Lettre du Président de La République d’Équateur à Jean-Luc Mélenchon

Le Président de la République d’Équateur, Rafael Correa, écrit au candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, pour lui apporter son soutien à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle.

rafael-correa-3.jpg

Qui­to, 9 avril 2012

Cher Jean-Luc,

Les injus­tices et les inéga­li­tés géné­rées par un sys­tème basé sur le pou­voir de quelques uns et l’exploitation de la majo­ri­té, ont pous­sé, en Amé­rique latine, les citoyennes et les citoyens à s’unir pour redé­fi­nir notre des­tin. La véri­té, l’honnêteté, la force, la créa­ti­vi­té et la sim­pli­ci­té des grandes idées résident en nos com­pa­triotes et avec eux nous construi­sons ce futur que nous appe­lons tous de nos vœux.

En Amé­rique latine, ce sys­tème qui met­tait le capi­tal au-des­sus de l’humain et les inté­rêts cor­po­ra­tistes au-des­sus des droits citoyens s’est défi­ni­ti­ve­ment éteint. En Équa­teur, cela s’est tra­duit par le mot d’ordre du peuple : « Qu’ils s’en aillent tous ! » Et c’est ain­si que nous avons débu­té une révo­lu­tion citoyenne des­ti­née à chan­ger les struc­tures du pou­voir et à ins­tau­rer le bien vivre pour toutes et tous. Nos pas ne sont pas gui­dés par les recom­man­da­tions du Fonds moné­taire inter­na­tio­nal (FMI) et de la Banque mon­diale, mais par une nou­velle Consti­tu­tion, adop­tée direc­te­ment par le peuple, et dont les droits de l’homme consti­tuent la colonne ver­té­brale.

Le nou­veau Front de Gauche que tu mènes est une réfé­rence pour les mou­ve­ments pro­gres­sistes de toute l’Europe, nous sommes sûrs que vous sau­rez affron­ter les défis posés par ce moment his­to­rique de la réa­li­té euro­péenne. Ce sou­tien popu­laire crois­sant est une preuve que l’Europe peut, elle aus­si, sur­mon­ter le fon­da­men­ta­lisme néo­li­bé­ral qui fait subir aux citoyens le coût de la crise, repous­sant ain­si les aspi­ra­tions sociales et enra­ci­nant les inéga­li­tés.

Les pro­po­si­tions sociales que tu fais ont d’ores et déjà com­men­cé à être stig­ma­ti­sées par les grands médias, les­quels te qua­li­fient de « popu­liste » et « déma­gogue » : bien­ve­nue dans la lutte, il s’agit là de la réac­tion du capi­tal, lorsque se pro­filent les poli­tiques et les mesures au béné­fice des tra­vailleurs, des sala­riés, de la grande majo­ri­té.

Reçois, cher Jean-Luc, au nom du gou­ver­ne­ment de la Révo­lu­tion citoyenne, de tous les révo­lu­tion­naires de l’Équateur, et de moi même, le sou­tien à ton pro­jet de socié­té au ser­vice de ton pays. Ici comme en France a son­né l’heure de la Révo­lu­tion citoyenne et de la marche vers un ave­nir fait de vie et de paix, fruits de la jus­tice.

Nous saluons ta recon­nais­sance envers le tra­vail quo­ti­dien que des mil­lions d’Équatoriennes et d’Équatoriens menons avec cohé­rence et volon­té pour trans­for­mer radi­ca­le­ment et pro­fon­dé­ment les struc­tures d’une réa­li­té éco­no­mique, sociale et poli­tique qui nous avait plon­gés dans la pau­vre­té, la dépen­dance et le sous-déve­lop­pe­ment.

Nous te sou­hai­tons, com­pañe­ro, le suc­cès dans cette élec­tion pré­si­den­tielle. Compte sur notre soli­da­ri­té mili­tante.

Has­ta la vic­to­ria Siempre,

Rafael Cor­rea Del­ga­do
PRÉSIDENT CONSTITUTIONNEL DE LA RÉPUBLIQUE

source : http://www.placeaupeuple2012.fr/lettre-du-president-equatorien-a-jean-luc-melenchon/