plus de ter­ro­ristes comme toi !» , décla­raient ses col­lèges de l’Asso­cia­tion des Pho­to­graphes Indé­pen­dants à San­tia­go.

S’il est clair qu’il s’a­git une fois de plus d’un “mon­tage” visant à inti­mi­der la liber­té de presse, Felipe Duran avait déjà reçu des menaces de mort de la part d’un groupe para-mili­taire natio­na­liste d’ex­trême droite “Los Húsar”, délin­quants fas­cistes nos­tal­giques de l’ère Pino­chet qui opèrent impu­né­ment dans la région d’A­rau­co. Sur leur blog, pho­tos de sur­veillance à l’ap­pui, ils ne cachaient pas leurs inten­tions : Felipe Duran, est un acti­viste pro-mapuche, il est tou­jours le pre­mier à pho­to­gra­phier leurs atten­tats. Nous le sur­veillons nuit et jour car il vit avec des anar­chistes… Les com­men­taires vont dans le même sens : Qu’est-ce qu’on attends pour attra­per ce fils de pute ? Lui don­ner une bonne leçon… (…) Il faut un vété­ri­naire pour le cas­trer… etc.

 

Voi­ci ci-des­sous une sélec­tion de 13 pho­tos des tra­vaux récents, mon­trant quelles étaient les armes de Felipe Duran.

Depuis ZIN TV nous ne pou­vons que sym­pa­thi­ser et mon­trer notre soli­da­ri­té envers ce com­mu­ni­ca­teur libre et cou­ra­geux.

Liber­té pour Felipe Duran !

 

 

Felipe-Duran-1.jpg

1. Répres­sion au cours de la mani­fes­ta­tion contre le pro­jet cen­tral Añi­huar­ra­qui, Curar­re­hue (2015)

Felipe-Duran-2.jpg

2. Elu­wun (funé­railles) de Jose Quin­tri­queo, tué par un ouvrier agri­cole dans la poprié­té Nilpe, Gal­va­ri­no (2014)

felipe-duran-3.jpg

3. Daniel Meli­nao, un Wer­ken (auto­ri­té mapuche) revient à sa com­mu­nau­té Wente Win­kul Mapu après avoir été acquit­té suite à neuf mois de déten­tion (2014).

Felipe-Duran-4.jpg

4. Elu­wun del Wei­chafe, Rodri­go Meli­nao Lican, retrou­vé mort sur une route rurale. Son assas­si­nat demeure impu­ni (2013)

felipe-duran-5.jpg

5. Pichiche joue le kul-kul durant la marche des com­mu­nau­tés de Col­li­pul­li jus­qu’à Angol (2012)

felipe-duran-6.jpg

6. Marche des com­mu­nau­tés de Col­li­pul­li jus­qu’à Angol (2012)

Felipe-Duran-7.jpg

7. Un jeune est confron­té à la répres­sion poli­cière à Aysén (2012)

felipe-duran-8.jpg

8. Per­qui­si­tion vio­lente de la police sur la com­mu­nau­té Cacique, José Guiñon, Ercilla (2012)

felipe-duran-9.jpg

9. Mani­fes­ta­tion contre le pro­jet de bar­rage sur la rivière Pil­mai­ken, Río Bue­no (2011)

felipe-duran-10.jpg

10. Prise de “Lechu­ga” (Ex lycée Ani­bal Pin­to) par la Fédé­ra­tion des étu­diants mapuche, Temu­co (2011)

felipe-duran-11.jpg

11. Résis­tance dans Lof Temu­cui­cui, Ercilla (2011)

felipe-duran-12.jpg

12. Occu­pa­tion pro­duc­tive du ter­ri­toire ances­tral Lof Temu­cui­cui (2011)

felipe-duran-X.jpg

13. De la série de pho­tos “Per­sonne”