Radio Judaïca et le CCOJB font-ils la loi à la Ville de Bruxelles ?

Nordine Saïdi : J’ai reçu un coup de fil de la police m’informant que l’action "Quel Père Noël pour les enfants de Gaza ?" serait interdite...

Pere-noel-a-Gaza-Emad-Hajjaj-Jordan-500x375.jpg

Com­mu­ni­qué de presse du Mou­ve­ment Citoyen Pales­tine.

Auto­ri­sée depuis 2002, l’ac­tion des Pères Noël du Mou­ve­ment Citoyen Pales­tine est aujourd’­hui inter­dite par la Ville de Bruxelles !

Cette action de Noël a lieu neuf fois depuis 2002 et elle s’est tou­jours très bien pas­sée, que ce soit avec la police ou avec les pas­sants de la rue Neuve. Chaque année, nous y dis­tri­buons des tracts et des bon­bons afin d’approcher les gens de manière agréable. Cette action de sen­si­bi­li­sa­tion est une vraie réus­site car nous tou­chons un public non-aver­ti. Chaque année, depuis 9 ans, nous avons reçu beau­coup d’encouragement et de sym­pa­thie de la part du public. Nous tenons à remer­cier les per­sonnes qui sont venues nous rejoindre dans cette action durant toutes ces années

Radio Judaï­ca et le CCOJB font-ils la loi à la Ville de Bruxelles ?

Sous l’impulsion des auto­ri­tés israé­liennes et de cer­taines orga­ni­sa­tions qui se pré­tendent repré­sen­ta­tives de tous les juifs, une vaste opé­ra­tion de ter­ro­risme psy­cho­lo­gique est enga­gée contre ceux, y com­pris contre des orga­ni­sa­tions de défense des droits de l’homme, qui osent éle­ver leur voix contre la poli­tique du gou­ver­ne­ment israé­lien.

En effet, ce jeu­di 22 décembre à 16h53, j’ai reçu un coup de fil de la police m’informant que l’action du Mou­ve­ment Citoyen Pales­tine « Quel Père Noël pour les enfants de Gaza ? Le 23 décembre venez dire ” occu­pa­tion : pas en notre nom ” » serait inter­dite, sans appor­ter aucune autre expli­ca­tion que le bourg­mestre ne l’autorise pas (plus) ! « Or, tout acte admi­nis­tra­tif doit être for­mel­le­ment moti­vé comme le pré­voit la loi du 29 juillet 1991 », nous dit notre avo­cat.

Le mer­cre­di 21 décembre, Radio Judaï­ca, à la suite de l’intervention du CCOJB, aurait annon­cé que Mon­sieur Thie­le­mans avait inter­dit notre action du ven­dre­di à la rue Neuve, et ceci avant même que le Mou­ve­ment Citoyen Pales­tine ait été infor­mé par la police.

Radio Judaï­ca et le CCOJB seraient-ils ceux qui auto­risent ou inter­disent les dis­tri­bu­tions de tracts et de bon­bons dans la com­mune de Bruxelles ?

Soyons pré­sents plus que d’habitude ce Ven­dre­di 23 Décembre, à par­tir de 16h, Rue Neuve, face à l’église pour défendre le droit des Pales­ti­niens, mais aus­si notre propre liber­té d’expression !

Alors que le monde entier assiste impuis­sant au com­por­te­ment cynique des auto­ri­tés israé­liennes à l’égard des Pales­ti­niens, les défen­seurs de la cause pales­ti­nienne font l’objet, de plus en plus fré­quem­ment, d’atteintes à la liber­té d’expression.

La lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud a mon­tré une soli­da­ri­té inter­na­tio­nale effi­cace et cohé­rente avec un peuple oppri­mé. C’est ce genre d’action que le peuple pales­ti­nien oppri­mé demande. Depuis 2005, la socié­té civile pales­ti­nienne, y com­pris les fédé­ra­tions syn­di­cales et tous les regrou­pe­ments poli­tiques syn­di­caux, ont été una­nimes en deman­dant aux per­sonnes de conscience et ins­ti­tu­tions du monde entier, notam­ment les syn­di­cats, d’approuver le BDS (Boy­cott Dés­in­ves­tis­se­ment et Sanc­tions) contre Israël et de mettre en œuvre ce boy­cott des diverses manières, les mieux adap­tées à leur contexte res­pec­tif. La cam­pagne BDS reste le meilleur espoir de mettre fin à l’occupation et l’apartheid d’Israël, et à faire valoir l’obtention des droits recon­nus par l’O­NU, en par­ti­cu­lier le droit à l’autodétermination.

La liber­té de mani­fes­ta­tion comme la liber­té d’expression sont des droits fon­da­men­taux. Ils sont ins­crits dans les trai­tés inter­na­tio­naux, comme la Conven­tion euro­péenne des droits de l’homme, ain­si que dans la Consti­tu­tion belge. Nous insis­tons sur le fait qu’en aucun cas la cri­tique d’un État cou­pable de tant d’in­frac­tions au droit inter­na­tio­nal ne peut être ain­si assi­mi­lée à un quel­conque racisme.

