Manifestation en solidarité à la Grèce — 25 juin 2015

L'évolution récente des négociations montre clairement que les créanciers veulent à toute force faire plier la résistance du peuple grec. Une manifestation a été organisée en marge du Sommet européen à l'appel de la plateforme avec La Grèce.

L’é­vo­lu­tion récente des négo­cia­tions montre clai­re­ment que les créan­ciers veulent à toute force faire plier la résis­tance du peuple grec.
Les der­nières pro­po­si­tions des ins­ti­tu­tions inter­na­tio­nales se trouvent dans la même ligne que celles des Pro­to­coles d’ac­cord.

Contre le chan­tage des ins­ti­tu­tions néo­li­bé­rales :
• nous mar­quons notre soli­da­ri­té avec le peuple grec
• nous dénon­çons l’in­gé­rence des “ins­ti­tu­tions” dans les libres choix du peuple grec
• nous disons non à l’Eu­rope de l’aus­té­ri­té et à un nou­veau plan de mesures pour la Grèce
• nous défen­dons le droit de la Grèce à l’an­nu­la­tion de sa dette illé­gi­time
La Grèce est la preuve concrète que les poli­tiques d’austérité et de pré­ca­ri­sa­tion ne fonc­tionnent pas. Six années de coupes bud­gé­taires sans pré­cé­dent, de dés­in­ves­tis­se­ment dans le sec­teur public et de poli­tique sala­riale régres­sive ont conduit le pays au déman­te­le­ment de toute struc­ture sociale, à l’aug­men­ta­tion du chô­mage fla­grante et à la pau­vré­té extrême.
Face à l’UE et les ins­ti­tu­tions inter­na­tio­nales qui refusent de res­pec­ter le choix démo­cra­tique du peuple grec, nous expri­mons notre sou­tien sans faille à ce peuple qui a dit non à l’aus­té­ri­té, ain­si que notre oppo­si­tion à ceux qui cherchent à lui impo­ser les mêmes recettes néo­li­bé­rales : tou­jours plus d’austérité, tou­jours plus de chô­mage, tou­jours plus d’inégalités.

La Grèce a le droit de réta­blir les conven­tions col­lec­tives et le Code du tra­vail déman­te­lés par la Troï­ka ; la Grèce a le droit de prendre des mesures sociales d’ur­gence pour com­battre la pau­vre­té et d’ar­rê­ter les pri­va­ti­sa­tions ; la Grèce a le droit, comme tous les autres peuples d’Eu­rope, de faire un audit de sa dette publique et d’exiger l’annulation des dettes illé­gi­times.

Nous appe­lons à un ras­sem­ble­ment pro­tes­ta­taire ce soir à 17h30 à la petite rue de la Loi (entrée du parc du Cin­quan­te­naire).

Signa­taires : CNE, Ander Euro­pa, VEGA, LCR/SAP, Ini­tia­tive de soli­da­ri­té avec la Grèce qui resiste, Attac BXL 1, Attac BXL 2, ATTAC Liège, Izquier­da Uni­da — Bel­gique, ROOD, Par­ti Com­mu­niste, CGSP wal­lonne, Syri­za-Bel­gique, PtB/PvdA, CADTM-Bel­gique, Glo­bal Social, MWB-FGTB, Rifon­da­zione Comu­nis­ta, Intal, Vrede vzw, mpOC, CNAPD, PSL-LSP, ZinTV, Vonk/Révolution Hart Boven Hard, aCiDe .……

EN LIEN :