Chili : témoignage de 2 belges + rencontre avec Matías Orellana

23.02 2020 / 15h
Maison de l'Amérique Latine - rue du collège 27, 1050 Bruxelles

Au Chi­li, l’Ins­ti­tut Natio­nal des Droits de l’Homme compte 30 morts et plus de 352 borgnes par­mi les mani­fes­tants depuis le 18/10/2019, date de début des pro­tes­ta­tions contre les poli­tiques néo­li­bé­rales extrêmes ins­tau­rées sous la dic­ta­ture mili­taire d’Au­gus­to Pino­chet (1973 – 1989) et tou­jours en vigueur dans le pays.

Ce 23 et 24 février, nous rece­vrons la visite de Matias Orel­la­na à Bruxelles, mili­tant social qui se compte par­mi l’une de ces 352 vic­times. Ce jeune pro­fes­seur d’é­du­ca­tion phy­sique a per­du son œil suite à la répres­sion bru­tale déployée au Chi­li par les forces de l’ordre à l’en­contre du mou­ve­ment social.

Il sera en tour­née à par­tir du 17/02/2020 jus­qu’au 07/03/2020 au tra­vers de l’Eu­rope afin de dénon­cer auprès des ins­ti­tu­tions sociales, poli­tiques et des droits de l’Homme, la vio­lence du gou­ver­ne­ment chi­lien contre les mani­fes­tants. Il est entre autres invi­té en Ita­lie, en Alle­magne, en Angle­terre, en Espagne et à la Com­mis­sion des DDHH à Genève. Lors de son pas­sage en Bel­gique, il sera reçu au Par­le­ment Euro­péen et aus­si par quelques par­le­men­taires fédé­raux belges sen­sibles à la cause du res­pect des droits de l’Homme et de la jus­tice sociale.