Piratage de l’écran Coca-Cola à De Brouckère

Une nouvelle action réalisée dans le cadre de l’appel des TTIP Game Over qui visent à arrêter la fin des négociations sur le TTIP.

Ce dimanche 10 juillet, en début de nuit, le col­lec­tif « L’écran de fumée » a réus­si à pira­ter momen­ta­né­ment l’écran Coca-Cola situé à De Brou­ckère. Une nou­velle action réa­li­sée dans le cadre de l’appel des TTIP Game Over qui visent à arrê­ter la fin des négo­cia­tions sur le TTIP.

Le soir de la finale de l’Euro, alors que les sup­por­ters de l’équipe du Por­tu­gal fêtaient leur vic­toire, un groupe d’activistes nom­mé « Écran de fumée » a mon­té les écha­fau­dages le long du bâti­ment de la régie com­mu­nale et a réus­si à atteindre le fameux écran « Coca-Cola ».
Le logo Coca-Cola a ain­si été rem­pla­cé par celui des « TTIP Game Over » avec le mes­sage sui­vant :
“No more nego­tia­tions,
No more free trade deals,
It’s time for action”
Un appel à venir mani­fes­ter le 20 sep­tembre, jour d’une grande mobi­li­sa­tion contre le TTIP et le CETA ras­sem­blant l’ensemble de la socié­té civile (plus d’infos : www.stopttip.be) s’inscrivait éga­le­ment sur l’écran.
Une quin­zaine de minutes plus tard, l’é­cran « Coca-Cola », ain­si que le nou­vel écran Clear Chan­nel, sur le centre Mon­naie, ont été tous deux éteints, les ges­tion­naires ayant été contraints de cou­per le cou­rant.
Selon un des par­ti­ci­pants à l’action « cette action vise éga­le­ment à poin­ter du doigt les grandes publi­ci­tés qui pol­luent notre espace public et qui sont de plus en plus pré­sentes sans que le citoyen puisse choi­sir de ne pas les voir ; elles consti­tuent une intru­sion de plus des mul­ti­na­tio­nales dans l’espace public ».

EN LIEN :