19 juin 2018

Le socialisme a-t-il encore un avenir en Europe ?

12h PAC. Rue Lambert Crickx 5, 1070 Bruxelles

19 juin 2018

Conférence : Aux origines de la domination masculine

15h Université des Femmes. 10 rue du Méridien, 1210 Bruxelles

19 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Gouvernance

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

20 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Intégrer les genres dans le management

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

20 juin 2018

Meeting Gauches Communes les forces de gauche face à l’austérité

19h Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

21 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Responsabilité des directeur.rice.s

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

21 juin 2018

Film-débat : Les Rebelles du Foot

19h30 Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

22 juin 2018

Permanence à l’Atelier - clandestin - sérigraphie

16h rue de Liedekerke 71 - 1210 Bruxelles

22 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Forum ouvert

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

22 juin 2018

27ème défilé folklorique du Fanzine

18h30 La Petite Fanzinothèque Belge. 66a rue des plantes, 1210 (...)


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police, alors même que les "manifestants" n’avaient pas commencé à manifester.

Pourquoi manifester ?

Parce qu’il y aurait entre 15 000 et 30 000 logements vides à Bruxelles, alors qu’on dénombre environ 4 000 personnes sans-abri.
Parce que 40 000 personnes sont inscrites sur liste d’attente pour un logement social, et que les délais d’obtention variant entre 8 et 12 ans.
Enfin, parce que les loyers sur le marché privé n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Mais surtout, parce que, malgré ce contexte, le gouvernement a fait passer une loi anti-squat, le 5 octobre dernier, qui fait risquer la prison ferme aux personnes qui occuperaient un bâtiment vide pour se loger.
La loi anti-squat va dans le sens d’un mouvement de répression générale : la constante criminalisation des sans-papiers, l’installation de caméras de surveillance dans les rues, la présence militaire dans l’espace public, l’interdiction de filmer les interventions policières sont autant d’indices d’une volonté de contrôle globale.

Info : https://squatbelgium.noblogs.org/


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP