Du séisme américain au « printemps arabe »

Il est étrange que très peu d’observateurs de la scène internationale aient remarqué un changement important survenu sur le théâtre militaire mondial depuis 2010 environ.

Deux mille douze ans avant et après

par Robert Bibeau, Ex-ensei­gnant, ex-cher­cheur péda­go­gique au Minis­tère de l’É­du­ca­tion, main­te­nant jour­na­liste et recher­chiste.

hopper-nighthawks.jpg

LE SÉISME AMÉRICAIN

Requiem pour les États-Unis d’Amérique tels que vous les avez connus depuis la guerre. Après moins de soixante-dix ans de règne sans par­tage – si ce n’est quelques vel­léi­tés du social impé­ria­lisme sovié­tique (1955 – 1989) – l’empereur d’Occident pour­sui­vra sa des­cente aux enfers encore cette année.

L’agonie de l’empire amor­cée en 2008 – crise des sub­primes – pro­lon­gée en 2011 – crise de la dette sou­ve­raine – se pour­sui­vra en 2012 et s’étiolera sur quelques années. Au cours de cette période les États-Unis seront simul­ta­né­ment insol­vables et ingou­ver­nables, trans­for­mant en « bateau-ivre » ce qui fut le « navire-ami­ral » de la flotte impé­ria­liste occi­den­tale [[Crise sys­té­mique glo­bale – USA 2012/2016. GEAB no. 60. In l’Étoile du Nord vol. 9, no. 6 novembre-décembre 2011, pages 6 – 11.]].

Le dol­lar devrait perdre plus du quart de sa valeur par rap­port à l’Euro – la future devise de réserve diri­gée par la baguette d’Angela qui n’entend pas à rire pour ces choses là –. Cette déva­lua­tion du dol­lar signi­fie que le peuple amé­ri­cain per­dra plus du quart de son pou­voir d’achat déjà mal en point étant don­né que ce pays importe la plus grande par­tie des pro­duits qu’il consomme (infla­tion galo­pante, déva­lua­tion du dol­lar, faillites ban­caires, 20 % de chô­mage, un amé­ri­cain sur six reçoit des bons ali­men­taires, un enfant sur cinq connaît des épi­sodes de vie sans abri, le taux de mor­ti­na­ta­li­té est au niveau des pays sous-déve­lop­pés, les muni­ci­pa­li­tés abo­lissent les ser­vices, les États font défaut de paie­ment, etc.) – feu la super­puis­sance amé­ri­caine. Un éco­no­miste de renom n’avait-il pas dis­tri­bué les rôles entre les puis­sances éco­no­miques mon­diales – la Chine était l’atelier de fabri­ca­tion et les États-Unis le mar­ché de consom­ma­tion, comme si dans votre loge­ment votre voi­sin de palier était celui qui tra­vaille plus pour gagner plus comme le pro­po­sait Sar­ko­zy (inter­dit de rigo­ler) et vous, celui qui dépense sans comp­ter sans jamais rien gagner, croyez-vous que votre copro­prié­té pour­rait pros­pé­rer ? Dans l’histoire, l’empire espa­gnol puis l’empire bri­tan­nique ont déjà tenu ce rôle de pôle de consom­ma­tion et l’on sait ce qu’il advint de ces empires mori­bonds !

Le déclin de l’empire amé­ri­cain est bien cer­tain. Les émis­sions de dol­lars (Quan­ti­ta­tive Easing) de 2009 et 2010 n’auront ser­vi qu’à plom­ber le navire à la dérive. Les agences de nota­tion anglo-saxonnes et les ban­quiers de Wall Street le savent per­ti­nem­ment, en 2012 ne soyez pas éton­né d’apprendre qu’ils conver­tissent une par­tie de leurs avoirs – dol­lars – en euros, en yuan, en franc suisse, en or…Les rats ont com­men­cé l’an der­nier à aban­don­ner le navire-ivre. Le natio­na­lisme de paco­tille est réser­vé aux sol­dats qui meurs dans les champs de mines anti-per­son­nelles d’Afghanistan et aux bozos pani­qués des rési­dences pour retrai­tés [[La guerre des mon­naies (Dol­lar contre Yuan). Robert Bibeau. 24.11.2011.
http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/la-guerre-des-monnaies-dollar-104886 ]].

