14 avril 2018

Tout le monde à Haren contre la Maxi-Prison & son Monde : Journée des luttes Paysannes

à partir de 11h ZAD du Keelbeek. 1 chemin du Keelbeek, Haren (...)

14 avril 2018

Lobby tour armement - politiques migratoires européennes

13h30>16h Rond-Point Schuman, 1040 Bruxelles

14 avril 2018

Apelo aos artistas : Sarau pela democracia

19h Arte N’Ativa. Rue des Goujons, 152, 1070 Bruxelles

15 avril 2018

Mobilisation pour préserver les terres agricoles

10h30>17h30 Brugelette

17 avril 2018

Manifestation : Libérons les paysans des accords de libre-échange !

9h Rond-Point Robert Schuman, 1040 Bruxelles

17 avril 2018

Séminaire : une autre télévision est possible. Avec Thierry Deronne

10h>16h30. Pianofabriek. Salle Arenberg. Rue du Fort 35 - 1060 (...)

17 avril 2018

Solidarité avec les prisonniers politiques Palestiniens

16h Gare Centrale à 1000 Bruxelles

17 avril 2018

Présentation de la brochure "Écologie & bombes nucléaires"

18h Maison de la Paix. rue van Elewyck 18, 1050 Bruxelles

18 avril 2018

Assemblée publique du collectif à bras nos corps

18h30 Avenue Adolphe Buyl 131, 1050 Bruxelles

18 avril 2018

Discours sur la dette de Thomas Sankara, présenté par Jean Ziegler

18h30 ULB, campus Solbosch. Av Franklin D. Roosevelt 50, 1050 (...)


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police, alors même que les "manifestants" n’avaient pas commencé à manifester.

Pourquoi manifester ?

Parce qu’il y aurait entre 15 000 et 30 000 logements vides à Bruxelles, alors qu’on dénombre environ 4 000 personnes sans-abri.
Parce que 40 000 personnes sont inscrites sur liste d’attente pour un logement social, et que les délais d’obtention variant entre 8 et 12 ans.
Enfin, parce que les loyers sur le marché privé n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Mais surtout, parce que, malgré ce contexte, le gouvernement a fait passer une loi anti-squat, le 5 octobre dernier, qui fait risquer la prison ferme aux personnes qui occuperaient un bâtiment vide pour se loger.
La loi anti-squat va dans le sens d’un mouvement de répression générale : la constante criminalisation des sans-papiers, l’installation de caméras de surveillance dans les rues, la présence militaire dans l’espace public, l’interdiction de filmer les interventions policières sont autant d’indices d’une volonté de contrôle globale.

Info : https://squatbelgium.noblogs.org/


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP