Grèce : Aube dorée – Dans l’esprit de l’Hellade

Entretient: Aube dorée est composé principalement de jeunes désirant combattre pour leur race. (...) Je considère personnellement la Heavy Metal comme étant la seule musique blanche de notre époque, principalement parce qu’elle est écrite exclusivement par des Blancs et adressée à des Blancs.

Il s’a­git d’un entre­tient qui date (Février 1998) avec un repré­sen­tant fran­co­phone de Chry­si Avgi. Il a été réa­li­sé par Ker­ry Bol­ton et publié par le maga­zine natio­nal-socia­liste “The Nexus” basée en Nou­velle-Zélande maga­zine. Dans cette inter­view, Pierre, membre du Comi­té cen­tral du mou­ve­ment natio­nal-socia­liste Chry­si Avgi, répond à quelques ques­tions.

Source : blog eth­ni­kr

*********
grece_aube_dore_e_extre_me_droite.jpg
Chry­si Avgi (Aube dorée) peut-il être décrit comme un mou­ve­ment NS au sens hit­lé­rien, or s’inspire-t-il spé­ci­fi­que­ment de la tra­di­tion grecque tout en recon­nais­sants les mérites de tels mou­ve­ments du pas­sé ?

Je répé­te­rai à cette ques­tion en répé­tant deux phrases de Hit­ler. La pre­mière se trouve dans Mein Kampf, où ce grand lea­der déclare : « La civi­li­sa­tion que nous crée­rons dure­ra mille ans, parce qu’elle allie­ra la pen­sée hel­lé­nique à la pen­sée ger­ma­nique ». La seconde est la réponse à une ques­tion du fameux géné­ral SS belge, Léon Degrelle. A la ques­tion : « Mein Füh­rer, que sommes-nous ? », Hit­ler répon­dit : « Nous sommes tous des Grecs… ». Cette phrase remar­quable est men­tion­née par le géné­ral Degrelle lui-même dans une lettre à notre lea­der Mr. Miha­lo­lia­kos quelques années avant la mort du pre­mier.

Pour résu­mer, nous voyons le NS non seule­ment comme un mou­ve­ment poli­tique créé par Hit­ler pour ser­vir les besoins d’un peuple spé­ci­fique (le peuple alle­mand, dans ce cas) à une époque spé­ci­fique, mais aus­si comme l’expression moderne de l’ancien génie hel­lé­nique. Je recom­mande à vos lec­teurs de lire La Répu­blique de Pla­ton et de s’informer sur la pen­sée grecque ; alors ils com­pren­dront plei­ne­ment ce que je dis ici : le NS a ses racines loin dans le pas­sé, à l’aube de notre civi­li­sa­tion aryenne et c’est effec­ti­ve­ment une phi­lo­so­phie hel­lé­nique ! Je dois ajou­ter que le phi­lo­sophe NS moderne David Myatt a plei­ne­ment recon­nu ce fait dans ses divers ouvrages.

Pou­vez-vous nous par­ler de la créa­tion de Aube dorée ?

Aube dorée fut consti­tué en décembre 1980, avec la publi­ca­tion du pre­mier numé­ro de notre maga­zine. Les membres fon­da­teurs étaient un petit groupe de NS qui, jus­te­ment du fait de leur âge, n’avaient pas été impli­qués dans des groupes anté­rieurs. Aube dorée fut le pre­mier groupe NS en Grèce après la seconde guerre mon­diale, puisque tous les groupes exis­tant anté­rieu­re­ment étaient plus des groupes de droite que du NS pur. Au début et pré­ci­sé­ment à cause du carac­tère NS de notre maga­zine, beau­coup des soi-disant groupes « natio­na­listes » de Grèce accu­sèrent Aube doréed’être « alle­mand » et « pré­dirent » que nous n’arriverions à rien. Aujourd’hui, dix-sept ans plus tard, Aube dorée est tou­jours là et plus fort que jamais, et tous ces conser­va­teurs de droite sont retour­nés dans leurs confor­tables living-rooms pour par­ler de « révo­lu­tion paci­fique » !

