Gelons les profits, pas les salaires !

Au nom de la sacro-sainte compétitivité, le gouvernement veut bloquer les salaires en 2013-14. Les Comités Action Contre l'Austérité en Europe se mobilisent...

Au nom de la sacro-sainte com­pé­ti­ti­vi­té, le gou­ver­ne­ment veut blo­quer les salaires en 2013 – 14, et modi­fier la loi de 1996 sur la com­pé­ti­ti­vi­té pour pro­lon­ger ce blo­cage au delà de 2014.

Soyons nom­breux à mar­quer notre oppo­si­tion :

  • à l’appauvrissement des travailleur/ses au pro­fit des action­naires
  • à la des­truc­tion de la liber­té de négo­cia­tion col­lec­tive des tra­vailleurs

Avec la modi­fi­ca­tion de la loi de 1996, le Gou­ver­ne­ment veut blo­quer nos salaires, pour les ali­gner sur ceux de nos voi­sins fran­çais, néer­lan­dais mais sur­tout alle­mands. Le modèle alle­mand est deve­nu l’unique hori­zon de ceux qui nous gou­vernent. Un modèle ? pas de salaire mini­mum, pas d’indexation, 7 mil­lions de mini-emplois à 400 euros par mois, 15 % de pau­vre­té. Entre 2000 et 2010, le salaire annuel moyen n’a crû que de 1% en Alle­magne et les salaires les plus faibles ont chu­té de 16 à 22% (salaires nets réels). Aux tra­vailleurs alle­mands, leur gou­ver­ne­ment reproche de ne pas être assez com­pé­ti­tifs par rap­port aux tra­vailleurs chi­nois… La com­pé­ti­ti­vi­té est donc bien une course aux salaires les plus bas – et c’est pour ce jeu-là que notre gou­ver­ne­ment veut sacri­fier notre liber­té de négo­cia­tion.

http://www.comitesactioneurope.net/gelons-les-profits-pas-les-salaires/

EN LIEN :