Bruxelles, sans-papiers Afghans : une expulsion illégale ?

Le président de la Ligue des Droits de l’Homme, Alexis Deswaef, estime que l’expulsion est illégale, puisque l’ordre est rédigé au nom du SAMU, qui a renoncé à l’expulsion

Pen­dant que Mon­sieur le Pre­mier Ministre dis­cu­tait de pro­tec­tion de la vie pri­vée à New York, que son gou­ver­ne­ment fai­sait gazer des femmes et des enfants dans les rues de Bruxelles, que le Samu­so­cial jetait des dizaines de famille à la rue tout en offrant d’en accueillir deux pour la nuit, des citoyens soli­daires sont venus en aide des réfu­giés vic­times de la vio­lence de la police et des auto­ri­tés. Pour rap­pel :

- Le récit de l’ex­pul­sion de jeu­di : “Afghans : une expul­sion illé­gale?”

Billet de Anne Löwen­thal sur son blog

Il y a quelques jours, 450 Afghans débou­tés de leur demande d’asile ont déci­dé d’occuper ensemble un bâti­ment de la rue du Trône afin de mener ensemble un com­bat contre leur expul­sion dans un pays où le nôtre fait, avec d’autres, la guerre.

Leur pre­mière action a consis­té à deman­der audience à Elio Di Rupo, en vain.

La semaine der­nière, Yvan Mayeur, bourg­mestre de Bruxelles, s’essayait au chan­tage pour faire sor­tir ces gens. En vain.

Hier, tous les Afghans se sont diri­gés vers la rue de la Loi pour deman­der une entre­vue à notre pre­mier ministre. Ils se sont retrou­vés face à un bar­rage et à un énorme déploie­ment de force. La mani­fes­ta­tion, paci­fique et fami­liale, a été per­tur­bée par quelques exci­tés. Des pavés auraient été lan­cés. Pour mettre fin à ces agis­se­ments, la police a char­gé. Tout le monde. Des enfants ont été asper­gé par l’autopompe, gazés, mor­dus par des chiens. Des hommes ont été arrê­tés et, a‑t-on appris ce jour, emme­nés en centre fer­mé.

Pen­dant ce temps, les médias relayaient les décla­ra­tions d’Yvan Mayeur (Pré­sident du CPAS de Bruxelles) et du SAMU Social de Bruxelles selon les­quelles ils renon­çaient au bâti­ment, à l’origine pré­vu pour le plan hiver­nal

Ce jour

Ce matin, ce qui reste du groupe s’est ren­du paci­fi­que­ment devant le cabi­net de Mag­gie De Block, secré­taire d’état com­pé­tente. Après un sit in sur place, ils sont ren­trés à la rue du Trône et ont orga­ni­sé une confé­rence de presse.

Une fois la presse par­tie, la police est arri­vée pour pro­cé­der à l’expulsion du bâti­ment (expul­sion en cours au moment de la rédac­tion de ce texte).

Per­sonne n’a rien pu empor­ter. Ni bagages, ni médi­ca­ments, ni langes pour les bébés. Les hommes ont été sépa­rés des femmes. A l’une d’elle qui deman­dait pour­quoi, une poli­cière a répon­du : “Vous allez devoir apprendre à vivre sépa­rés de vos familles et ça com­mence main­te­nant”.

Des bus attendent. Des poli­ciers ont ordon­né à cer­taines per­sonnes de se dis­per­ser. On ne sait rien de la des­ti­na­tion de ces gens.

La Ligue des Droits de l’Homme, notam­ment, est sur place. Des médias sont reve­nus. L’huissier montre l’ordre d’expulsion. Il est daté du 10 sep­tembre et a été rédi­gé à la demande du SAMU social, repré­sen­té par Marc Uyt­ten­daele.

Mais, pré­cise l’huissier, l’ordre d’expulsion a été don­né par la Ville de Bruxelles.

A la Ville du Bruxelles, on déclare que la demande émane du pro­prié­taire pri­vé du bâti­ment, sans pou­voir pré­ci­ser qui il est…

Le pré­sident de la Ligue des Droits de l’Homme, Alexis Des­waef, estime que l’expulsion est illé­gale, puisque l’ordre est rédi­gé au nom du SAMU, qui a renon­cé à l’expulsion et que c’est la Ville (qui n’est pas pro­prié­taire du bâti­ment) ou le pro­prié­taire du bâti­ment qui en a deman­dé l’exécution aujourd’hui.

Nous sommes en Bel­gique, capi­tale de l’Europe, le 26 sep­tembre 2013. Il est 17h44. Tout le monde est dehors. Heu­reu­se­ment, il ne pleut pas.


“Expul­sion des Afghans 26 sep­tembre 2013. Quelques visages…”

1380670_10202205423043125_1995001944_n.jpg1380252_10202205408842770_463587837_n.jpg1379766_10202205403322632_1193120831_n.jpg1379532_10202205416682966_664647318_n.jpg1375773_10202205408562763_956032317_n.jpg1375709_10202205421643090_1674103464_n.jpg1375182_10202205412242855_1107918727_n.jpg1239762_10202205406562713_1772206098_n.jpg1239729_10202205404202654_813914496_n.jpg1236605_10202205425883196_185811656_n.jpg1157635_10202205415122927_1360810214_n.jpg1044172_10202205422803119_1174347840_n.jpg996859_10202205416882971_1149178239_n.jpg996625_10202205412522862_13130651_n.jpg960156_10202205425603189_1965728549_n.jpg943345_10202205411482836_1442045180_n.jpg644041_10202205420843070_20321407_n.jpg66145_10202205427243230_1276108790_n.jpg12363_10202205407362733_682973397_n.jpg


- Prise de posi­tion de l’association Coor­di­na­tion contre les Rafles, les Expul­sions et pour la Régu­la­ri­sa­tion sur la situa­tion, avec une chro­no­lo­gie du com­bat des Afghans : A quand une solu­tion humaine pour les familles afghanes ?


- La chro­no­lo­gie du com­bat : “A quand une solu­tion humaine pour les familles afghanes ?


- Une vidéo réa­li­sée mer­cre­di : “Afghan kids in trau­ma”


- La CRER a ouvert un compte :

Banque de la poste.

Compte au nom de Fran­ces­ca Pit­to­ni

BE02 0004 1825 8340

Vos dona­tions per­mettent d’a­che­ter médi­ca­ments, nour­ri­ture etc.

Pour par­ti­ci­per aux pro­chaines ini­tia­tives d’a­ni­ma­tion pour les enfants, mer­ci de contac­ter Nadia : 0486 64 78 57 / nadbz@hotmail.com

Pour par­ti­ci­per au groupe de sou­tien poli­tique, contac­tez Oscar : 0496 40 33 09

Si vous êtes méde­cin ou psy­cho­logue, vous pou­vez don­ner votre dis­po­ni­bi­li­té à Gré­go­ry Meu­rant : gregory.meurant@gmail.com

Un article en anglais à dif­fu­ser.

Si vous avez des objets qui se trou­vaient à rue du Trône (mate­las, cou­ver­tures) à récu­pé­rer, la police vous invite gra­cieu­se­ment à venir les reti­rer au 50 rue du Bro­chet à Ixelles. Cer­tains d’entre nous s’y ren­dront demain à 12.30.

CRER

http://regularisation.canalblog.com/

Sou­tien au N° Trio­dos : 523 — 0801898 — 74