Que repré­sente le nom « Aube dorée » ?

Aube dorée repré­sente l’aube d’un nou­vel âge pour notre race qui condui­ra notre peuple hors de l’obscurité sio­niste. Elle a été choi­sie pour mon­trer exac­te­ment sous quelle tyran­nie men­tale nous vivons : nous souf­frons sous le talon de fer du sys­tème sio­niste, nous sommes per­sé­cu­tés, mais assu­rons-nous par notre com­bat que notre Aube Dorée atten­due depuis si long­temps n’est plus éloi­gnée !

Quel est le pas­sé du fon­da­teur de Aube dorée ?

Notre lea­der Niko­las Miha­lo­lia­kos, avant la fon­da­tion de Aube dorée, était un membre du par­ti poli­tique « 4 août », un groupe opé­rant en Grèce dans les années 60 et 70, et tirant son nom du régime du géné­ral Metaxas. N. Miha­lo­lia­kos était res­pon­sable de la sec­tion de jeunes du par­ti et grâce à lui les rues n’étaient pas du tout sûres pour les com­mu­nistes à cette époque ! Après la chute du régime des colo­nels en 1974, Miha­lo­lia­kos (fai­sant alors son ser­vice mili­taire comme offi­cier cadet de liai­son) fut arrê­té pour avoir « posé des bombes » dans des véhi­cules de membres impor­tants du par­ti com­mu­niste et – sans preuves, puisque la police cher­cha des armes et des explo­sifs dans sa mai­son et ne trou­va rien – fut envoyé en pri­son pour 18 mois.

Etant don­né que la Grèce fut enva­hie à la fois par l’Italie fas­ciste et par l’Allemagne NS en dépit de sa neu­tra­li­té et même de la posi­tion pro-Axe du régime de Metaxas, quelle est la per­cep­tion géné­rale du fas­cisme et du NS par­mi le peuple ? Votre mou­ve­ment ren­contre-t-il beau­coup d’hostilité de la part des gens ordi­naires ?

Oui, il est vrai que notre pays fut enva­hi à la fois par l’Allemagne et l’Italie, et en effet les troupes alle­mandes com­mirent des crimes contre la popu­la­tion. Mais je dois vous rap­pe­ler que l’Allemagne fut obli­gée d’envahir la Grèce après l’attaque injus­ti­fiée de l’Italie (une attaque qui ne fut pas approu­vée par Hit­ler) et après l’assassinat du géné­ral Metaxas par les ser­vices bri­tan­niques dans le but de stop­per toute ten­ta­tive de com­pro­mis entre les bel­li­gé­rants, et pour faire entrer la Grèce dans la guerre aux cotés des Alliés.

CA est un mou­ve­ment poli­tique moderne qui apporte des réponses à des pro­blèmes comme l’économie, l’éducation, la reli­gion, et qui parle à la jeu­nesse d’aujourd’hui ; il ne se sent pas obli­gé de s’excuser pour des actes du pas­sé qui n’ont pas été com­mis par ses membres. Nous aimons notre pays, mais nous avons notre idéo­lo­gie et les deux choses ne peuvent pas être sépa­rées.

Chrysi_Avgi.png

Existe-t-il un pro­blème racial ou d’immigration en Grèce contre lequel Aube dorée fait cam­pagne ? Y a‑t-il des lois sur les rela­tions raciales comme en Grande-Bre­tagne et en Nou­velle-Zélande, cher­chant à étouf­fer le débat sur les ques­tions raciales ?

La Grèce fait face à l’un des pro­blèmes majeurs du monde blanc aujourd’hui, et c’est le flot irré­sis­tible (?) d’immigrants du Tiers Monde, cau­sant non seule­ment des pro­blèmes éco­no­miques et sociaux mais mena­çant aus­si la sta­bi­li­té raciale de la nation. Dans les trois ou quatre der­nières années, plus d’un mil­lion (!) d’immigrants ont enva­hi la Grèce, cau­sant une aug­men­ta­tion de la cri­mi­na­li­té de 80% et pro­vo­quant du chô­mage par­mi les tra­vailleurs grecs.

