Grèves en cours

Juin 2016

Une vidéo réa­li­sée par ZIN TV en col­la­bo­ra­tion avec les élèves de l’A­thé­née Royal de Gan­sho­ren et le pro­fes­seur Nico­las Dufer­mont.

Mots-clés

Un cours pas comme les autres qui apporte un regard frais sur les mou­ve­ments sociaux et la notion de “ser­vice public”.

Si on mêle l’argent à tout ça, on va oublier la qua­li­té pre­mière d’un ser­vice « public », c’est-à-dire, au ser­vice du peuple.

Les médias tra­di­tion­nels ont beau­coup par­lé des tra­cas subis par les étu­diants à cause des grèves, sans vrai­ment leur don­ner la parole pour pou­voir s’ex­pri­mer sur la contes­ta­tion sociale. “Les usa­gers pris en otage”, “les gré­vistes irres­pon­sables”, “les étu­diants per­tur­bés en pleine période d’exa­mens”, des mots d’ordre par­ta­gés depuis plu­sieurs semaines pour influen­cer l’o­pi­nion publique. Nous vous pro­po­sons un dia­logue entre un ensei­gnant et ses élèves sur les mou­ve­ments sociaux. Un échange qui per­met aux jeunes d’é­vo­quer l’a­ve­nir des ser­vices publics.

« On leur lais­se­ra pas dire que la jeu­nesse (étu­diante ou non) est contre les grèves. Les jeunes a qui on ne donne jamais le micro, ils savent qui bosse pour faire tour­ner le ser­vice public, ils savent pour­quoi c’est impor­tant, ils savent aus­si que le gou­ver­ne­ment Michel & co veut sur­tout pri­va­ti­ser pour faire plai­sir à leurs potes actionnaires.Les tra­vailleurs et les tra­vailleuses qui se crèvent toute la jour­née (et la nuit) pour nos trains, nos hôpi­taux, etc. et qui aujourd’hui sacri­fient un jour de salaire, ils le font pour notre ave­nir à toutes et tous. Alors avec ou sans exa­mens, nous, on sou­tient !»

Extrait de l’ar­ticle On leur lais­se­ra pas dire que la jeu­nesse (étu­diante ou non) est contre les grèves

EN LIEN :