Faut qu’on se parle !

VO FR - 11 min x 6

Décou­vrez éga­le­ment l’en­semble des actions menées pas les MJ sur FOr’J Fédé­ra­tion de Mj

Valé­rie Gla­ti­gny écou­tez ce que les jeunes ont à dire…
#faut­quon­se­parle #cen­tres­de­jeunes #mjst­ser­vais #CRACS #FOrJ #paro­les­des­jeunes

Pro­fon­dé­ment indi­gnés par le silence assour­dis­sant des poli­tiques en matière de jeu­nesse, les acteurs de ter­rain réclament un pro­to­cole clair et réa­liste pour une réou­ver­ture immé­diate des Mai­son des Jeunes.

ZIN TV & Asbl Jeu­nesse et Culture — Réseau soli­da­ris pré­sentent : “Faut qu’on se parle ! #1
avec Bryan Van­buy­ten, 25 ans ; Bri­tha­ny Shuk, 16 ans ; Odriel Bras­seur, 26 ans ; Gius­seppe Camar­da, 23 ans

11 min 38 sec / cou­leur / 2021

— —  —  —  —  — —

Près d’un an après le début de cette crise sani­taire, les mesures de confi­ne­ment demeurent inchan­gées, nous consta­tons que la détresse psy­cho­lo­gique et la pré­ca­ri­té ram­pante par­mi les jeunes consti­tuent des réa­li­tés plus qu’alarmantes !
C’est pour­quoi à tra­vers cette action, nous avons deman­dé aux jeunes de prendre la parole afin qu’ils puissent expri­mer libre­ment ce qu’ils ressentent.
A par­tir de ces témoi­gnages, nous avons la volon­té d’immortaliser et de déve­lop­per la construc­tion d’une parole col­lec­tive qui s’inscrira dans le long terme.
Afin de boos­ter la cam­pagne, d’autres por­traits seront publiés dans les pro­chains jours, soyez donc atten­tifs et par­ta­gez les au maximum !

Cette ini­tia­tive est en par­te­na­riat avec ZIN TV !

— —  —  —  —  — —

Faut qu’on se parle ! #2
En réponse à la réac­tion de la Ministre de la jeu­nesse et des mai­sons des jeunes, nous relayons la réponse de la Mai­son des Jeunes de Saint-Servais

Nous remer­cions vive­ment la Ministre de la jeu­nesse et des mai­sons de jeunes, Madame Valé­rie Gla­ti­gny d’avoir enfin réagi à l’appel de déses­poir des jeunes. En effet, un appel avait déjà été envoyé par le Col­lec­tif « Tu m’interest » en date du 17 décembre 2020 qui était res­té sans suite. Après de longs mois de silence et après la publi­ca­tion par ZIN TV de notre vidéo le jeu­di 25/02, nous sommes heu­reux qu’un dia­logue tant atten­du émerge enfin.
Madame la Ministre, comme vous avez pu le consta­ter à tra­vers les nom­breux témoi­gnages dif­fu­sés ces der­niers jours, beau­coup de jeunes actuel­le­ment en souf­france ont plus de 18 ans. Iso­lés socia­le­ment, en décro­chage sco­laire, tou­chés par la pré­ca­ri­té, par­fois même sans abris. Ce sont sou­vent les 18 ans et plus qui depuis le début de cette pan­dé­mie affrontent des réa­li­tés de plus en plus vio­lentes. A cela aujourd’hui, vient s’ajouter un nou­veau pro­to­cole qui les exclu une nou­velle fois du champs social.
Madame la Ministre, vous nous deman­dez de choi­sir par­mi les jeunes ceux qui peuvent accé­der à la struc­ture et ceux dont on ne doit pas auto­ri­ser l’accès du fait de leur âge ! Cela nous semble humai­ne­ment inacceptable.
Au contraire, par ces temps dif­fi­ciles pour la jeu­nesse, vous devriez réser­ver, Madame Gla­ti­gny, une atten­tion toute par­ti­cu­lière aux Mai­sons des Jeunes et autres orga­ni­sa­tions de jeu­nesse avec qui nous par­ta­geons les mêmes mis­sions. Car comme vous le savez, tous ces espaces consti­tuent pour nombre d’entre eux, un point d’ancrage, un refuge, une deuxième mai­son, ou encore leur der­nier lien social !
C’est pour­quoi à tra­vers cette action, nous conti­nue­rons d’inviter les jeunes à prendre la parole afin qu’ils puissent expri­mer libre­ment ce qu’ils res­sentent pour ensuite dif­fu­ser leurs mes­sages jusqu’à ce que ceux-ci abou­tissent à un com­pro­mis accep­table dans le res­pect des règles sanitaires.
A tra­vers tous ces témoi­gnages, nous avons la volon­té d’immortaliser et de déve­lop­per la construc­tion d’une parole col­lec­tive qui s’inscrira dans le long terme.
Afin de ren­for­cer cette action, de nou­veaux por­traits seront publiés dans les pro­chains jours, soyez donc atten­tifs et par­ta­gez les au maximum !
Pour rap­pel, la porte de la Mj reste ouverte à tous les jeunes qui sont dans le besoin, plus encore en cette période, et à tous ceux qui sou­haitent éga­le­ment dépo­ser une parole libre afin qu’elle soit dif­fu­sée et enten­due (on l’espère) par nos diri­geants politiques.