Je dois ajou­ter ici que le chô­mage n’est pas cau­sé seule­ment par l’immigration mais sur­tout par les capi­ta­listes qui uti­lisent ces mal­heu­reux pour tra­vailler 10 ou 12 heures par jour sans sécu­ri­té sociale et, plus impor­tant, ils les payent avec des salaires infé­rieurs à ceux accor­dés aux tra­vailleurs grecs.

Dans notre pays il n’y a pas encore de lois sur les rela­tions raciales. Récem­ment lors d’un réfé­ren­dum à l’échelle natio­nale, plus de 75% de la popu­la­tion a été d’accord pour que les immi­grés soient expul­sés du pays, en dépit du lavage de cer­veau des médias à l’échelle mon­diale sur l’égalité raciale, etc.

Le maga­zine « Hry­si Avgi » parle beau­coup de l’héritage païen de la Grèce. Aube dorée est-il un mou­ve­ment spé­ci­fi­que­ment païen, ou accepte-t-il aus­si les chré­tiens ?

HA est un mou­ve­ment NS et pense que toute reli­gion qui ne nuit pas aux inté­rêts vitaux de notre race ou nation est tolé­rable. Dans notre maga­zine il est natu­rel que nous par­lions de notre ancien pas­sé païen, car nous sommes fiers de ce que nous sommes. En effet, je crois per­son­nel­le­ment que tous les peuples euro­péens doivent reve­nir à la reli­gion de leurs ancêtres ; des reli­gions rem­plies d’héroïsme et de tous ces élé­ments qui carac­té­risent notre race aryenne. Il faut recon­naître qu’un Juif au visage pâlot sur une croix peut dif­fi­ci­le­ment ins­pi­rer une âme euro­péenne – quelle contra­dic­tion avec une sculp­ture de Bre­ker ou une sta­tue de dieu grec !

Mais il est hon­nête de dire qu’un grand nombre de membres de Aube dorée sont chré­tiens. Comme je l’ai dit, tant qu’une reli­gion ne se met pas en tra­vers de la route des buts de la nation, elle est, en dépit de notre désac­cord, accep­table. La « Chris­tian Iden­ti­ty » aux Etats-Unis est un exemple typique. Je répé­te­rai cepen­dant à titre per­son­nel que de mon point de vue, le NS et le chris­tia­nisme sont non seule­ment anti­thé­tiques mais aus­si idéo­lo­gi­que­ment enne­mis.

Etant don­né le fort sen­ti­ment reli­gieux ortho­doxe en Grèce, les sen­ti­ments néo-païens sou­vent expri­més par Aube dorée ne le coupent-ils pas des autres natio­na­listes grecs ?

Oui, en Grèce l’Eglise ortho­doxe a joué un rôle impor­tant durant les 400 ans d’occupation turque et a été l’un des fac­teurs qui ont gar­dé vivant de sen­ti­ment natio­na­liste. Je dois aus­si sou­li­gner la grande influence de l’ancienne reli­gion dans un grand nombre de cou­tumes ortho­doxes chré­tiennes, en pour­cen­tage supé­rieur à toute autre secte chré­tienne. C’est l’une des choses qui per­mit à la nou­velle reli­gion de sur­vivre dans notre pays, durant ses pre­mières années cru­ciales. De toute façon, nous sommes cer­tai­ne­ment en désac­cord avec les autres natio­na­listes de droite (non-NS) sur cette ques­tion, mais cela ne nous empêche pas de mener la guerre contre le Sys­tème. Notre prin­ci­pal but doit être d’écraser le Nou­vel Ordre Mon­dial main­te­nant, et pas de nous com­battre stu­pi­de­ment les uns les autres sur de telles ques­tions. Tous les acti­vistes NS, en dépit des croyances reli­gieuses, doivent tra­vailler ensemble contre le sio­nisme et le capi­ta­lisme. Quand nous aurons gagné, croyez-moi, nous aurons le temps de résoudre ces désac­cords internes.

