Expulsion d’Hamed Karimi, porte-parole des sans-papiers afghans

Des mobilisations pour dénoncer l'expulsion expéditive d'Hamed Karimi, le porte-parole du collectif d'Afghans sans-papiers et l'arrestation d'Aliou Diallo, membre du collectif Ebola.

Hamed Kari­mi vit en Bel­gique depuis 12 ans, est mili­tant actif aux côtés des sans-papiers, il est arrê­té arbi­trai­re­ment par 9 poli­ciers le mar­di 2 mars à son domi­cile. Le monde asso­cia­tif et syn­di­cal s’est mobi­li­sé pour évi­ter son expul­sion. toutes les ten­ta­tives de son avo­cat ont été refu­sées et une mani­fes­ta­tion sous haute sur­veillance poli­cière a eu lieu devant l’Office des étran­gers, le lun­di 14 mars.

Mon­sieur Fred­dy Roo­se­mont, direc­teur de l’Office des étran­gers a convié les membres de la coor­di­na­tion et les syn­di­cats à une réunion ce jeu­di 17 mars à 16h, avec la pro­messe qu’ Hamed ne serait pas expul­sé entre­temps.

Agis­sant dans la plus grande dis­cré­tion, l’Of­fice des Etran­gers a ordon­né l’ex­pul­sion d’Ha­med ce mer­cre­di 16 mars 2016 par une escorte “spé­ciale” sans aucune pos­si­bi­li­té de refu­ser cette pre­mière ten­ta­tive d’ex­pul­sion, ce qui est donc une infrac­tion à la loi.

Selon les membres de la coor­di­na­tion et leurs sou­tiens, cette expul­sion, consi­dé­rée comme poli­tique, a été pro­gram­mée bien à l’a­vance afin de bri­ser le mou­ve­ment des sans-papiers.

L’a­char­ne­ment et la vio­lence envers les actions des sans-papiers ain­si que la rapi­di­té, hors norme, qu’a connu l’expulsion d’Hamed confirme le chan­ge­ment qua­li­ta­tif de stra­té­gie du gou­ver­ne­ment envers le mou­ve­ment de sans-papiers.

une vidéo réa­li­sée avec Sans Papiers TV

Pour être tenu au cou­rant par face­book de nos pro­duc­tions, acti­vi­tés et for­ma­tions… n’hésitez pas à nous “aimer” ou invi­tez vos amis.

Aliou Dial­lo, membre de la coor­di­na­tion et habi­tant de l’oc­cu­pa­tion Ebo­la a été aus­si arrê­té et se trouve dans un centre fer­mé.

EN LIEN :