OTAN, l’arme du capital

pour en savoir plus : AGIR POUR LA PAIX

Une réa­li­sa­tion : PVLS — Per­ma­nence vidéo des luttes sociales

Mots-clés

Pen­dant 2 jours, des actions directes non-vio­lentes font un écho san­glant au som­met de l’OTAN 2018 à Bruxelles.

Pen­dant 2 jours, ces 11 et 12 juillet 2018, des actions directes non-vio­lentes, réa­li­sées par des acti­vistes paci­fistes, font un écho san­glant au som­met de l’OTAN qui s’ouvre à Bruxelles. Seule­ment quelques minutes après le début des pre­mières actions, au moins 8 per­sonnes ont été arrê­tées admi­nis­tra­ti­ve­ment en rue par la police en civil. La même jour­née cinq autres per­sonnes ont été mena­cées, contrô­lées, sui­vies, har­ce­lées et même arrê­tées de façon illé­gale par la même police. Sur le seul soup­çon d’avoir envi­sa­gé de répondre à l’appel aux actions directes non-vio­lentes contre le som­met.

L’enjeu annon­cé du som­met ?

L’engagement de chaque Etat membre à dépen­ser au moins 2% de son PIB pour sou­te­nir les poli­tiques inter­ven­tion­nistes de l’OTAN qui ali­mentent gras­se­ment les ven­deurs d’armes.

Mal­gré les dis­po­si­tifs sécu­ri­taires mena­çants mis spé­cia­le­ment en place pour le som­met, les mili­tants agissent pour rap­pe­ler la res­pon­sa­bi­li­té de chaque Etat dans le pro­ces­sus déci­sion­nel de l’Otan : déci­sions des­ti­nées à défendre les inté­rêts finan­ciers de ses membres que par une réelle pré­oc­cu­pa­tion de paix mon­diale. Si les mis­sions de bases de l’OTAN étaient d’ordre défen­sif, il est à pré­sent clair que le bou­clier s’est trans­for­mé en épée. En effet, cette orga­ni­sa­tion mène la course à l’armement, en réa­li­sant presque deux tiers des dépenses mili­taires mon­diales.

Pour en savoir plus : agir pour la paix

Autres videos :
Som­met OTAN 2017 : ► OTAN GAME OVER
make art not war
Exfil­tra­tion d’ogives nucléaires d’une base mili­taire

EN LIEN :