Tricastin : 40 000 euros d’amende pour AREVA-SOCATRI

Communiqué de presse, 14/10/10 du Réseau "Sortir du Nucléaire"

Le 14 octobre 2010, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de CARPENTRAS a condam­né AREVA-SOCATRI à une peine de 40 000 euros d’amende, pour avoir caché à l’Autorité de Sûre­té Nucléaire (ASN) le grave inci­dent qui s’est dérou­lé en 2008 dans ses ins­tal­la­tions du TRICASTIN.

Le Réseau “Sor­tir du Nucléaire”, qui s’était consti­tué par­tie civile, obtient 8000 euros de dom­mages-inté­rêts et la publi­ca­tion de la déci­sion dans « La Tri­bune » et « Vau­cluse Matin ». Nous regret­tons cepen­dant que le Tri­bu­nal ait relaxé AREVA SOCATRI du délit de pol­lu­tion de l’eau, et que la condam­na­tion reste en deçà des réqui­si­tions du Pro­cu­reur de la Répu­blique (qui avait requis 100 000 euros d’amende, ain­si que la fer­me­ture de l’unité de pro­duc­tion en cause).

Il s’agit dans tous les cas d’une déci­sion sans pré­cé­dent, qui est jus­ti­fiée par la gra­vi­té des faits : le 8 juillet 2008, suite à une fuite sur­ve­nue dans l’usine SOCATRI, filiale d’AREVA, sur le site du Tri­cas­tin (Drôme), 75 kg d’uranium ont été reje­tés dans les cours d’eau avoi­si­nants. 30 m³ d’effluents char­gés d’uranium ont conta­mi­né les eaux super­fi­cielles, pri­vant la popu­la­tion d’eau potable et pol­luant des lieux de bai­gnade fré­quen­tés. Des niveaux éle­vés de conta­mi­na­tion radio­ac­tive ont éga­le­ment été repé­rés dans les nappes phréa­tiques et à l’eau du robi­net.

Des négli­gences scan­da­leuses de la SOCATRI-AREVA sont à l’origine de cet “inci­dent” grave. Le Réseau “Sor­tir du nucléaire” attend de rece­voir la copie du juge­ment pour envi­sa­ger de faire appel de la relaxe par­tielle devant la Cour d’appel de Nîmes.

Le Réseau “Sor­tir du nucléaire” demande dans tous les cas qu’une ins­pec­tion indé­pen­dante des dif­fé­rents sites du Tri­cas­tin soit entre­prise afin d’évaluer les risques de pol­lu­tion de toutes les ins­tal­la­tions nucléaires, civiles et mili­taires et que l’environnement et les rive­rains béné­fi­cient, dans les meilleurs délais, d’une sur­veillance sani­taire indé­pen­dante. Une ins­pec­tion inopi­née de l’ASN le 10 juin 2010 a encore rele­vé des négli­gences concer­nant l’étanchéité des bas­sins de réten­tion.

Seule une sor­tie défi­ni­tive du nucléaire peut per­mettre de dimi­nuer les risques dra­ma­tiques que la filière nucléaire fait cou­rir à l’en­vi­ron­ne­ment, aux sala­riés et à la popu­la­tion.

Contact presse : Maître Bus­son +33 6 72 12 72 47

Davan­tage d’in­for­ma­tions sur la pol­lu­tion au Tri­cas­tin :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/pollution-a-l-uranium-au-tricastin/

— 
Ligne presse per­ma­nente : +33 6 40 28 32 12

Réseau “Sor­tir du nucléaire”
Fédé­ra­tion de 876 asso­cia­tions agréée pour la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment
http://www.sortirdunucleaire.org/