Peut-il y avoir un accord entre Grecs et Turcs ? Beau­coup de Turcs se consi­dèrent comme fai­sant par­tie de l’Europe, et il y a eu quelques forts mou­ve­ments NS turcs. Consi­dé­rez-vous ces Turcs comme des cama­rades natio­na­listes euro­péens ?

Je sais que beau­coup de cama­rades à l’étranger ne sont pas aus­si bien infor­més qu’ils le devraient. Je lis dans un soi-disant maga­zine NS bri­tan­nique un éloge nécro­lo­gique pour le chef d’un par­ti natio­na­liste turc où ce der­nier est appe­lé « un grand ami de notre cause ». Com­ment cela est-il pos­sible ? Com­ment un Turc peut-il être un NS ? Le NS est un mode de vie conçu par des Aryens pour des Aryens. Les Turcs sont arri­vés de Mon­go­lie au VIe siècle et étaient des bar­bares, sans civi­li­sa­tion ; ils étaient l’une des nom­breuses tri­bus mon­goles noma­di­sant en Asie Cen­trale. Com­ment cette race non-aryenne peut-elle être consi­dé­rée comme fai­sant par­tie du monde blanc par cer­tains NS ? Oui, cer­tains Turcs sont peut-être natio­na­listes, mais cela ne veut rien dire… Mao aus­si était un grand patriote pour les Chi­nois. Et alors ? Les Turcs ne sont pas des Euro­péens et doivent être reje­tés dans les pro­fon­deurs de la Mon­go­lie à laquelle ils appar­tiennent, et c’est la tâche des NS grecs, et aus­si de tout cama­rade sérieux ici. Celui qui sou­tient des mou­ve­ments turcs est un traître à notre race.

Aube dorée a pré­sen­té des can­di­dats lors des élec­tions euro­péennes, et obte­nu 12.000 votes en 1994. Quelle est la concep­tion de l’Europe de Aube dorée ?

Notre Europe est l’Europe basée sur les liens du sang entre les peuples blancs de notre conti­nent. C’est une Europe impré­gnée du sang du mil­lion de volon­taires de la Waf­fen SS qui com­bat­tirent ensemble sur le front de l’Est pour notre race et nos nations. C’est une Europe ins­pi­rée de la vision de Char­le­magne, de Yockey, de Hit­ler, de Degrelle. C’est la concep­tion de l’Europe que nous sou­te­nons.

La Com­mu­nau­té euro­péenne d’aujourd’hui basée sur les rela­tions éco­no­miques, sur la Bourse, sur l’Ecu, n’est pas notre Europe et nous nous consi­dé­rons comme son plus mor­tel enne­mi.

Quant à la nature de ce conti­nent euro­péen, nous voyons l’Europe comme une confé­dé­ra­tion raciale, avec tous les peuples aryens ayant une vision com­mune ins­pi­rée par leur héri­tage com­mun, sans aucun des conflits internes qui ont conduit nos peuples à se mas­sa­crer les uns les autres dans le pas­sé. De plus, les petits dif­fé­rends ter­ri­to­riaux entre peuples aryens doivent être dépas­sés. Plus jamais de guerre mon­diale entre Euro­péens pour le pro­fit du sio­nisme.

