Slam Brabançonne : Wij et la Belgitude

FR-NL - 6 min 4 sec

réalisation

ZIN TV et le Pia­no­fa­brie­kRéa­li­sa­tion & Ani­ma­tion : Alain Clé­ment­Mon­tage : Ron­nie Rami­rez­Pro­duc­tion : Anne-Sophie Guillaume, Maxime Kou­va­ras, Valen­tin Fayet­Mu­sique : Wea­pon by Nctrnm – CC-BY

Avec les textes de

Loli­ta Lave­que­Mar­ti­jn Nelen­Max Grey­son­Zoë Croe­gaert

Mots-clés

Un voyage cynique et réaliste dans les méandres de la belgitude, un curieux personnage atteint d'existantialisme nationaliste se cherche et il prend forme.

Fina­listes du cham­pion­nat belge de poe­try slam 2016, venant de six villes, néer­lan­do­phones et fran­co­phones, quatre sla­meurs ont tra­vaillé ensemble de manière bilingue afin d’explorer le poten­tiel de la langue en Bel­gique, ques­tion­ner notre iden­ti­té col­lec­tive et notre tolé­rance envers l’Autre.

Loin d’une cer­taine idée du sla­meur soli­taire tra­vaillant son mal-être iso­lé dans son gre­nier pour aller s’exclamer seul sur scène, ramas­ser les applau­dis­se­ments et ensuite ren­trer tris­te­ment seul à la mai­son… Ici, les sla­meurs ont choi­si de tra­vailler ensemble et de dis­pa­raître. En effet, cette com­mu­nau­té éphé­mère s’est immor­ta­li­sée dans ce film d’animation où les images sont le liant des paroles qui s’enchaînent. Le col­lec­tif prend le des­sus sym­bo­li­que­ment et poli­ti­que­ment. Mes­dames et mes­sieurs, voi­ci venu l’ère du slam poly­pho­nique !

Le slam comme per­son­nage col­lec­tif et expé­rience com­mune afin d’aller au-delà des fron­tières cultu­relles et lin­guis­tiques. Dans le but de mon­trer que le slam est une porte d’entrée dans l’échange et la connais­sance de l’autre.

Remer­cie­ments : Ministres de la Culture Sven Gatz & Alda Gréo­li
Ain­si que : Solange Maria­no dos Reis Borges, Zoë Croe­gaert, Camille Pier (Nes­tor), Max Grey­son, Mar­ti­jn (Bek­vech­ter) Nelen, Lisette Ma Neza, Loli­ta Lévèque, Ser­gio Rober­to Grat­te­ri & team du Pia­no­fa­briek.

 

EN LIEN :