L’EMPIRE CHINOIS

En 2012, l’approfondissement de la dépres­sion et l’effondrement du mar­ché amé­ri­cain dévo­ré par l’inflation et la dépré­cia­tion du dol­lar – pre­mier client de l’empire indus­triel chi­nois – entrai­ne­ront ralen­tis­se­ment éco­no­mique et fer­me­tures d’usines en Chine [[Vincent Gouysse. 2010 – 2011 : Le réveil du dra­gon s’accélère ! Sep­tembre 2011.
http://www.communisme-bolchevisme.net/download/Le_reveil_du_dragon_s_accelere.pdf]].

La recon­ver­sion indus­trielle et com­mer­ciale de la Chine en direc­tion de son mar­ché domes­tique en expan­sion et en direc­tion de l’Euroland, de l’Asie et de l’Afrique (inves­tis­se­ment de 1 000 mil­liards de yuans d’ici dix ans nous dit-on) n’étant pas com­plé­tés, la défaillance du client amé­ri­cain ne pour­ra être amor­tie. L’espoir de Pékin était vrai­ment que l’effondrement amé­ri­cain tar­de­rait de deux ans au moins et le « Céleste empire » a tout fait pour retar­der l’échéance fatale en ache­tant en pure perte les obli­ga­tions amé­ri­caines au ren­de­ment déce­vant [[La Chine impé­ria­liste. Robert Bibeau. 29.06.2011. http://www.centpapiers.com/la-chine-imperialiste/74924 ]].

Il est trop tôt pour que la recon­ver­sion chi­noise soit com­plé­tée. Aus­si cette année les secousses sis­miques éco­no­miques de l’Amérique ébran­le­ront l’empire du milieu — indus­triel.

Dans le monde occi­den­tal, l’impérialisme états-unien aux abois – l’ennemi irré­duc­tible de l’impérialisme chi­nois – essaie­ra de sou­le­ver une vague de pro­tec­tion­nisme et de natio­na­lisme fana­tique et les États-Unis ten­te­ront d’impulser une désas­treuse “Guerre Froide” contre la Chine. Au cours de 2011 Oba­ma a four­ni le cadre et la jus­ti­fi­ca­tion d’une confron­ta­tion à grande échelle et de longue durée avec la Chine. Ce sera un effort déses­pé­ré pour main­te­nir l’influence état­su­nienne et conser­ver ses posi­tions stra­té­giques en Asie et par­tout dans le monde. « Le “qua­dri­la­tère de pou­voir” de l’armée éta­su­nienne — les États-Unis, le Japon, l’Australie et la Corée — avec le sou­tien des satel­lites phi­lip­pins, essaie­ront de détruire les liens com­mer­ciaux de la Chine au moyen de la puis­sance mili­taire de Washing­ton. » [[C’est le seul point sur lequel nous nous enten­dons avec Petras, le reste de son écrit pré­sente une vision conspi­ra­tion­niste sur­faite à notre avis. http://www.centpapiers.com/2012-une-vision‑d%e2%80%99apocalypse/91055 ]]. Nous dou­tons cepen­dant que le Penta­gone y par­vienne. Il n’est pas cer­tain que ce que Petras appelle les satel­lites mili­taires états-unien se laissent entraî­ner dans la déroute en com­pa­gnie du canard boi­teux amé­ri­cain.

EUROLAND

Suite à la ses­sion de brie­fing et de réorien­ta­tion stra­té­gique de décembre der­nier à Bruxelles où le couple Mer­ko­zy a tenu tête aux hydres anglo-saxons de la City – les pays de l’Euroland sont en ordre de marche sous le joug du major d’homme Mer­kel – le seul homme poli­tique bour­geois d’envergure en Europe – . La ‘Diva’ de l’économie euro­péenne bat la marche – fait ren­trer les récal­ci­trants dans le rang – fixe la cadence de la recon­ver­sion des finances euro­péennes en pré­vi­sion du séisme états-unien qui tel un deus ex machi­na consta­ta en décembre der­nier le peu d’influence que les USA ont conser­vé chez son allié outre Atlan­tique [[La crise de l’Union Euro­péenne : le Dol­lar contre l’Euro. Robert Bibeau. 15.12.2011.
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28229]].

L’Euroland a chan­gé de direc­tion à Bruxelles l’an der­nier et 2012 devrait confir­mer la reprise en main par les nou­veaux maîtres de la BCE (Banque cen­trale euro­péenne) avant l’émission des Euro­bonds, fin 2012. « Quand on est l’Euroland et qu’on est le pre­mier bloc com­mer­cial mon­dial, le déten­teur de la plus grosse épargne mon­diale on se moque des agences de nota­tion. On les ignore ou on leur casse les reins, deux choses qui seront au pro­gramme de 2012 » [[USA Crise sys­té­mique glo­bale 2012/2016. GEAB no. 60. In l’Étoile du Nord vol. 9, no. 6 novembre-décembre 2011, pages 6 – 11.]].

