Les banques savent pourquoi

Interview d'Antonio Gambini (CNCD) menée par Daniel Puissant (RJF) au sujet de l’organisation de l'évasion fiscale mise en place par les banques.

-483.jpg

Les banques consti­tuent, avec les avo­cats fis­ca­listes et les cabi­nets de consul­tance, un maillon indis­pen­sable de l’évasion fis­cale vers les centres off­shore.
En Bel­gique, l’évasion fis­cale est éva­luée 20 mil­liards € par an mini­mum.
Off­sho­re­leaks, Lux­leaks, et main­te­nant les docu­ments de Pana­ma Papers nous rap­pellent qu’ici en Bel­gique aus­si, on pra­tique allè­gre­ment la fraude et l’évasion fis­cales.
Les banques belges sau­vées de la faillite – comme BNP Pari­bas For­tis — ont remer­cié l’Etat en aidant les riches contri­buables et les socié­tés mul­ti­na­tio­nales à pra­ti­quer « l’optimisation fis­cale » ! Les impôts, c’est donc pour les pauvres !
3000 clients belges de la HSBC ont pu avec la com­pli­ci­té de celle-ci et en toute impu­ni­té jusqu’ici déte­nir des comptes en Suisse. Pro­té­gés par le secret ban­caire ici et là-bas, ils ont fait dis­pa­raître aux yeux du
fisc belge plus de 6 mil­liards, soit une moyenne de 2 mil­lions par per­sonne ! Et dans ce dos­sier de fraude fis­cale de la banque HSBC, le fisc belge a iden­ti­fié 825 dos­siers poten­tiel­le­ment frau­du­leux, ce qui a rap­por­té – pour le
moment – 533 mil­lions € au Tré­sor.

CE QU’IL FAUT FAIRE :

le sec­teur ban­caire avec ses dépar­te­ments « ges­tion de for­tune » doit être contrô­lé de manière beau­coup plus stricte !
Non seule­ment, il faut punir les ins­ti­tu­tions (comme la banque HSBC) qui
pra­tiquent la fraude fis­cale, mais il faut prendre des mesures pré­ven­tives pour empê­cher de telles pra­tiques !
On har­cèle bien les chô­meurs en exi­geant de leur part des preuves de recherche d’un tra­vail !
Pour­quoi ne met-on pas autant d’énergie pour exi­ger plus de trans­pa­rence auprès d’opérateurs dont l’activité prive de sommes colos­sales le bud­get de l’Etat ?
Et la pre­mière des choses à faire est de sup­pri­mer le secret ban­caire fis­cal en Bel­gique et d’imposer aux inter­mé­diaires finan­ciers l’obligation de four­nir toute l’information néces­saire à la bonne connais­sance des avoirs de tous les contri­buables belges.

EN LIEN :