Articles

Procès DON’T SHOOT : La justice confirme le droit de diffuser des images non floutées de la police

Le tribunal de première instance de Bruxelles donne raison aux organisateurs de l’exposition « DON’T SHOOT » en reconnaissant le droit de publier des photos non floutées de la police dans l’exercice de (...)

Les cultures d’en bas sont les fondements du nouveau monde

Raúl Zibechi : Je crois que sans les pouvoirs populaires, il est impossible d’avancer dans une direction émancipatrice.

Au Chili, depuis des années, plusieurs indicateurs de mécontentement nous alertent, et nous ne voulions pas les voir

Interview de Ronnie Ramirez, cinéaste belgo-chilien fraîchement revenu du Chili.

Le cri d’une journaliste au Rojava : « Ceci est un nettoyage ethnique »

Au Rojava, nous construisions notre révolution ; nous voulions construire un nouveau système. Nous voulions la démocratie pour notre peuple et briser le système patriarcal qui opprimait les femmes (...)

Baltasar Garzón : Lettre ouverte au Président chilien

Le juriste analyse les raisons qui ont conduit à l’insurrection populaire au Chili et met en garde contre les dangers du recours à l’armée pour réprimer la protestation sociale. "L’armée n’est pas (...)

Ils zombifient le spectateur, à coup de séries toute la journée

Je soupçonne fort que la culture est entre les mains des entreprises. Ce parc naturel devrait avoir des gardes forestiers.

Les combattantes du Rojava ne se reconnaissent pas dans le film de Caroline Fourest

Caroline Fourest n’a pas interrogé un seul d’entre nous. La réalisatrice n’est manifestement pas intéressée par la réalité de notre expérience.

L’accord du FMI amène Lenín Moreno au bord du gouffre

Les dernières élections régionales ont marqué une augmentation soutenue du pouvoir populaire de l’ancien président Rafael Correa, qui a été dénigré, attaqué en permanence par Lenín (...)

Le phénomène Greta Thunberg comme guide pour la mise en scène des passions politiques

Le phénomène des enfants prodige de l’activisme n’est pas nouveau, il est donc surprenant que les médias l’ignorent, comme si Thunberg était unique et le premier du (...)

Greta... les effets et leurs causes

Défendre l’environnement et dénoncer le changement climatique et ses ravages exige de s’attaquer aux causes de l’holocauste écologique en cours.

Ces migrants qui gâchent nos vacances : l’indécence à son comble

Le 12 juillet, RTL-TVI a diffusé, au journal télévisé, une séquence intitulée « Une touriste belge découvre des cadavres sur une plage de Djerba » et présentée de la façon suivante : « Un début de (...)

Le livre que Julian Assange avait quand il a été arrêté...

Au moment de son arrestation, Assange est sorti avec un livre entre les mains, un titre éloquent qui pourrait être une déclaration silencieuse.

Michel Nash, le conscrit qui s’est rebellé sous la dictature

L’exposition répond à la nécessité de générer une ligne de travail concernant le sauvetage de la mémoire

Les néonazis veulent la peau de Carola et Pia

Les deux femmes capitaines de navires de sauvetage en Méditerranée ne sont pas seulement menacées de longues peines de prison par l’État italien.

La part des femmes, l’avenir de la photographie

Domaine longtemps marqué par l’hégémonie masculine, le monde de la photographie rejoint enfin le grand mouvement qui touche toutes les formes culturelles, et qui vise à dénoncer les inégalités de (...)


Accueil > FR > Articles

En Grèce, il ne faut pas dire la vérité : journaliste recherché par la police

Nouveau rebondissement dans l’histoire de la « liste Lagarde ». Et nouvelles menaces sur la liberté d’information, en Grèce. L’Humanité a en effet été informée que l’éditeur Kostas Vaxevanis est recherché par la police. Un communiqué le confirme : il indique que, sur ordre du Procureur d’Athènes, "la police grecque exerce des recherches pour trouver et arrêter l’éditeur du magazine Hot Doc dans lequel a été publié la liste Lagarde".
Source de l’article : l’HUMA


L’arrestation de l’éditeur Kostas Vaxevanis est confirmée.

Que contient cette liste ? Environ 2000 noms de riches Grecs qui ont des comptes en Suisse, dans la banque HSBC, échappant ainsi au fisc de leur pays. Cette liste avait été fournie aux anciens ministres du Pasok (celui de la Défense, Evangelos Venizelos et celui des Finances, Giorgos Papaconstantinou) par Christine Lagarde lorsqu’elle était ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Mais cette liste était visiblement vouée à disparaître. L’un des ministres, G. Papanconstantinou, déclarant qu’il ne savait plus à quel fonctionnaire il avait donné le CD contenant les noms, l’autre déclarant avoir perdu la clé USB avec les précieuses informations. Depuis, la France se tenait prête à la communiquer si le gouvernement grec la lui demandait. Il n’en fut rien.

Alors que la Grèce sombre dans une crise sans précédent, le magazine d’investigation Hot Doc a publié les noms, sans indiquer les comptes ni les sommes. Dans cette liste se trouvent des entrepreneurs ayant obtenu des subventions de l’Etat grec, avant la crise, pour ne pas fermer leurs usines – comme la famille Lamaras, magna du textile, des armateurs, des journalistes et trois personnalités politiques. Aussitôt, la police s’est mise à la recherche… de l’éditeur de la liste. « La police le recherche. Elle l’accuse de divulguer des informations personnelles », explique à humanité.fr Miguel Samotrakis, un des journalistes du magazine Hot Doc joint par téléphone. « La police est même venue dans les bureaux » poursuit le journaliste.

Kostas Vaxenakis, rapidement joint par l’Humanité, s’est dit « très inquiet ».

Bref, il ne fait pas bon dénoncer la corruption alors que des personnes impliquées dans l’affaire Siemens, par exemple (comme Michaël Christoforakos) ne sont pas inquiétées.

Alors que les mouvements sociaux se multiplient en Grèce, que la population – frappée à 25,3% par le chômage – devient chaque jour plus pauvre, et que le rejet de l’austérité est massif, ce sont désormais les journalistes qui semblent empêcher d’exercer leur métier. Déjà, en Grèce, certains ont surnommé Kostas Vaxevanis le « Julien Assange Grec ». Julien Assange est poursuivi pour la publication de documents confidentiels (câbles diplomatiques).

Cet épisode rappelle de sombres heures dans un pays sorti en 1974 de la dictature des colonels.

Fabien Perrier

Le communiqué confirmant l’avis de recherche

Pétition sur avaaz pour Kosta Vaxevani



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP