De Bolivar aux Libertadors d’aujourd’hui : l’Amérique latine insoumise

Quand on pense Venezuela aujourd’hui, c’est le nom de Chavez qui vient à l’esprit. Mais quand Chavez pense Venezuela, c’est Bolívar qu’il a en tête.

Image_1-78.png

Un ouvrage Coor­don­né par Jean Ortiz

Avec le sou­tien de Mémoire des luttes

Aux quatre coins du monde, quand on pense Vene­zue­la aujourd’hui, c’est le nom de Chá­vez qui vient à l’esprit. Mais quand Chá­vez pense Vene­zue­la, c’est Bolí­var qu’il a en tête. Pour lui, la Révo­lu­tion boli­va­rienne qu’il impulse par la voie démo­cra­tique depuis une dou­zaine d’années s’inscrit dans la filia­tion de la geste du Liber­ta­dor.

Deux siècles après la libé­ra­tion du joug colo­nial espa­gnol, il s’agit, pour toute l’Amérique latine, de conqué­rir sa seconde indé­pen­dance en s’émancipant cette fois de l’oppression de la grande puis­sance impé­riale du Nord, de ses mul­ti­na­tio­nales et des ins­ti­tu­tions inter­na­tio­nales qu’elle contrôle au ser­vice d’un modèle éco­no­mique dont la crise actuelle met au jour, s’il en était besoin, les ravages sociaux et envi­ron­ne­men­taux.

Il y a un demi-siècle, la Révo­lu­tion cubaine avait mon­tré le che­min, mais était res­tée long­temps iso­lée et en a payé le prix. En ce début du xxie siècle, ce sont main­te­nant tous les peuples de ce que José Mar­ti appe­lait « notre Amé­rique » qui se sont remis en mou­ve­ment, et qui, dans bon nombre de pays, ont por­té au pou­voir des gou­ver­ne­ments pro­gres­sistes.

On peut certes avoir des appré­cia­tions dif­fé­rentes sur le pro­ces­sus boli­va­rien – et le plu­ra­lisme des contri­bu­tions à cet ouvrage en témoigne –, mais nul ne peut dou­ter de son ins­crip­tion dans un mou­ve­ment his­to­rique de grande ampleur.

De Boli­var aux Liber­ta­dors d’aujourd’hui : l’Amérique latine insou­mise, coor­di­na­teur Jean Ortiz — Edi­tions Atlan­ti­ca — 360 pages — 25 euros.

INTERVIEW DE JEAN ORTIZ : DE BOLIVAR A CHAVEZ


De Boli­var à Cha­vez par cultu­ra­me­ri­ca

par Ber­nard Cas­sen, Secré­taire géné­ral de Mémoire des luttes, pré­sident d’honneur d’Attac

Source : http://www.medelu.org/spip.php?article731