Hôtel Flambeau, occupation jusqu’à rénovation !

Création de déco pour la soirée de l’hôtel Flambeau du 9/11

05.11 2019
10h30 - 17h00
BiestebroekBis

Une vidéo avec

Le col­lec­tif de l’hôtel Flam­beau
hotelflambeau@riseup.net
Face­book : Hôtel Flam­beau

Une réa­li­sa­tion : PVLS — Per­ma­nence vidéo des luttes sociales

Depuis presque un an, un col­lec­tif occupe un ancien hôtel à Woluwe-Saint-Lam­bert. Mi-octobre, ils ont reçu un avis d’expulsion.

Une ving­taine de per­sonnes vit dans cet ancien hôtel, dont des réfu­giés et des migrants. Jus­ti­fié par la loi anti-squat, votée au par­le­ment fédé­ral en octobre 2017, mi-octobre 2019, les occupant.e.s ont reçu un avis d’expulsion. Pour­tant, il sem­ble­rait qu’aucun pro­jet de réha­bi­li­ta­tion n’ait été dépo­sé pour ce bâti­ment…


Le pro­jet Flam­beau, c’est la volon­té d’accueillir dans un ancien hôtel des per­sonnes dans le besoin et de leur four­nir un refuge digne pour une durée tem­po­raire. L’hôtel accueille en moyenne une dizaine de per­sonnes par nuit.

L’aventure Flam­beau a com­men­cé en novembre 2018 par l’occupation du bâti­ment lais­sé à l’abandon. Deux col­lec­tifs (12 per­sonnes) se sont alors joints pour don­ner une nou­velle vie à l’hôtel, avec pour objec­tifs la lutte contre la vacance immo­bi­lière, la créa­tion de lieux d’accueil pour des per­sonnes dans le besoin et la vie en com­mu­nau­té.

Sur la ving­taine de chambres du bâti­ment, six sont dédiées à l’accueil (le reste étant occu­pé par les habitant.es). Afin de per­mettre un confort et une auto­no­mie aux accueilli.es, un étage a été spé­cia­le­ment amé­na­gé avec une cui­sine équi­pée, un salon, une salle de bain ain­si qu’une garde-robe gra­tuite. Les per­sonnes ont éga­le­ment la pos­si­bi­li­té de laver leur linge et d’avoir accès à de la nour­ri­ture selon leurs besoins.

Suite au vote de la loi anti-squat, ins­cri­vant au Code pénal l’occupation d’un immeuble sans titre ni droit, un recours a été dépo­sé, le 3 mai 2018, devant la Cour consti­tu­tion­nelle par un ensemble d’occupant.e.s et d’organisations lut­tant pour le droit au loge­ment. La déci­sion est atten­due cou­rant novembre. Mal­gré l’avis d’expulsion reçu en octobre der­nier, le col­lec­tif de l’hôtel Flam­beau a déci­dé de résis­ter et d’occuper les lieux jusqu’à la réno­va­tion du bâti­ment.


L’Hôtel Flam­beau vous invite à leur soi­rée de sou­tien, le 9 novembre 2019 au Bies­te­broek­Bis, Rue Gus­taaf Van­den Ber­ghe 24, à Ander­lecht, à par­tir de 15h.

Ici, une carte blanche du col­lec­tif parue dans le men­suel Alter échos.

Ici, une ana­lyse fouillée du Ras­sem­ble­ment Bruxel­lois pour le Droit à l’Habitat (RBDH) sur la loi anti-squat.

Plus d’infos sur bxl.indymedia.org

EN LIEN :