26 juin 2019

N’expulse Pas Mon Pote !

15h-18h30 Gare centrale Carrefour de l’Europe 1000 Bruxelles

26 juin 2019

Conférence gesticulée - Chroniques d’une ex-banquière

19h30-22h BOOM - Café associatif rue Plétinckx, 7, 1000 (...)

27 juin 2019

Ciné-débat – J’veux du soleil !

19h Nano-brasserie de l’Ermitage 26 rue Lambert Crickx 1070 (...)

28 juin 2019

Début de soirée Poésie au Point de chut’

19h45-20h45 La Décidée - Bibliothèque du Réseau ADES 71 De (...)

30 juin 2019

59e célébration de l’indépendance du Congo

10h30-18h30 Square du Bastion, 1050 Bruxelles

30 juin 2019

Projection : Qahwa Boondael + table d’hote, photos, concerts

17h Café Solidaire 585 Chaussée de Boondael 1050 Bruxelles

2 juillet 2019

Fiesta Palestina

14h-21h Parc Josaphat Avenue des Azalées 1030 Bruxelles

2 juillet 2019

« 1, 2, 3 : action ! »

18h30 - 21h Agir pour la Paix 35 rue Van Elewyck 1050 (...)

6 juillet 2019

Les dessous de Bruxelles à vélo

10h Présence et Action Culturelles rue Lambert Crickx 1070 (...)

6 juillet 2019

Réglons nos contes

14h L’Agitée 114 rue Gaucheret 1030 Bruxelles


Accueil > FR > Articles > Infos

Filmer la police est un droit ! début du procès de Zin TV & ATTAC

Ce mardi 14 novembre 2017 a débuté l’action en justice de Zin TV et ATTAC contre des policiers ayant saisi la caméra d’une équipe de tournage et effacé des données vidéos des cartes mémoires. Les inculpés étant néerlandophones, le parquet a demandé que l’affaire soit jugée par la chambre du conseil néerlandophone. une nouvelle date sera fixée ultérieurement.

Les faits datent d’octobre 2015, lors d’une manifestation à Bruxelles contre le TTIP (Traité transatlantique de libre-commerce). Dans cette affaire, le comité P a confirmé qu’un policier ne peut pas supprimer lui-même ou imposer la suppression des images à la personne les ayant réalisées. Un rappel à la norme a eu lieu par ailleurs pour l’ensemble du personnel de la zone de police Bruxelles Capitale/ Ixelles.

En marge du procès, un rassemblement a eu lieu le 14 novembre 2017 au pied du palais de justice de Bruxelles, suite à l’appel de la Ligue des Droits de l’Homme, Obspol et d’autres organisations qui sont venues exprimer leur soutien.

La question ne concerne pas uniquement la corporation de la presse mais tous les citoyens en situation de filmer la police dans ses interventions, que ce soit en manifestation, lors d’arrestations, d’expulsions ou encore plus récemment lors des rafles qui ont eu lieu au parc Maximilien où les migrants, les volontaires de la plateforme citoyenne de solidarité aux réfugiés ainsi que des photographes ont subi des intimidations et des violences alors qu’ils filmaient les interpellations et les arrestations. Ils se sont fait saisir leurs téléphones, certaines photos et vidéos ayant été effacées par les agents de police, en toute illégalité.

D’autres procès et rassemblements importants ont lieu cette semaine :

1. ce mercredi 15 novembre, en soutien aux 6 passagers qui ont refusé de boucler la ceinture pour empêcher l’expulsion d’un "sans papiers" lors d’un vol Belgique - Cameroun.

2. Ce jeudi 16 novembre a lieu également le procès en appel du policier condamné le 19 décembre 2016 pour les violences commises sur Moad en 2013.



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP