Gilles Deleuze notre contemporain

Par Laure Adler

Entre­tient avec les phi­lo­sophes Jean-Clet Mar­tin, René Sché­rer et David Lapou­jade, les plas­ti­ciens Gérard Fro­man­ger et Jean-Jacques Lebel, ain­si que le cri­tique ciné­ma Ray­mond Bel­lour.

Deleuze, c’est un style, une manière de pen­ser le tout du monde, un démi­neur, une per­sonne qui, quand on la lit, nous rend plus éveillés, plus aux aguets sans doute, parce qu’il ne donne jamais de réponses, mais conti­nue à ques­tion­ner.

Deleuze donc en 2012 notre contem­po­rain.

Pour­quoi, en le reli­sant, pro­voque-t-il encore de l’é­ton­ne­ment ? Com­ment les concepts qu’il invente — rhi­zome, machine dési­rante, ligne de fuite et bien d’autres — res­tent-ils opé­ra­toires aujourd’­hui ?

Existe-t-il plu­sieurs Deleuze ? Peut-être celui qui, très jeune, nous a per­mis de relire Berg­son, Hume, Spi­no­za autre­ment ne s’est jamais can­ton­né dans l’his­toire de la phi­lo­so­phie et a pen­sé à la trans­for­mer en pos­si­bi­li­té d’in­ter­ro­ga­tion du monde — ce qui l’in­té­resse, ce n’est pas l’har­mo­nie mais le symp­tôme, tout ce qui peut intro­duire du désordre.

Aujourd’­hui plus connu par son Abé­cé­daire que par Dif­fé­rence et répé­ti­tion, Le Pli, Proust et les signes, son tra­vail avec Félix Guat­ta­ri avec L’An­ti-Oedipe et Mille Pla­teaux nous ont per­mis de mieux com­prendre les lignes de ten­sion du capi­ta­lisme. Les relec­tures de Kaf­ka, Beckett, Lewis Caroll demeurent tou­jours éclai­rantes ain­si que ses deux opus sur le ciné­ma.

Deleuze aujourd’­hui nous donne de l’éner­gie, du cou­rage et de la jubi­la­tion.

Deleuze ou la phi­lo­so­phie exem­plaire.

Deleuze ou la boîte à outils du XXIe siècle.

Gilles Deleuze notre contem­po­rain :

Laure Adler s’en­tre­tient avec Jean-Clet Mar­tin, phi­lo­sophe et ancien direc­teur de pro­gramme au Col­lège inter­na­tio­nal de phi­lo­so­phie de Paris, ensei­gnant en ter­mi­nale.

Laure Adler s’en­tre­tient avec René Sché­rer, phi­lo­sophe.

Laure Adler s’en­tre­tient avec Gérard Fro­man­ger, peintre et Jean-Jacques Lebel, plas­ti­cien et écri­vain.

Laure Adler s’en­tre­tient avec Ray­mond Bel­lour, écri­vain et cri­tique de ciné­ma.

Laure Adler s’en­tre­tient avec David Lapou­jade, phi­lo­sophe.