Bruxelles avec les prisonniers palestiniens

Plus de 1000 prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim pour protester contre leurs conditions de détention inhumaines. 26 jours plus tard, des rassemblements solidaires ont lieu partout en Europe et à Bruxelles.

2017 marque les cin­quante ans de l’occupation israé­lienne de la Pales­tine. Outre la colo­ni­sa­tion inces­sante des terres pales­ti­niennes, l’occupation israé­lienne se tra­duit éga­le­ment par le risque per­ma­nent d’arrestation avec lequel les Pales­ti­niens vivent quo­ti­dien­ne­ment.

Plus de 6 500 Pales­ti­niens se retrouvent aujourd’hui dans les pri­sons israé­liennes avec 61 femmes dont 12 mineures, 300 enfants, 24 jour­na­listes et 13 membres du Conseil légis­la­tif pales­ti­nien. Après cin­quante ans sous occu­pa­tion mili­taire, ce sont quelque 800 000 Pales­ti­niens qui sont déjà pas­sés par les geôles israé­liennes, soit 40 % de la popu­la­tion mas­cu­line des ter­ri­toires pales­ti­niens occu­pés. Rares sont donc les familles pales­ti­niennes qui n’ont pas connu un ou plu­sieurs de leurs membres en pri­son.

Source : CNCD

lire aus­si : Le fils de Marouane Bar­ghou­ti : Mon père n’est pas plus un ter­ro­riste que ne l’était Nel­son Man­de­la

EN LIEN :