Au Chili, arrestation du photographe ‘armé’ Felipe Duran

Sa photographie est dangereuse et mortelle parce qu'elle vient de l'intimité, parce qu'elle est sincère et respectueuse, parce qu'elle est engagée, parce parce qu'elle est libre, parce qu'elle n'a pas de modèle...

Au Chi­li, les dif­fé­rents gou­ver­ne­ments de la tran­si­tion (y com­pris celui de Bache­let) ont envoyé à plu­sieurs reprises des “signes” vers la presse indé­pen­dante. En 2009, les radios com­mu­nau­taires de Val­pa­rai­so ont subi des attaques, des per­qui­si­tions, des empri­son­ne­ments et la sai­sie d’é­qui­pe­ment dans ce qu’on a appe­lé “Opé­ra­tion Silence” qui visait à faire taire défi­ni­ti­ve­ment des sta­tions de radio com­mu­nau­taire. Aus­si la docu­men­ta­riste Ele­na Vare­la a été arrê­té en 2008, son tra­vail d’enquête sur l’as­sas­si­nat d’A­lex Lemun (mili­tant mapuche) et ses rushes ont été sai­sis, elle a été tor­tu­ré et déte­nu en iso­le­ment pen­dant 90 jours, elle a été accu­sé de lourdes charges qui n’ont jamais pu être prou­vés, elle a fina­le­ment été acquit­té. En 2011 la télé­vi­sion asso­cia­tive “Señal Tres” en ban­lieue de San­tia­go, “La Vic­to­ria” fût per­qui­si­tion­né par des forces spé­ciales…

Dif­fi­cile de croire que le Chi­li est en démo­cra­tie…

felipe-duran.jpg

Mar­di 22 sep­tembre 2015, le pho­to­graphe Felipe Duran a été arrê­té en com­pa­gnie de l’an­cien pri­son­nier poli­tique Chris­tian Levi­nao qui après s’être échap­pé de pri­son d’An­gol le 15 juillet cla­mait son inno­cence sur les faits qui lui sont repro­chés depuis la clan­des­ti­ni­té. La police a exhi­bé des armes et des explo­sifs qu’ils auraient trou­vé à l’en­droit de leur déten­tion. Mais les armes de Felipe sont dif­fé­rentes : arri­vé il y a quelques années à la ville de Temu­co comme col­la­bo­ra­teur à l’A­gence inter­na­tio­nale UPI, il s’est rapi­de­ment fait connaître comme l’un des pho­to­graphes les plus enga­gés de la région. Avec un talent excep­tion­nel au cours des der­nières années, il a dépeint de l’in­té­rieur dif­fé­rents pro­ces­sus de lutte mené par le peuple chi­lien et le peuple Mapuche. Voi­là le tra­vail qu’ils cherchent aujourd’­hui à faire taire.

« Sa pho­to­gra­phie est dan­ge­reuse et mor­telle parce qu’elle vient de l’in­ti­mi­té, parce qu’elle est sin­cère et res­pec­tueuse, parce qu’elle est enga­gée, parce parce qu’elle est libre, parce qu’elle n’a pas de modèle, parce qu’elle a le cou­rage qu’au­cun médias ne pour­raient se per­mettre, parce qu’elle est une contri­bu­tion, un cri et non la cari­ca­ture d’un titre éphé­mère. Ils ont rai­son, Felipe a tou­jours été armé. Dans son vieux sac à dos il charge une des armes les plus redou­tables, connu pour avoir su mettre à nu un État violent… Sa camé­ra ! Par consé­quent, plus que jamais, nous avons besoin aujourd’­hui plus de ter­ro­ristes comme toi !» , décla­raient ses col­lèges de l’Asso­cia­tion des Pho­to­graphes Indé­pen­dants à San­tia­go.

S’il est clair qu’il s’a­git une fois de plus d’un “mon­tage” visant à inti­mi­der la liber­té de presse, Felipe Duran avait déjà reçu des menaces de mort de la part d’un groupe para-mili­taire natio­na­liste d’ex­trême droite “Los Húsar”, délin­quants fas­cistes nos­tal­giques de l’ère Pino­chet qui opèrent impu­né­ment dans la région d’A­rau­co. Sur leur blog, pho­tos de sur­veillance à l’ap­pui, ils ne cachaient pas leurs inten­tions : Felipe Duran, est un acti­viste pro-mapuche, il est tou­jours le pre­mier à pho­to­gra­phier leurs atten­tats. Nous le sur­veillons nuit et jour car il vit avec des anar­chistes… Les com­men­taires vont dans le même sens : Qu’est-ce qu’on attends pour attra­per ce fils de pute ? Lui don­ner une bonne leçon… (…) Il faut un vété­ri­naire pour le cas­trer… etc.

arrestation_de_Felipe_Duran.jpg

Voi­ci ci-des­sous une sélec­tion de 13 pho­tos des tra­vaux récents, mon­trant quelles étaient les armes de Felipe Duran.

Depuis ZIN TV nous ne pou­vons que sym­pa­thi­ser et mon­trer notre soli­da­ri­té envers ce com­mu­ni­ca­teur libre et cou­ra­geux.

Liber­té pour Felipe Duran !

Felipe-Duran-1.jpg

1. Répres­sion au cours de la mani­fes­ta­tion contre le pro­jet cen­tral Añi­huar­ra­qui, Curar­re­hue (2015)

Felipe-Duran-2.jpg

2. Elu­wun (funé­railles) de Jose Quin­tri­queo, tué par un ouvrier agri­cole dans la poprié­té Nilpe, Gal­va­ri­no (2014)

felipe-duran-3.jpg

3. Daniel Meli­nao, un Wer­ken (auto­ri­té mapuche) revient à sa com­mu­nau­té Wente Win­kul Mapu après avoir été acquit­té suite à neuf mois de déten­tion (2014).

Felipe-Duran-4.jpg

4. Elu­wun del Wei­chafe, Rodri­go Meli­nao Lican, retrou­vé mort sur une route rurale. Son assas­si­nat demeure impu­ni (2013)

felipe-duran-5.jpg

5. Pichiche joue le kul-kul durant la marche des com­mu­nau­tés de Col­li­pul­li jus­qu’à Angol (2012)

felipe-duran-6.jpg

6. Marche des com­mu­nau­tés de Col­li­pul­li jus­qu’à Angol (2012)

Felipe-Duran-7.jpg

7. Un jeune est confron­té à la répres­sion poli­cière à Aysén (2012)

felipe-duran-8.jpg

8. Per­qui­si­tion vio­lente de la police sur la com­mu­nau­té Cacique, José Guiñon, Ercilla (2012)

felipe-duran-9.jpg

9. Mani­fes­ta­tion contre le pro­jet de bar­rage sur la rivière Pil­mai­ken, Río Bue­no (2011)

felipe-duran-10.jpg

10. Prise de “Lechu­ga” (Ex lycée Ani­bal Pin­to) par la Fédé­ra­tion des étu­diants mapuche, Temu­co (2011)

felipe-duran-11.jpg

11. Résis­tance dans Lof Temu­cui­cui, Ercilla (2011)

felipe-duran-12.jpg

12. Occu­pa­tion pro­duc­tive du ter­ri­toire ances­tral Lof Temu­cui­cui (2011)

felipe-duran-X.jpg

13. De la série de pho­tos “Per­sonne”


Pour être tenu au cou­rant par face­book de nos pro­duc­tions, acti­vi­tés et for­ma­tions… n’hé­si­tez pas à nous “aimer”.