A 75 ans du bombardement d’Hiroshima

Hom­mage aux vic­times des bom­bar­de­ments ato­miques d’Hiroshima et de Naga­sa­ki devant l’O­TAN

La légende japonaise des mille grues raconte que si l’on plie mille grues en papier, on peut voir son vœu de santé, de longévité, d'amour ou de bonheur exaucé.

COMMUNIQUE DE PRESSE

 Bruxelles : inau­gu­ra­tion d’un monu­ment de la paix pour un monde sans armes nucléaires

A l’occasion des 75 ans des bom­bar­de­ments ato­miques d’Hiroshima et de Naga­sa­ki des mili­tants paci­fistes ont inau­gu­ré ce matin (6 août 2020) un monu­ment de la paix, rue de la Fusée (Evere), à deux pas du Quar­tier géné­ral de l’OTAN. (Pho­tos) Cette grue géante en ori­ga­mi, réfé­rence à la légende des 1000 grues de Sada­ko Sasa­ki, trône désor­mais sur le Square Sta­ni­slav Petrov du nom de ce lieu­te­nant-colo­nel de l’U­nion sovié­tique qui, le 26 sep­tembre 1983, a refu­sé de déclen­cher un tir de riposte d’armes nucléaires sovié­tiques suite à des alertes mul­tiples de tirs nucléaires états-uniens. Alertes qui se sont révé­lées fausses. Ce fai­sant, ce héros mécon­nu de l’Histoire a évi­té, de jus­tesse, au monde une nou­velle catas­trophe nucléaire.

Le 6 et le 9 août 1945, les Etats-Unis larguent les pre­mières bombes nucléaires sur des sites civils : Hiro­shi­ma et Naga­sa­ki. On estime les morts de ces bom­bar­de­ments à plus de 340 000, immé­dia­te­ment ou dans les jours sui­vants.

Agir pour la paix sou­tient cette action et tient à rap­pe­ler avec force en ce jour de com­mé­mo­ra­tion que la Bel­gique n’a tou­jours pas signé le Trai­té d’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Or, les inves­tis­se­ments faits dans les armes nucléaires sont inap­pro­priés et n’ont aucun sens, encore moins en temps de pan­dé­mie lorsqu’il devrait s’agir de remettre l’humain au centre de nos pré­oc­cu­pa­tions. Cet argent public devrait être consa­cré aux poli­tiques ayant un impact posi­tif sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques et pou­vant assu­rer la jus­tice sociale.

L’association demande que la Bel­gique signe le TIAN et qu’elle ren­voie les bombes nucléaires B61-12, pré­sentes sur notre ter­ri­toire et dont 63 % des Belges sou­haite voir le départ, aux Etats-Unis.

Elle appelle éga­le­ment à rompre le contrat d’a­chat des trente-quatre F‑35 qui pos­sèdent une capa­ci­té nucléaire. Un achat indé­cent lorsque l’on sait que le prix d’un seul de ces chas­seurs-bom­bar­dier cor­res­pond à 2 200 sys­tèmes d’as­sis­tance res­pi­ra­toire.

Une carte des lob­bies d’armement et finan­ciers impli­qués dans la pro­duc­tion des armes nucléaires et pré­sents dans la capi­tale belge peut désor­mais être consul­tée et télé­char­gée libre­ment. Celle-ci est dis­po­nible en fran­çais et en anglais.

Pour un monde sans armes nucléaires mais avec des poli­tiques publiques visant à assu­rer, enfin, la réelle sécu­ri­té des citoyens.

Contact presse : Ste­pha­nie 0495/69.82.73 – stephanie@agirpourlapaix.be

EN LIEN :