Des voix s’élèvent contre la formation de journalistes en Israël à l’IEJ

Des militants de la campagne BDS sont intervenus le 13 décembre, à l’occasion de la journée Portes Ouvertes de l’Institut Européen de Journalisme (IEJ), pour dénoncer le partenariat de cette école avec Israël."

Des mili­tants de la cam­pagne BDS sont inter­ve­nus le 13 décembre, à l’occasion de la jour­née Portes Ouvertes de l’Ins­ti­tut Euro­péen de Jour­na­lisme (IEJ), pour dénon­cer le par­te­na­riat de cette école avec Israël.”

amb.jpg

Ins­ti­tut Euro­péen de Jour­na­lisme, par­te­naire des cri­mi­nels de guerre israé­liens

mer­cre­di 10 décembre 2014

Atten­tion ! L’école qui se dénomme « Ins­ti­tut Euro­péen du Jour­na­lisme » et qui se trouve basée dans le 16e arron­dis­se­ment de Paris, entre­tient un par­te­na­riat pri­vi­lé­gié avec Israël et recom­mande à ses élèves des stages dans la char­mante ville de Nata­nya, où viennent se repo­ser les sol­dats de l’occupation entre deux crimes dans les ter­ri­toires pales­ti­niens occu­pés.

Un « cur­sus » en 4 ans, à rai­son de la modique somme de 6800 euros par an (bien moins de 7 mois de cours effec­tifs, soit plus d’un mil­lier d’euros par mois) pour l’obtention d’aucun diplôme recon­nu, semble auto­ri­ser cette école à se pré­sen­ter sur son site comme « la meilleure école de jour­na­lisme ».

Les cadeaux aux entre­prises où sont envoyés tra­vailler béné­vo­le­ment et « en alter­nance » les éleves, jus­ti­fient en revanche la reven­di­ca­tion sui­vante : « L’IEJ se veut l’école de jour­na­lisme la plus proche des attentes des pro­fes­sion­nels ».

Et des attentes de l’occupation israé­lienne, don­née comme modèle de for­ma­tion aux étu­diants qui « béné­fi­cient du par­te­na­riat avec le Nata­nya Aca­de­mic Col­lege ».

Un par­te­na­riat qui n’empêche pas tou­te­fois l’occupant de refu­ser le pas­sage à l’aéroport de Tel Aviv des étu­diants de l’IEJ qu’ils jugent trop « bron­zés ». Sans la moindre expli­ca­tion, deux d’entre eux se sont ain­si retrou­vés avec un tam­pon d’interdiction d’entrer de 10 ans, avant l’été.

Vigi­lance donc par rap­port à cet attrape nigauds, non seule­ment de la part des étu­diants, de leurs parents, mais aus­si des par­te­naires qui sont mis en exergue sur le site de l’IEJ, tels que la Ville d’Aubervillers, la Banque popu­laire où la BNP !

Pour rap­pel, l’armée israé­lienne, qui se livre régu­liè­re­ment à des mas­sacres de masse de civils pales­ti­niens et qui tor­ture sys­té­ma­ti­que­ment les enfants pales­ti­niens, vient d’assassiner aujourd’hui un ministre pales­ti­nien : un bon « sujet radio ou TV » sans doute pour les étu­diants de cet ins­ti­tut ?

- Vous pou­vez poser la ques­tion à la direc­trice de l’IEJ, Maga­li Bona­via à mbonavia@iej-paris.com.

Source de l’ar­ticle : euro­pa­les­tine

EN LIEN :