Hommage tunisien à Hugo Chávez

Le peuple tunisien rend hommage à Hugo Chávez. Une vidéo réalisée par l'équipe de ZIN TV au Forum Social Mondial à Tunis.

Le peuple tuni­sien rend hom­mage à Hugo Chá­vez, un évé­ne­ment orga­ni­sé par le front popu­laire tuni­sien avec une inter­ven­tion de l’am­bas­sa­deur véné­zué­lien, Afif Tajel­dine. Une vidéo réa­li­sée par l’é­quipe de ZIN TV et d’AL­BA TV au Forum Social Mon­dial à Tunis.

Article de Pales­tine Soli­da­ri­té :

La nuit du 29 mars 2013, le centre de Tunis en liesse a célé­bré le mes­sage d’avenir de Hugo Cha­vez, un évé­ne­ment mar­qué par une forte pré­sence de la jeu­nesse et orga­ni­sé par le Front Popu­laire Tuni­sien. Comme on le voit sur ces images de nom­breux citoyens asso­cient le pré­sident véné­zué­lien au lea­der de gauche Chor­kri Belaid, assas­si­né en février de cette année.

L’ambassadeur du Vene­zue­la, Afif Tajel­dine, a rap­pe­lé les prin­ci­pales conquêtes du pro­ces­sus révo­lu­tion­naire en cours qui, grâce à la forte mobi­li­sa­tion popu­laire autour du can­di­dat Nico­las Madu­ro, s’achemine pro­ba­ble­ment vers une nou­velle vic­toire aux élec­tions pré­si­den­tielles du 14 avril 2013.

La Via Cam­pe­si­na a éga­le­ment orga­ni­sé à Tunis un hom­mage au diri­geant révo­lu­tion­naire lati­no-amé­ri­cain qui fut non seule­ment un cham­pion de la réforme agraire, de la défense de l’environnement ou de l’agro-écologie mais aus­si un mili­tant atten­tif aux pro­po­si­tions des pre­miers forums sociaux mon­diaux, dès l’édition de Por­to Alegre en 2003.

Pour Dou­glas Man­sur, mili­tant de la Via Cam­pe­si­na Bré­sil, “de mul­tiples sym­boles relient Cha­vez à l’histoire du Forum Social Mon­dial comme la pre­mière défaite des Trai­tés de Libre Com­merce impul­sés par les États-Unis et la créa­tion d’une alter­na­tive concrète comme l’ALBA. Avec Evo Morales, il est de ceux qui ont com­pris le rôle cen­tral des mou­ve­ments sociaux dans cette lutte per­ma­nente pour dépas­ser le capi­ta­lisme, sans jamais se sub­sti­tuer à eux, en les écou­tant, en créant le conseil des mou­ve­ments sociaux au sein de l’ALBA”.

EN LIEN :