Cette ini­tia­tive est en par­te­na­riat avec ZIN TV ! Décou­vrez éga­le­ment l’en­semble des actions menées pas les MJ sur FOr’J Fédé­ra­tion de Mj,

Valé­rie Glatigny
écou­tez ce que les jeunes ont à dire…
#faut­quon­se­parle #cen­tres­de­jeunes #mjst­ser­vais #CRACS #FOrJ #paro­les­des­jeunes

ZIN TV & Asbl Jeu­nesse et Culture — Réseau soli­da­ris pré­sentent : Faut qu’on se parle ! #2
avec Léa Cata­la­no, 18 ans, étu­diante ; Enzo Maz­za­ca­ni, 16 ans — étu­diant ; Dyna Fran­çois, 15 ans — étudiante
Patrick Kabis­sa, 26 ans — deman­deur d’emploi

8 minutes / cou­leur / 2021

 

ZIN TV & Asbl Jeu­nesse et Culture — Réseau soli­da­ris pré­sentent : Faut qu’on se parle ! #3

avec Anto­nin Latour, 26 ans — deman­deur d’emploi, Lilou Bou­chat, 12 ans — étu­diante, Antoine Engoya, 32 ans — éducateur

Près d’un an après le début de cette crise sani­taire, les mesures de confi­ne­ment demeurent inchan­gées, nous consta­tons que la détresse psy­cho­lo­gique et la pré­ca­ri­té ram­pante par­mi les jeunes consti­tuent des réa­li­tés plus qu’alarmantes !
C’est pour­quoi à tra­vers cette action, nous avons deman­dé aux jeunes de prendre la parole afin qu’ils puissent expri­mer libre­ment ce qu’ils ressentent.
A par­tir de ces témoi­gnages, nous avons la volon­té d’immortaliser et de déve­lop­per la construc­tion d’une parole col­lec­tive qui s’inscrira dans le long terme.

7 minutes / cou­leur / 2021

 

ZIN TV & Asbl Jeu­nesse et Culture — Réseau soli­da­ris pré­sentent : Faut qu’on se parle ! #4

Avec Meh­di Dewael­leyns 21 ans — étu­diant, Yacine Iziz, 24 ans — deman­deur d’emploi, Pierre Polet, 24 ans deman­deur d’emploi

6 minutes / cou­leur / 2021

 

ZIN TV & Asbl Jeu­nesse et Culture — Réseau soli­da­ris pré­sentent : Faut qu’on se parle ! #5

Avec Tho­mas Gilet, 16 ans — étu­diant, Johan Lemaitre, 20 ans — étu­diant, Naji Sha­ba, 21 ans — étudiant.

9 min / cou­leur / 2021

EN LIEN :