Chomsky : Les souffrances de Gaza, les crimes d’Israël et notre responsabilité.

Les Palestiniens sont des cibles faciles pour la machine de guerre ultra-moderne qu’Israël possède grâce aux Etats-Unis. Et tout ceci continuera tant qu’Israël sera soutenu par Washington et toléré par l’Europe – à notre grande honte.

dessin-gaza-110911.jpg

Par Noam CHOMSKY

A trois heures du matin, heure de Gaza, le 9 juillet, en plein milieu de la der­nière démons­tra­tion de bar­ba­rie israé­lienne, j’ai reçu un appel télé­pho­nique d’un jeune jour­na­liste pales­ti­nien qui se trou­vait à Gaza. En arrière-plan, je pou­vais entendre les cris de son fils au milieu des explo­sions et le bruit des avions de com­bat qui tiraient sur tout civil en mou­ve­ment, et aus­si sur les habi­ta­tions. Il venait de voir voler dans les airs un ami à lui qui cir­cu­lait dans un véhi­cule clai­re­ment iden­ti­fié comme fai­sant par­tie de la presse. Suite à une explo­sion il a enten­du des cris pro­ve­nant de mai­sons voi­sines, mais il ne peut pas sor­tir au risque de deve­nir lui-même une cible. Il s’agit d’un quar­tier tran­quille, sans objec­tifs mili­taire… à l’exception des Pales­ti­niens qui sont des cibles faciles pour la machine de guerre ultra-moderne qu’Israël pos­sède grâce aux Etats-Unis. Mon ami m’a racon­té que 70 pour cent des ambu­lances ont été détruites, et que l’on comp­tait 70 morts et plus de 300 bles­sés, dont envi­ron deux-tiers sont des femmes et des enfants. Peu de mili­tants du Hamas ont été tou­chés, et peu de sites de lan­ce­ment de roquettes. Juste les vic­times habi­tuelles.

Il est impor­tant de se rendre compte de ce qu’est la vie à Gaza lorsqu’Israël fait preuve de « rete­nue », entre deux crises régu­liè­re­ment pro­vo­quées comme celle-ci. On peut en avoir une bonne idée dans le rap­port à l’Agence des Nations-Unies pour les Réfu­giés de Mads Gil­bert, le cou­ra­geux phy­si­cien nor­vé­gien qui a long­temps tra­vaillé à Gaza et a vécu de l’intérieur la cruelle et meur­trière opé­ra­tion Plomb Dur­ci. De tout point de vue, la situa­tion est désas­treuse. Pour ne citer que la situa­tion des enfants, Gil­bert rap­porte : « Les enfants pales­ti­niens de Gaza vivent une souf­france énorme. Une grande pro­por­tion souffre de mal­nu­tri­tion à cause des condi­tions impo­sées par le gou­ver­ne­ment israé­lien et en consé­quence du blo­cus entou­rant le ter­ri­toire pales­ti­nien de Gaza. L’anémie pré­vaut chez les enfants âgés de moins de deux ans (72,8% sont tou­chés). La mal­nu­tri­tion, le manque de crois­sance et de poids touche res­pec­ti­ve­ment 34.3, 31.4 et 31.45% de tous les enfants du ter­ri­toire. » Et cela ne fait qu’empirer au fur et à mesure que l’on avance dans la lec­ture du rap­port.

Quand Israël se « com­porte bien », plus de deux enfants pales­ti­niens sont assas­si­nés chaque semaine, un chiffre constant depuis 14 ans. La cause pro­fonde de tout ceci est l’occupation cri­mi­nelle des ter­ri­toires pales­ti­niens et toutes les mesures prises contre Gaza pour que sa popu­la­tion puisse à peine sur­vivre, tan­dis que les pales­ti­niens de Cis­jor­da­nie sont obli­gés de res­ter can­ton­nés dans des zones invi­vables et où Israël s’empare de ce qu’il veut, le tout dans une vio­la­tion fla­grante du droit inter­na­tio­nal et des réso­lu­tions expli­cites du Conseil de Sécu­ri­té des Nations Unies, sans par­ler d’un mini­mum de décence humaine. Et tout ceci conti­nue­ra tant qu’Israël sera sou­te­nu par Washing­ton et tolé­ré par l’Europe – à notre grande honte.

Noam Chom­sky

ver­sion espa­gnole http://www.jornada.unam.mx/2014/07/16/opinion/027a1mun

ver­sion anglaise http://www.informationclearinghouse.info/article39071.htm

Tra­duit pour Le Grand Soir par Luis Alber­to Rey­ga­da

Source : LGS