16 parlementaires belges demandent une intervention urgente pour Ali Aarrass

Nous, députés fédéraux et régionaux, souhaitons que le ministre des Affaires Etrangères fasse écho auprès des autorités marocaines...

« Nous, dépu­tés fédé­raux et régio­naux, sou­hai­tons que le ministre des Affaires Etran­gères fasse écho auprès des auto­ri­tés maro­caines aux vives inquié­tudes, sou­le­vées par de nom­breuses orga­ni­sa­tions et avo­cats des droits de l’homme et d’associations contre la tor­ture au niveau euro­péen, sur le cas du citoyen bel­go-maro­cain Ali Aar­rass.

Ali Aar­rass, extra­dé en décembre 2010 de l’Espagne vers le Maroc, contre l’avis du Haut Com­mis­sa­riat aux Droits de l’Homme de l’ONU, aurait été vic­time de tor­ture pen­dant une période d’une dizaine de jours en garde-à-vue.

Ali Aar­rass n’aurait pas eu droit à un pro­cès équi­table ; au terme de ce pro­cès, il a été condam­né, le 24 novembre 2011, après une déli­bé­ra­tion d’une heure à peine, à 15 ans de pri­son ferme, sur base d’ « aveux », qui auraient été obte­nus sous la tor­ture et dans une langue qu’il ne maî­trise pas.

La plainte pour tor­ture dépo­sée par Ali Aar­rass le 2 mai 2011 n’aurait fait l’objet d’aucune enquête : le plai­gnant n’a pas été inter­ro­gé par la police à ce sujet, aucune exper­tise medi­co-légale n’a été réa­li­sée, aucune iden­ti­fi­ca­tion des per­onnes qui auraient com­mis ces faits n’a eu lieu. Tout ceci est contraire à la Conven­tion des Nations Unies contre la Tor­ture, rati­fiée par le Maroc.

Nous deman­dons au ministre com­pé­tent de prendre les mesures qui s’imposent pour relayer ces ques­tions aux auto­ri­tés maro­caines ».

Zoë Genot, Membre du par­le­ment fédé­ral, Eco­lo

Eva Brems, Lid van het fede­rale par­le­ment, Groen ; pro­fes­sor rech­ten van de mens aan de UGent, voor­zit­ter van Amnes­ty Inter­na­tio­nal Vlaan­de­ren van 2006 – 2010

Fouad Ahi­dar, Lid van het par­le­ment van de Regio Brus­sel Hoofd­ste­de­lijk Gewest, Secre­ta­ris van het Par­le­ment van de Regio Brus­sel Hoofd­ste­de­lijk Gewest, SP.a

Jan Rogiers, Lid van het Vlaamse par­le­ment, kies­kring Pro­vin­cie Oost-vlaan­de­ren, SP.a

Bert Anciaux, ere-Vlaams volks­ver­te­gen­woor­di­ger, SP.a, Lid van de senaat, voor­ma­lig Vlaams minis­ter van Cultuur, Jeugd, Sport en Brus­sel

Patrick Moriau, Membre du par­le­ment fédé­ral, PS

Jamal Ikaz­ban, Membre du par­le­ment de la Région de Bruxelles-Capi­tale, PS

Juliette Bou­let, Membre du par­le­ment fédé­ral, ECO­LO-Groen !

Nadia El Yous­fi, Membre du par­le­ment de la Région Bruxelles-Capi­tale, Vice-Pré­si­dente du Par­le­ment Fran­co­phone Bruxel­lois, PS

Céline Del­forge, Membre du par­le­ment de la Région de Bruxelles-Capi­tale, Eco­lo

Oli­vier Main­gain, Membre du par­le­ment fédé­ral, Pré­sident du FDF

Zakia Khat­ta­bi, Séna­trice, Membre du par­le­ment de la Com­mu­nau­té Fran­çaise et du Par­le­ment de la Région de Bruxelles Capi­tale, Eco­lo
Ahmed El Khan­nouss, Membre du par­le­ment de la Région de Bruxelles-Capi­tale, CDH

Dirk Pee­ters, Lid van het Vlaamse par­le­ment, Regio Turn­hout, Groen

Mey­rem Alma­ci, Lid van het fede­rale par­le­ment, Groen

Mahi­nur Özde­mir, Membre du par­le­ment de la Région de Bruxelles-Capi­tale, CDH

parlementairebelge.jpg

Dans une lettre excep­tion­nelle, adres­sée au ministre des Affaires Étran­gères, Mon­sieur Didier Reyn­ders, 16 par­le­men­taires d’ECOLO, Groen, SP.a, PS, FDF et CDH, membres du par­le­ment fédé­ral ou des dif­fé­rents par­le­ments régio­naux, demandent une inter­ven­tion urgente de la Bel­gique auprès des auto­ri­tés maro­caines concer­nant le sort de notre co-citoyen Ali Aar­rass.

Les seize par­le­men­taires demandent que les auto­ri­tés maro­caines s’expliquent sur les nom­breuses infrac­tions contre les droits de l’homme com­mises dans cette affaire, sou­le­vées et dénon­cées par de nom­breuses orga­ni­sa­tions inter­na­tio­nales contre la tor­ture et pour la défense de droits de l’homme.

L’initiative des seize par­le­men­taires belges fait suite à celle, simi­laire, de six par­le­men­taires bri­tan­niques du Labour, des Conser­va­tives et des Libe­ral Demo­crats. Dans une motion datant de décembre der­nier, ceux-ci ont expri­mé leurs vives inquié­tudes quant au trai­te­ment subi par notre co-citoyen Ali Aar­rass.

Nous tenons à remer­cier les par­le­men­taires pour leur sou­tien. Il est clair qu’après quatre ans de déten­tion arbi­traire d’Ali Aar­rass, après son extra­di­tion illé­gale, sa tor­ture et le refus de lui accor­der le droit à un pro­cès équi­table, l’indignation démo­cra­tique au niveau euro­péen sur cette affaire va en s’amplifiant. Elle ne s’arrêtera qu’avec la libé­ra­tion de notre co-citoyen.
Pour la Cam­pagne Free Ali,

Luk Ver­vaet et Fari­da Aar­rass

Cam­pagne Free Ali

6-parlementaires-uk-300x199.jpg
Pho­to : les six par­le­men­taires bri­tan­niques

Image_2-122.png
Reyn­ders dirait : “encore du bou­lout!…”