Révoltes popu­laires et grèves ouvrières devraient mar­quer l’année euro­péenne, mais faute d’une direc­tion révo­lu­tion­naire influente et uni­fiée, tous ces sacri­fices seront gas­pillés.

L’AFRIQUE MONÉTAIRE

Quelques mots sur un mor­ceau d’Afrique à pro­pos des qua­torze pays sou­mis au dik­tat néo-colo­nia­liste fran­çais via l’entente d’adhésion au Franc CFA. Un pro­to­cole d’union moné­taire qui cède à la France le contrôle du déve­lop­pe­ment finan­cier de ces qua­torze pays domi­nés, néo-colo­ni­sés. Com­ment ima­gi­ner qu’en 2012 des pays où les pré­si­dents et chefs d’État d’opérettes s’entretuent à chaque élec­tion bidon frau­du­leuse pour s’emparer d’un pou­voir qu’il ne contrô­le­ront jamais de toute façon puisqu’un levier essen­tiel – le pou­voir finan­cier – est acca­pa­ré quelque part à Paris aux bureaux du Tré­sor public fran­çais ou cha­cun des pays sou­mis doit dépo­ser en garan­tie une par­tie de ses avoirs (ce qui en soit n’est pas une mau­vaise pra­tique finan­cière – ce qui est mau­vais c’est que le dépôt et la ges­tion se fasse au Tré­sor de France et que cette devise soit tota­le­ment dépen­dante et à pari­té avec l’Euro)… Hal­lu­ci­nant n’est-ce pas ?

J’ai le sen­ti­ment qu’à la faveur de la dépres­sion moné­taire mon­diale, 2012 sera une année de grande fric­tion autour de la ques­tion de créer une mon­naie afri­caine com­mune à par­tir d’un regrou­pe­ment de quelques états cou­ra­geux – pro­jets que cares­sait à la fois Kadha­fi et Laurent Gbag­bo… allez com­prendre après cela pour­quoi ils ont été détrô­nés, puis dépor­té ou assas­si­né [[La Libye sous les bombes ‘huma­ni­taires’ de l’ONU. Robert Bibeau. 23.03.2011.
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23889 et L’extradition illé­gale de Gbag­bo de son pays natal ! Robert Bibeau. 7.12.2011. http://www.alterinfo.net/L‑EXTRADITION-ILLEGALE-DE-GBAGBO-DE-SON-PAYS-NATAL-_a67600.html et http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_CFA]]?

LA DIPLOMATIE DE LA CANONNIÈRE

Il est étrange que très peu d’observateurs de la scène inter­na­tio­nale aient remar­qué un chan­ge­ment impor­tant sur­ve­nu sur le théâtre mili­taire mon­dial depuis 2010 envi­ron. Jusque-là, toute agres­sion mili­taire impé­ria­liste occi­den­tale était ini­tiée puis diri­gée par le chef de meute amé­ri­cain avec ou sans la com­pli­ci­té de l’OTAN – Bush le cow­boy texan étant l’archétype de ces capots Yan­kee –. Or, en 2010 – 2011 trois des prin­ci­pales inter­ven­tions de la « diplo­ma­tie de la canon­nière » ont été ini­tiés par la France sar­ko­siste avec le sou­tien de Londres, de Ber­lin et d’autres capi­tales de l’Euroland et par­fois l’intervention tar­dive de Washing­ton (Côte d’Ivoire, Libye, Syrie). Il en sera de même en 2012.

L’AGRESSION CONTRE LA SYRIE

Dites-moi ce que Sar­ko­zy cherche en Syrie ? Ce pays n’a pas de pétrole, peu de mine­rais, son mar­ché est exsangue, sa popu­la­tion est pauvre. La Syrie est encom­brée de réfu­giés pales­ti­niens, ira­kiens, kurdes, son peuple est iras­cible, natio­na­liste et il s’empressera de chas­ser tout enva­his­seur étran­ger. De plus, on retrouve à sa fron­tière Nord la Tur­quie amère et ran­cu­nière (d’avoir été refu­sée dans l’UE) ; à sa fron­tière Sud la Jor­da­nie insi­pide ; à l’Ouest le Liban intré­pide et le Hez­bol­lah invin­cible ; aux limites Est on retrouve l’Irak – deuxième réserve pétro­lière du monde – Voi­là la réponse que nous cher­chions.