En France, ce jeu­di 15 décembre 2011, le tri­bu­nal de Mul­house vient de relaxer douze mili­tants pour­sui­vis pour leur par­ti­ci­pa­tion à la Cam­pagne BDS.

Ils étaient pour­sui­vis par les offi­cines, habi­tuelles cour­roies de trans­mis­sion de la poli­tique de l’Etat d’Israël, ain­si que par la LICRA, pour « dis­cri­mi­na­tion et inci­ta­tion à la haine et à la vio­lence envers un groupe ou une nation » pour avoir par­ti­ci­pé à deux actions de boy­cott de pro­duits israé­liens dans le maga­sin Car­re­four Ill­zach. Ces asso­cia­tions viennent toutes d’être débou­tées par la jus­tice fran­çaise !

Cha­cune de nos actions se veut paci­fique. Nous por­tons nos tee-shirts verts (sur les­quels figurent l’inscription “Boy­cott Israël/Palestine Vivra”), des bon­nets « Père Noël » rouges, nous dis­tri­buons nos tracts en par­lant aux gens et leur sou­hai­tons de joyeuses fêtes de fin d’année. Tout se fait dans le calme, nous ne consti­tuons cer­tai­ne­ment pas une menace pour la sécu­ri­té.

Nos actions vont per­du­rer jus­qu’à ce qu’Israël se conforme aux réso­lu­tions des Nations Unies et res­pecte les droits inter­na­tio­naux et huma­ni­taires.

Face à cette atteinte claire à la liber­té d’expression, nous invi­tons tous les citoyens épris de jus­tice à envoyer des mails, fax, coups de fil de pro­tes­ta­tion aux per­sonnes sui­vantes :

Fred­dy Thie­le­mans

Bourg­mestre de la Ville de Bruxelles.

Tél. : 02 279 50 10

Fax : 02 279 50 21

freddy.thielemans@brucity.be

Faou­zia Hariche

Eche­vine de l’Ins­truc­tion publique et de la Jeu­nesse de la Ville de Bruxelles

Tél. : 02 279 49 10
 — Fax : 02 279 49 21
 — faouzia.hariche@brucity.be

Phi­lippe Close
 — Eche­vin du Tou­risme et du Per­son­nel de la Ville de Bruxelles
 — Tél. : 02 279 47 40
 — Fax : 02 279 47 49
 — philippe.close@brucity.be

Moha­med Ouriagh­li
 — Eche­vin des Pro­prié­tés com­mu­nales et du Parc auto­mo­bile de la Ville de Bruxelles
 — Tél. : 02 279 41 30
 — Fax : 02 279 41 39
 — Mohamed.Ouriaghli@brucity.be

Chris­tian Ceux
 — Eche­vin de l’Ur­ba­nisme et de la Mobi­li­té de la Ville de Bruxelles
 — Tél. : 02 279 45 10
 — Fax : 02 279 45 21
 — cabinet.ch.ceux@brucity.be

Karine Lalieux
Eche­vine de la Pro­pre­té publique et de l’In­for­ma­tique
Tél. : 02 279 48 50
Fax : 02 279 48 59
Kabinet.k.lalieux@brucity.be

Chan­tal Noël
 — Eche­vine de la Famille, de la Petite enfance, des Crèches et des Cultes de la Ville de Bruxelles
 — Tél. : 02 279 50 60
 — Fax : 02 279 50 62
 — cabinet.chantal.noel@brucity.be

Ahmed El Kti­bi
 — Eche­vin des Tra­vaux publics, de la Par­ti­ci­pa­tion et de l’E­ga­li­té des chances de la Ville de Bruxelles
 — Tél. : 02 279 48 10
 — Fax : 02 279 48 29
 — cabinet.a.elktibi@brucity.be

Ber­tin Mam­pa­ka
 — Eche­vin des Sports, des Espaces verts, de l’En­vi­ron­ne­ment, de la Soli­da­ri­té inter­na­tio­nale et de l’E­qui­pe­ment com­mu­nal
 — Tél. : 02 279 47 10
 — Fax : 02 279 47 22
 — bertin.mampaka@brucity.be

Jean De Her­tog
 — Eche­vin de l’E­co­no­mie, du Com­merce, de la Cen­trale d’a­chats et des Affaires fla­mandes de la Ville de Bruxelles
 — Tél. : 02 279 44 10
 — Fax : 02 279 44 09
 — Kabinet.Jean.DeHertog@brucity.be

Ham­za Fas­si-Fih­ri
 — Eche­vin de la Culture, de l’Em­ploi, de la For­ma­tion et de l’E­tat civil de la Ville de Bruxelles
 — Tél. : 02 279 47 51
 — Fax : 02 279 47 59
 — hamza.fassi-fihri@brucity.be

Nous invi­tons ces élus à faire preuve de sagesse et de jus­tesse en inter­ve­nant au plus vite, pour sau­ver l’expression démo­cra­tique dans la com­mune de Bruxelles.

Nous res­tons à votre dis­po­si­tion pour de plus amples infor­ma­tions :

Contact presse : Nor­dine Saï­di
 — Mou­ve­ment Citoyen Pales­tine
 — GSM : 0486/703.215