Programmation “Pertes et profits” au Cinéma Nova

Durant six semaines de programmation, le Cinéma Nova tentera de comprendre les tenants et aboutissants d'une machinerie financière qui donne le tempo à un monde devenu globalisé.

“Pertes et profits”

Le Nova, en col­la­bo­ra­tion avec Dites 33 !, Le P’tit Ciné et le Réseau Finan­ce­ment Alter­na­tif (Finan­ci­té).

www.dites33.be

www.leptitcine.be

www.rfa.be

*Du 12 sep­tembre au 20 octobre*

Crise des sub­primes, faillite de la banque d’af­faires Leh­man Bro­thers, mise à sac de la Grèce, réces­sion dans toute la zone euro. La liste s’al­longe inexo­ra­ble­ment. C’est la crise… Fata­li­té ?

Com­ment donc se sai­sir des mul­tiples ques­tions sus­ci­tées par le déclen­che­ment d’une telle faillite ? Telles qu’elles nous sont pré­sen­tées, ces pro­blé­ma­tiques appa­raissent rebu­tantes et abs­traites.

A cet égard le ciné­ma peut jouer un rôle essen­tiel. À l’autre bout de la chaîne, les nom­breux docu­men­taires réa­li­sés actuel­le­ment par­tout en Europe donnent une idée concrète des enjeux sociaux véhi­cu­lés par une telle crise.

C’est donc durant six semaines de pro­gram­ma­tion, alter­nant films et dis­cus­sions avec des éco­no­mistes et des pen­seurs hété­ro­doxes, que le Ciné­ma Nova ten­te­ra de com­prendre les tenants et abou­tis­sants d’une machi­ne­rie finan­cière qui donne le tem­po à un monde deve­nu glo­ba­li­sé.

- Le Nova ouvri­ra ses portes le jeu­di 12 sep­tembre, avec le ver­nis­sage de l’ins­tal­la­tion “A la recherche de l’emploi per­du”, et le film d’ou­ver­ture “Domi­num Mun­di, l’empire du mana­ge­ment”.

- Sor­tie du film “Le Grand Retour­ne­ment”, de Gérard Mor­dillat, une farce sur les dérè­gle­ments de la finance et la crise sociale et poli­tique.

Ins­pi­ré d’un ouvrage de Fré­dé­ric Lor­don, célèbre éco­no­miste ico­no­claste, le film est à la fois offen­sif sur le fond (la dére­gle­men­ta­tion poli­tique et finan­cière), que sur­pre­nant sur la forme, puis­qu’é­crit seule­ment en alexan­drins. A noter : la pré­sence du réa­li­sa­teur le 22 sep­tembre pour une ren­contre avec le public.

- Quatre dimanches seront consa­crés à des *soi­rées de débats*, accom­pa­gnées de films. Les dis­cus­sions por­te­ront notam­ment sur la spé­cu­la­tion immo­bi­lière et ali­men­taire, sur les revers de l’aus­té­ri­té et « à qui pro­fite la crise ». Une soi­rée revi­si­te­ra éga­le­ment les archives télé­vi­sées d’*Henri Mor­dant, qui a vul­ga­ri­sé l’é­co­no­mie au grand public belge dans les années 70.

- La pro­gram­ma­tion sera ponc­tuée d’une dizaine de longs métrages docu­men­taires, appor­tant une idée concrète des enjeux sociaux véhi­cu­lés par la crise à tra­vers l’Eu­rope. Ayant pour sujet le krach islan­dais, la faillite d’En­ron, ou la crise qui a tou­ché la Grèce, ceux-ci seront pro­je­tés plu­sieurs fois et illus­tre­ront notam­ment les soi­rées débat.

- Le ven­dre­di 11 octobre, nous dan­se­rons sur les cendres de Mar­ga­ret Tat­cher, avec la soi­rée “Ding Dong, The Witch is Dead”. A tra­vers les docu­men­taires d’A­dam Cur­tis, “The May­fair Set”, une séance d’é­coute et un set DJ, nous revi­si­te­rons cette époque de luttes sociales, poli­tiques et … musi­cales.

- Le dimanche 13 octobre sera l’oc­ca­sion de ques­tion­ner les tech­niques de management,avec la pro­jec­tion de “Domi­nium Mun­di, l’empire du mana­ge­ment”. Et la pré­sence de Fran­çois Xavier Drouet, qui intro­dui­rases deux docu­men­taires” L’I­ni­tia­tion”, et “Au nom du coach”.

* — Le film muet “L’argent” de Mar­cel L’Her­bier, sera mis en musique par le groupe punk René Bina­mé, et nous plon­ge­ra dans les magouilles finan­cières et le monde de la Bourse des années 20, en proie à la fièvre du pro­fit.

- Les plus jeunes ne seront pas en reste. Quoi de mieux que “Mary Pop­pins”, une des plus célèbres comé­dies musi­cales de Walt Dis­ney, à l’es­prit anti-confor­mise.


Pro­gramme com­plet sur www.nova-cinema.org

Nova Cine­ma 3 rue d’A­ren­berg­straat, 1000 Bxxl