Des mili­tants de Aube dorée ont com­bat­tu avec l’armée serbe alors que d’autres NS venant de divers pays ont com­bat­tu avec les Croates. De tels conflits en Europe semblent fra­tri­cides, en par­ti­cu­lier quand des natio­na­listes euro­péens com­battent dans des camps oppo­sés. De tels conflits peuvent-ils être évi­tés ?

nazisti-greci.jpgNous avons com­bat­tu du coté de l’armée serbe parce que nous consi­dé­rions que les inté­rêts de notre pays seraient ser­vis au mieux par une vic­toire serbe. Nous nous sen­tions aus­si obli­gés d’aider un peuple atta­qué par le Sys­tème, un peuple per­sé­cu­té par tous les enne­mis de notre race (ONU, USA, médias mon­diaux…). Je pense que les cama­rades qui com­bat­tirent avec les Croates étaient moti­vés par le fait que durant la seconde guerre mon­diale les Croates étaient les alliés de l’Allemagne. Cepen­dant, j’aimerais savoir ce que res­sen­tirent ces cama­rades quand des consul­tants mili­taires israé­liens et amé­ri­cains aidèrent l’armée croate à orga­ni­ser sa prin­ci­pale attaque contre l’armée serbe en Bos­nie.

Quelle est la posi­tion de Aube dorée sur l’homosexualité, étant don­né que cer­tains natio­na­listes homo­sexuels citent sou­vent l’homosexualité dans la culture hel­lé­nique comme une jus­ti­fi­ca­tion de leur propre atti­tude ?

C’est un sujet très sou­vent mal com­pris par beau­coup. L’ancienne Grèce était tota­le­ment oppo­sée à l’homosexualité et il y avait de nom­breuses lois strictes à Sparte, Athènes et dans d’autres cités, qui punis­saient de mort toute ten­ta­tive de pro­mou­voir des rela­tions entre hommes. En tant que NS, nous obéis­sons aux lois de la nature et toute ten­ta­tive de les vio­ler doit être vue comme un acte contre l’ordre de la nature. Nous ne pou­vons en aucun cas accep­ter l’homosexualité comme une simple « pré­fé­rence sexuelle dif­fé­rente ».

Aube dorée semble avoir une forte influence dans le Black Metal. Aube dorée consi­dère-t-il qu’une telle culture contem­po­raine soit apte à faire revivre le génie hel­lé­nique ?

Aube dorée est com­po­sé prin­ci­pa­le­ment de jeunes dési­rant com­battre pour leur race. Par­mi eux il y a un grand nombre de « Meta­lers ». Je consi­dère per­son­nel­le­ment la Hea­vy Metal comme étant la seule musique blanche de notre époque, prin­ci­pa­le­ment parce qu’elle est écrite exclu­si­ve­ment par des Blancs et adres­sée à des Blancs. Vous ne vous deman­dez pas pour­quoi il n’y a pas de Noirs par­mi les fans de Metal et pour­quoi il n’y a pas de groupes HM noirs ? Bien sûr, je ne peux pas dire que la musique HM soit la meilleure manière de faire revivre notre pas­sé mais je vois en elle cer­tains élé­ments qui, si nous les regar­dons bien, peuvent faire et feront pro­gres­ser notre cause.

Pen­dant les années 30, le géné­ral Metaxas semble avoir mis en œuvre de nom­breux traits de cor­po­ra­tisme fas­ciste et cher­chait à faire revivre le génie hel­lé­nique. Aube dorée­con­si­dère-t-il le régime de Metaxas comme un pré­dé­ces­seur poli­tique du natio­na­lisme grec ?

Le régime de Metaxas fut la seule ten­ta­tive de consti­tuer un Etat basé sur l’éthique NS ou plus pré­ci­sé­ment sur l’éthique fas­ciste. Le géné­ral Metaxas était réel­le­ment un grand homme et un génie mili­taire pour son époque. Et il ten­ta réel­le­ment de créer une plate-forme radi­cale pour la trans­for­ma­tion de la socié­té grecque. Nous devons le cri­ti­quer, cepen­dant, pour sa répu­gnance à s’opposer au roi Georges II, un agent bri­tan­nique et le prin­ci­pal fac­teur qui condui­sit la Grèce dans la seconde guerre mon­diale. Metaxas com­prit très tard le rôle du roi Georges et ten­ta de négo­cier par le biais de l’Allemagne NS une paix sépa­rée avec l’Italie vain­cue, mais il était trop tard. Quelques jours plus tard il fut assas­si­né par des agents des ser­vices bri­tan­niques.

