450 Afghans sans statut ! Rassemblement au cabinet Elio Di Rupo

Depuis 2007, les Afghans bénéficient en Belgique de la protection subsidiaire: la communauté internationale reconnaissait qu'il s'agissait d'une région généralement bouleversée par des conflits armés. Cependant...

Depuis 2007, les Afghans béné­fi­cient en Bel­gique de la pro­tec­tion sub­si­diaire : la com­mu­nau­té inter­na­tio­nale recon­nais­sait qu’il s’a­gis­sait d’une région géné­ra­le­ment bou­le­ver­sée par des conflits armés. Cepen­dant, la façon dont les auto­ri­tés belges accor­daient le sta­tut de pro­tec­tion sub­si­diaire et de réfu­gié poli­tique res­tait par­tielle et déjà cri­ti­quée pour son côté arbi­traire. Dès le début, nom­breux sont les afghans qui n’ob­te­naient pas de pro­tec­tion en Bel­gique, ce qui a expli­qué les nom­breuses actions entre­prises par les Afghans depuis la pre­mière occu­pa­tion de l’é­glise du la Croix place Fla­gey à Ixelles en 1993 jus­qu’à la mobi­li­sa­tion d’au­jourd’­hui. Tous les deux ans envi­rons, ils orga­nisent dif­fé­rentes actions reven­di­ca­tives pour obte­nir des solu­tions tem­po­raires.

Aujourd’­hui, les auto­ri­tés consi­dèrent que l’Af­gha­nis­tan n’est plus une région dan­ge­reuse et que l’ex­pul­sion des per­sonnes qui ont été débou­tées de leur demande d’a­sile ou de pro­tec­tion sub­si­diaire est de nou­veau pos­sible.

Source : tele­braille

EN LIEN :