Où est Santiago Maldonado ?

Les Mapuches occupent une portion de terres ancestrales appartenant officiellement à l’entreprise italienne Benetton et bloquent régulièrement des routes pour en revendiquer la propriété.

Où est Santiago Maldonado ?

Trau­ma­ti­sé par les 30.000 vic­times de la dic­ta­ture (1976 — 1983), l’Ar­gen­tine veut savoir où se trouve le jeune homme de 28 ans por­té dis­pa­ru le 1er août alors qu’il par­ti­ci­pait à une mani­fes­ta­tion de la com­mu­nau­té Mapuche de Cusha­men, en Pata­go­nie.

Il était là parce qu’il s’était lié d’amitié avec les membres de la com­mu­nau­té et parce qu’il par­ta­geait leur reven­di­ca­tion du droit de vivre là où leurs ancêtres ont vécu et sont morts.

San­tia­go Mal­do­na­do est por­té dis­pa­ru, suite à une bru­tale répres­sion per­pé­trée par la gen­dar­me­rie en Pata­go­nie argen­tine à l’encontre de la com­mu­nau­té Mapuche. Depuis, sa famille, ses amis, ain­si que diverses orga­ni­sa­tions mili­tantes, syn­di­cales et poli­tiques de gauche, des droits de l’homme, réclament sa réap­pa­ri­tion, sain et sauf, tout en poin­tant la res­pon­sa­bi­li­té du gou­ver­ne­ment de droite Macri et de l’Etat argen­tin.

Les Mapuches occupent une por­tion de terres ances­trales appar­te­nant offi­ciel­le­ment à l’entreprise ita­lienne Benet­ton et bloquent régu­liè­re­ment des routes pour en reven­di­quer la pro­prié­té.

Les repré­sen­tants des forces de répres­sion, ain­si que le gou­ver­ne­ment à tra­vers ses dif­fé­rents porte-paroles et ministres, per­sistent à dire qu’il n’y a aucune image ou vidéo de l’opération où San­tia­go a été arrê­té par la gen­dar­me­rie.
Cette ten­ta­tive de cri­mi­na­li­sa­tion est d’autant plus visible et scan­da­leuse qu’il y a actuel­le­ment plus de qua­rante des membres de la com­mu­nau­té Mapuche qui sont incul­pés dans le cadre des mobi­li­sa­tions. Cet achar­ne­ment de la part de l’état et du gou­ver­ne­ment doit ces­ser.

-1298.jpg

Tous les jeu­dis à 17h, devant le maga­sin Benet­ton à la rue neuve n°9 à Bruxelles, des citoyens informent les pas­sants sur la situa­tion en Argen­tine.

Plus d’in­fos : Argen­tine : droite auto­ri­taire


Pour être tenu au cou­rant par face­book de nos pro­duc­tions, acti­vi­tés et for­ma­tions… n’hé­si­tez pas à nous “aimer”.

EN LIEN :