Sar­ko­zy, plus malin que cer­tains ne le subo­dorent, pen­dant qu’Obama mani­gance de lui cou­per l’or noir par bateau (Détroit ira­nien d’Ormuz) tout en se reti­rant d’Irak – lais­sée à la garde des mol­lahs Chiites qui cou­pe­ront le pétrole ira­kien à la pre­mière bombe jetée sur l’Iran – l’Europe tente donc de se rap­pro­cher des puits ira­kiens afin de les enva­hir le moment venu et faire pas­ser le pré­cieux car­bu­rant par le pipe­line syrien jusqu’à la Médi­ter­ra­née.

Une ques­tion se pose cepen­dant. Pour­quoi ne pas avoir com­plo­té avec Bachar al Assad pour accé­der au pipe­line syrien ? Parce que Bachar est l’allié de l’Iran et que l’attaque amé­ri­ca­no-israé­lienne contre l’Iran cou­pe­ra les ponts de la col­la­bo­ra­tion avec la Syrie. L’Europe devrait alors se dis­so­cier de son allié amé­ri­cain et de l’agression contre l’Iran – ça vien­dra – mais l’Euroland nou­velle – post états-unienne – n’en n’est pas encore là.

Der­nier pro­blème qui se pose­ra en 2012 rela­ti­ve­ment à l’attaque contre la Syrie. Com­ment contour­ner la puis­sance Russe qui pos­sède une base navale en Syrie (Tar­tous)? Qui plus est, la Rus­sie ‘pou­ti­nienne’ four­nit du gaz natu­rel de l’Europe [[La Rus­sie lâche­rait-elle la Syrie ? Robert Bibeau. 29.12.2011.
http://www.legrandsoir.info/la-russie-lacherait-elle-la-syrie-comment-naviguer-entre-deux-mers.html]]. Atta­quer la base mili­taire du Krem­lin au Levant c’est se cou­per de l’approvisionnement en gaz russe. Sar­ko­zy et Mer­kel y ont-ils pen­sés et quelle est l’alternative ?

Le sou­tien euro­péen aux mil­liar­daires voleurs d’élections de l’opposition russe contre les voleurs d’élections du par­ti Rus­sie Unie n’ira pas très loin. La Rus­sie n’est pas une « Répu­blique de bananes » ni une « légis­la­ture du café » et l’armée Rouge est bien en laisse sous la poigne de Vla­di­mir… J’en conclue que l’Euroland devra révi­ser sa stra­té­gie syro-ira­nienne en 2012.

Comme l’année en cours sera année d’élections pré­si­den­tielles on ne ver­ra pas les États-Unis s’engager dans cette guerre ouverte qu’elle pré­pare fébri­le­ment contre l’Iran d’autant que la Syrie n’est pas encore tom­bée dans l’escarcelle euro­péenne ni amé­ri­caine et c’est bien là l’enjeu de cette guerre qui ne dit pas son nom. Dans cette affaire Sar­ko­zy n’est pas le « Proxy » des États-Unis il mène la poli­tique de l’impérialisme fran­çais et euro­péen et pour cette rai­son il devrait sau­ve­gar­der son per­choir pré­si­den­tiel en 2012.

Le conflit entre alliés de l’OTAN porte bien sur cette alter­na­tive, si la Syrie devient pro­tec­to­rat euro­péen – le pétrole Ira­kien sera à por­tée de main – si la Syrie devient pro­tec­to­rat amé­ri­cain, l’Irak de al- Mali­ki gar­de­ra le ver­rou Ouest du dis­po­si­tif d’étranglement pétro­lier euro­péen pen­dant que l’Iran à son corps défen­dant gar­de­ra le ver­rou Sud par le détroit d’Ormuz, le Pakis­tan et l’Afghanistan les ver­rous Nord et Est.

L’OTAN AU LEVANT

Cette année élec­to­rale amé­ri­caine les États-Unis et leur orga­ni­sa­tion mili­taire assu­jet­tie – l’OTAN – pour­sui­vront leur pres­sion contre le Liban via leur satel­lite israé­lien, leur occu­pa­tion pas­sive de l’Afghanistan (pré­pa­rant leur retrait pour 2014 quand toutes les manœuvres qu’ils anti­cipent contre l’approvisionnement en pétrole chi­nois auront été menées à bien). Par ses drones l’OTAN pour­sui­vra son har­cè­le­ment du Nord Pakis­tan de façon à contrer tout rap­pro­che­ment du Pakis­tan avec les tali­bans afghans.

