Côtes en solidarité

Vous pou­vez suivre les actua­li­tés de la cam­pagne qui conti­nue­ra pen­dant tout l’é­té 2020 sur le blog côtes en soli­da­ri­té et sur Twit­ter

 

Jour­née mon­diale des réfugié.e.s : Les villes côtières se soli­da­risent pour le droit de res­ter ou cir­cu­ler libre­ment.

2020 a illus­tré, mieux que jamais aupa­ra­vant, que dans le monde d’aujourd’hui, l’égalité des droits pour tous les êtres humains est encore un objec­tif loin­tain. La situa­tion des migrant*e*s dans la plu­part des régions d’Europe et dans d’autres par­ties du monde est hon­teux. Les camps aux fron­tières exté­rieures de l’Europe sont sur­peu­plés. Les camps à l’intérieur des pays euro­péens res­tent. De nom­breux migrant*e*s sont tou­jours sans papiers et vivent dans la rue.

Même à cette époque, les gou­ver­ne­ments ignorent les droits des réfugié*e*s et des migrant*e*s. Dans l’ensemble, ce sont les groupes de soli­da­ri­té, les ONG, les courageux*ses citoyen*ne*s et les migrant*e*s eux- et elles-mêmes qui ont contré la menace de la pan­dé­mie.

Nous vou­lons atti­rer l’attention sur la situa­tion des migrant*e*s, ouvrir les yeux du grand public et exi­ger une soli­da­ri­té concrète. Car nous vou­lons abso­lu­ment que cette situa­tion cesse. Elle repose sur des lois et des déci­sions poli­tiques qui peuvent et doivent abso­lu­ment être modi­fiées.

“NOUS” – qui sommes-nous ?
Nous sommes des militant*e*s anti­ra­cistes de plu­sieurs pays euro­péens qui ont for­mé le pro­jet “Côtes soli­daires”. Notre prin­ci­pal objec­tif était de mettre en lumière et de sou­te­nir la lutte des migrant*e*s à la fron­tière bri­tan­nique fer­mée le long de la Manche et de la mer du Nord au cours de cet été. Nous vou­lions orga­ni­ser des mani­fes­ta­tions por­tuaires, dif­fu­ser des idées de soli­da­ri­té et uti­li­ser le voi­lier LOVIS pour atti­rer l’attention du public. Pour des rai­sons évi­dentes, nous avons annu­lé ces pro­jets. Comme les condi­tions de vie des migrant*e*s ne se sont pas amé­lio­rées, nous nous sommes mis d’accord sur d’autres moyens d’attirer l’attention et de faire pres­sion sur l’opinion publique.

Notre pro­po­si­tion d’action
Nous avons pro­po­sé une autre action com­mune : Une flot­tille de bateaux en papier por­tant de courts mes­sages (comme “Ouvrez vos fron­tières, ouvrez vos yeux”, “La fuite n’est pas un crime”, etc) Ces mes­sages appa­raî­tront par­tout ! Tout le monde pour­ra les plier, petits et grands, colo­rés ou non, et les dis­tri­buer dans les lieux publics, dans les bus et les trains, dans les centres com­mer­ciaux ou dans les parcs.

Pour le droit de res­ter et de cir­cu­ler ! Arrê­tez les expul­sions – une fois pour toutes !

Des condi­tions de vie et des soins de san­té dignes pour tous ! Fer­mer tous les camps – une fois pour toutes !

Construi­sez des villes et des réseaux de soli­da­ri­té ! Chan­geons les socié­tés depuis leurs fon­da­tions !

 

EN LIEN :