Le choeur d’Ali Aarrass : appel aux artistes et aux citoyens

Actuellement Ali Aarrass poursuit sa 6 ème grève de la faim. Didier Reynders, le ministre des affaires étrangères belge, a toujours refusé d’intervenir dans ce dossier, bien qu’Ali Aarrass ait toujours vécu en Belgique.

Le choeur d’A­li Aar­rass : appel aux artistes et aux citoyens

Ali Aar­rass est un citoyen bel­go-maro­cain bien qu’il n’ait jamais vécu au Maroc. Il a été arrê­té en Espagne le 1er avril 2008, soup­çon­né d’appartenir à un réseau ter­ro­riste au Maroc. Il est pla­cé en iso­le­ment total pen­dant 2 ans et 8 mois et demi. En mars 2009 le juge Bal­ta­sar Gazon, conclut à son inno­cence. Pour­tant l’Espagne conti­nue à déte­nir Ali Aar­rass en déten­tion et l’extrade à la demande du Maroc le le 14 décembre 2010. Une fois au Maroc, il sera tor­tu­ré durant 12 jours, tor­ture rap­por­tée par le rap­por­teur spé­cial de la tor­ture pour l’ONU Juan Men­dez. Il sera jugé sur base de ses seuls aveux obte­nus sous la tor­ture et signé en arabe, langue qu’il ne maî­trise pas, et sera condam­né à douze ans de pri­son.

La Bel­gique a tou­jours refu­sé d’intervenir dans ce dos­sier, bien qu’Ali Aar­rass ait tou­jours vécu en Bel­gique. En 2014, sa famille porte plainte contre le minis­tère des affaires étran­gères belges. Le juge­ment ren­du par le tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Bruxelles, sai­si en réfé­ré, enjoint à la Bel­gique d’ac­cor­der l’as­sis­tance consu­laire à Ali Aar­rass. Ce que la Bel­gique ne fera pas.

Actuel­le­ment Ali Aar­rass pour­suit sa 6 ème grève de la faim. Didier Reyn­ders, le ministre des affaires étran­gères belge, conti­nue à pré­tendre dans les médias qu’il tente d’intervenir et de ren­trer en contact avec son homo­logue, alors qu’au même moment il pour­voit en cas­sa­tion afin de faire inva­li­der la déci­sion de jus­tice qu’il oblige à inter­ve­nir.

Un appel aux artistes, par le biais de cette vidéo est lan­cé. C’est une ques­tion émi­nem­ment cultu­relle aujourd’­hui que celle des bina­tio­naux. Les artistes ne peuvent accep­ter qu’une part de la popu­la­tion belge soit invi­si­bi­li­sée et ne puisse pas jouir des mêmes droits que les belges dit “de souche(s)”.

Julie Jaros­zews­ki & Pau­line Fons­ny

manif-Aarrass.jpg

Voir plus loin : Lettre à Didier Reyn­ders : Nous vous deman­dons d’intervenir immé­dia­te­ment pour sau­ver Ali Aar­rass avant qu’il ne soit trop tard

EN LIEN :