Rete­nez cepen­dant qu’un fauve bles­sé comme le dra­peau étoi­lé demeure un dan­ger et l’État-major amé­ri­cain s’il ne lance pas immé­dia­te­ment l’attaque contre l’Iran la pré­pa­re­ra toute l’année en sous-main et la déclen­che­ra pro­ba­ble­ment l’an pro­chain, après l’élection quel que soit le vain­queur de la course à la pré­si­dence. La décon­fi­ture éco­no­mique et sociale de l’Amérique com­mande cette action « auda­cieuse et périlleuse » pensent un cer­tain nombre de stra­tèges du Penta­gone et de Wall Street. La désta­bi­li­sa­tion des appro­vi­sion­ne­ments en hydro­car­bure de la Chine, du Japon et de l’Euroland per­met­tra aux États-Unis (qui ne s’approvisionnent pas au Proche-Orient) de se refaire une auto­ri­té sur les mar­chés bour­siers – folle équi­pée de finan­ciers déses­pé­rés.

PRINTEMPS ARABE

En Égypte les ‘Face­boo­keurs’ des réseaux sociaux pseu­dos révo­lu­tion­naires sont retour­nés chez papa après la mise à la retraite de Mou­ba­rak enve­lop­pé dans son para­chute doré [[Révoltes arabes et répres­sion néo­co­lo­niale. Robert Bibeau. 16.05.2011. http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5127]]. En 2011 les vrais révol­tés sont retour­nés sur le pavé et ils sont tom­bés sous les balles d’aciers de l’armée dans la plus grande impu­ni­té et sous les hour­ras des médias étran­gers – qui ont même sug­gé­rés qu’ils étaient des « contre-révo­lu­tion­naires»… d’une révo­lu­tion avor­tée.

Ces véri­tables révo­lu­tion­naires mépri­sés par la bour­geoi­sie inter­na­tio­nale n’ont pas voté – qu’ils en soient féli­ci­tés – ils ont ren­voyés leurs « lea­ders » paten­tés – des fils à papa ‘indi­gnés’ – bon vent les Twit­ters for­més aux « révo­lu­tions colo­rées », qui sait si 2012 ne ver­ra pas les révoltes arabes deve­nirs de vraies révo­lu­tions popu­laires pour la conquête du pou­voir d’État !?

En Tuni­sie iden­tique à l’Égypte avec cette dif­fé­rence que cette ancienne colo­nie fran­çaise a héri­tée des habi­tudes de ver­biage balaise et outre­cui­dant de l’ex-mère patrie. L’intelligentsia magh­ré­bine aime à mimer les débats oiseux des cafés pari­siens et les tiers par­tis égo-cen­tri­pète sont plé­thores sur la scène tuni­sienne où ils bouchent la vue des jeunes révol­tés et ces grou­pus­cules d’opérettes pour­raient bien faire avor­ter la seconde édi­tion de la vraie révo­lu­tion. De toute façon l’élection bidon fut un échec et dans de nom­breuses cités ; les révol­tés n’ont pas désar­mé, en 2012 ils vont se radi­ca­li­ser [[Il n’y a pas de pro­jet de démem­bre­ment du monde arabe. Il n’y a que des pro­jets à courte vues d’une puis­sance impé­ria­liste puis d’une autre pour s’emparer d’un mar­ché arabe ou d’un autre, des res­sources arabes, pétro­lières sur­tout et pour anni­hi­ler tout mou­ve­ment de révolte. De nom­breux pays arabes agres­sés depuis nombre d’années n’ont pas été démem­brés. http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=8501]].

Pour la Libye ces­sez de pavoi­ser petits déma­gogues plan­qués à Paris ou à Londres. En 2012 BHL et ses petits amis plu­riels pour­raient déchan­ter – Kadha­fi est mort mais pas l’esprit de révolte et d’indépendance des tri­bus de Tri­po­li­taine, du Fez­zan et de Cyré­naïque. Le CNT est hors-jeu et si la pro­duc­tion pétro­lière a repris ; le peuple est contrit et réa­lise petit à petit qu’il a été dupé par de faux amis. Rien n’est écrit, rien n’est fini en Libye, ceux qui ne l’ont pas com­pris en seront bien­tôt conchies [[« la deuxième et la troi­sième puis­sance éco­no­mique du monde la Chine et le Japon vont désor­mais uti­li­ser la mon­naie chi­noise pour leurs échanges…» Libye, Côte d’I­voire, ouvri­ront la voie à un nou­vel Ordre mon­dial Jean-Paul Pou­ga­la. 31.12.2011.
http://www.youtube.com/watch?v=owY2weXp7Dc&context=C351979eADOEgsToPDskI_AXylaGXOv0Y9DV96I9vL ]].