Le régime des colo­nels des années 70 fut reje­té dans le monde comme un simple régime mili­taire conser­va­teur et réac­tion­naire, cepen­dant il semble avoir mis en œuvre cer­taines mesures sociales pro­gres­sistes et cer­tains aspects du cor­po­ra­tisme comme les conseils d’usines. Aube dorée consi­dère-il le régime des colo­nels comme un effort natio­na­liste légi­time, du moins en par­tie ?

Le dénom­mé régime des colo­nels entre 1967 et 1974 fut sim­ple­ment un régime mili­taire de droite sans aucun fon­de­ment idéo­lo­gique pour assu­rer ses convic­tions. Par exemple ils n’avaient aucune idée sur les ques­tions raciales ; leur anti­com­mu­nisme aveugle les condui­sit à croire que les USA étaient les « pro­tec­teurs du monde occi­den­tal libre », ils eurent des rela­tions diplo­ma­tiques avec Israël, etc. Comme vous pou­vez le com­prendre, ce régime n’avait rien à voir avec l’Etat NS pour lequel nous com­bat­tons, bien que nous devons recon­naître la ten­ta­tive de pro­mou­voir quelques mesures sociales réel­le­ment impor­tantes et leurs inten­tions réel­le­ment bonnes. Ils étaient des patriotes, ils aimaient leur pays, mais mal­heu­reu­se­ment ils ne furent pas assez habiles pour trans­for­mer à temps leur Etat mili­taire en un Etat natio­na­liste, et plus impor­tant, en un Etat social.

Pou­vez-vous nous dire quelque chose sur les plans futurs de Aube dorée ?

Aube dorée s’est pré­sen­té aux élec­tions par­le­men­taires l’année der­nière, comme un moyen pour « comp­ter notre force » et don­ner une réponse à la sale guerre menée contre nous par les médias. Nous avons main­te­nant 12 bureaux dans 12 villes ; nous publions un jour­nal heb­do­ma­daire. Récem­ment nos membres à Salo­nique ont eu de très sérieux accro­chages avec la police, lorsqu’ils atta­quèrent avec suc­cès de nom­breux busi­ness­men et indus­triels grecs et turcs qui orga­ni­saient un mee­ting pour pro­mou­voir « l’amitié gré­co-turque », les obli­geant à quit­ter la salle et à annu­ler le mee­ting ! Pour les mois à venir nous pré­voyons de trou­ver un plus grand siège à Athènes et à déve­lop­per notre Front de Jeu­nesse.

Quelle est la nature des acti­vi­tés de Aube dorée ?

Nos acti­vi­tés sont main­te­nant davan­tage orien­tées vers le front de la pro­pa­gande, ce qui signi­fie soit la franche action de rue, soit la dis­tri­bu­tion de notre lit­té­ra­ture et de notre jour­nal. Nous orga­ni­sons aus­si des dis­cours heb­do­ma­daires dans nos sièges des villes et notre pro­chain grand objec­tif est d’unifier un Front de Jeu­nesse bien dis­ci­pli­né et mili­tant de tous les natio­na­listes et NS. Enfin, notre troi­sième congrès est en pré­pa­ra­tion et nous atten­dons plus de 1.500 per­sonnes.

Quelle est votre propre posi­tion dans Aube dorée ?

J’appartiens au Comi­té Cen­tral et je suis membre de Aube dorée depuis 1992. Mal­heu­reu­se­ment à cause de mes études en Ita­lie je ne peux pas res­ter long­temps en Grèce, mais quand je suis ici j’écris pour nos jour­naux et j’aide à l’organisation du Front de Jeu­nesse.

En conclu­sion, j’aimerais vous remer­cier Mr. Bol­ton, car vous nous don­nez l’opportunité de tou­cher des cama­rades qui n’ont pas enten­du par­ler de la situa­tion ici.

montreal.jpg