Quand des jeunes questionnent la démocratie

Des jeunes parlent sans langue de bois avec une ana­lyste poli­tique qui a vécu en Afgha­nis­tan, un pro­fes­seur dont un des jeunes est par­ti en Syrie, un Imam, un poli­cier, un édu­ca­teur qui tra­vaille à Molen­beek, une maman d’un jeune kami­kaze. Ensemble ils s’in­ter­rogent sur l’é­tat de la démo­cra­tie.

Durant une semaine, des jeunes de Soli­dar­ci­té (une orga­ni­sa­tion de jeu­nesse) ont pré­pa­ré des ren­contres avec des acteurs de la socié­té pour les ques­tion­ner sur l’é­tat de la démo­cra­tie. Ensemble, ils ont choi­si de par­ler des guerres du pétrole, des démo­cra­ties avor­tées au Moyen-Orient, du ter­ro­risme et de la radi­ca­li­sa­tion. Ils ont eu l’oc­ca­sion de ren­con­trer une ana­lyste poli­tique, un ensei­gnant, un imam, un poli­cier, une maman d’un jeune kami­kaze et un édu­ca­teur.

EN LIEN :