Débat en ligne : La sécurité des femmes est surtout sociale

FR - 1 heure 33 min
Un débat organisé par Bruxelles Laïque dans le cadre de sa campagne « Libertés et Sécurités », en partenariat avec Axelle magazine. A suivre ce soir à 20h30 sur www.zintv.org.

La crise ren­for­ce­ra-t-elle une pri­va­ti­sa­tion crois­sante des acti­vi­tés de soin « sur le dos des femmes » ? La sécu­ri­té des femmes est-elle for­cé­ment sociale ? Com­ment la sau­ve­gar­der et la rendre conforme aux besoins de toutes ?

 

Du confi­ne­ment aux qua­ran­taines, les mesures sani­taires s’appuient sur le surin­ves­tis­se­ment indi­vi­duel de la sphère pri­vée, au détri­ment d’un ren­for­ce­ment de la sécu­ri­té sociale, des ser­vices publics, de la col­lec­ti­vi­té et du bien com­mun. Ain­si, les acti­vi­tés « natu­rel­le­ment » fémi­nines – le tra­vail domes­tique et le tra­vail des soi­gnantes, et tout ce qui relève du « care » – ont été mises au-devant de la scène sans que cela n’aboutisse, dans le « monde d’après », à leur reva­lo­ri­sa­tion éco­no­mique. La crise ren­for­ce­ra-t-elle une pri­va­ti­sa­tion crois­sante des acti­vi­tés de soin « sur le dos des femmes » ? La sécu­ri­té des femmes est-elle for­cé­ment sociale ? Com­ment la sau­ve­gar­der et la rendre conforme aux besoins de toutes ?

En par­te­na­riat avec Axelle Maga­zine. Avec Flo­rence Degavre (éco­no­miste, Uni­ver­si­té Catho­lique de Lou­vain), Maud Simo­net (socio­logue, Uni­ver­si­té Paris Nan­terre), Caro­line Ibos (socio­logue, Uni­ver­si­té Rennes 2) et Fan­ny Dubois (secré­taire géné­rale de la Fédé­ra­tion des mai­sons médi­cales).

EN LIEN :