GESU — et demain, qu’est ce qu’on fait ?

Deux semaines après l'expulsion du GESU, malgré les promesses de Kir, il n'y a pas encore de solutions concrètes de relogement. Malgré tout, le secteur associatif n'abandonne pas.

EN LIEN :