Alerte expulsion sur la ZAD du keelbeek et appel à la solidarité !

par occupant-⁠e-⁠s et amies de la ZAD du Keelbeek

Mau­vaise sur­prise pour les occu­pants de la ZAD du Keel­beek ce mar­di : vers 18 heures, un huis­sier de jus­tice est venu leur signi­fier un avis d’ex­pul­sion dans les trois jours sui­vants la signi­fi­ca­tion !

Zone A Défendre. Tadam ! C’est la ren­trée !

Nous avons reçu ce mar­di matin la visite d’une huis­sière…

“Ordre d’expulsion a été don­né suite à une requête uni­la­té­rale de la
Régie de Bati­ments (bah oui, le minis­tère de l’intérieur quoi…). Cet
ordre a été signi­fié le 8/⁠09 aux occu­pants et occu­pantes de la zone,
il prend effet le 12/⁠09 à 00h01. À par­tir de ce moment, toute per­sonne
se trou­vant sur une cer­taine par­tie de la zone (pri­va­ti­sée par la
Régie des Bâti­ments) risque une amende de 2500€. “Et “bla­bla­bla­bla…”.

Même pas peur !

Et tout ça pour pré­pa­rer des tra­vaux mor­ti­fères et
inutiles…

Du coup nous invi­tons toutes celles et tous ceux qui sont contre la
maxi-⁠prison de Haren et son monde, à nous rejoindre une nou­velle fois
dans cette lutte !

Dès same­di matin, pour pré­pa­rer la résis­tance des jours à venir, faire des ban­de­rolles, à man­ger, du café pour tenir les veilles de nuit et les mati­nées près du feu, conti­nuer à construire d’autres manières de vivre…

Dès dimanche, se pré­pa­rer direc­te­ment sur le ter­rain à une éven­tuelle visite de la police le lun­di matin…

Dès lun­di, on vous invite à venir dor­mir et veiller sur la zad pour empè­cher le début poten­tiel des tra­vaux le len­de­main.

En gros, ils veulent nous effrayer…la lutte s’intensifie donc ! 🙂
Appel est lan­cé pour venir vous ins­tal­ler sur le ter­rain, c’est
l’occasion. Tant qu’ils ne viennent pas nous ennuyer, la ZAD res­te­ra
tran­quille, si ils viennent nous resis­te­rons !

Pas de maxi-⁠prison, ni ici, ni ailleurs !

ZAD PARTOUT !

Des occupant-⁠e-⁠s et amies de la
[
ZAD du Keelbeek->http://haren.luttespaysannes.be/fil-info/article/alerte-expulsion-sur-la-zad-du]…


Communiqué de presse – 11 septembre 2015

Eva­cua­tion du Keelbeek/Haren : un recours va être dépo­sé, la mobi­li­sa­tion croît en inten­si­té

Les habi­tants du Keel­beek ont reçu par voie d’huissier, le 8 sep­tembre der­nier, un ordre d’expulsion du ministre de l’Intérieur Jan Jam­bon. Des mili­tants, des habi­tants et des sym­pa­thi­sants occupent paci­fi­que­ment ce ter­rain sur lequel il est pro­je­té de construire la plus grosse, la plus chère et la plus pro­blé­ma­tique pri­son du pays. Ils défendent depuis un an cet écrin de bio­di­ver­si­té de 19 hec­tares qui abrite de nom­breuses espèces rares et pro­té­gées.

Cet ordre d’évacuation est incom­pré­hen­sible : il men­tionne que, à plu­sieurs reprises, la police a deman­dé aux habi­tants de par­tir. Cela est faux. La police connaît par­fai­te­ment la situa­tion et les contacts avec les poli­ciers sont per­ma­nents et très bons. Et jamais celle-ci n’a deman­dé l’évacuation des lieux.

Par ailleurs, de nom­breuses espèces vivant sur ce ter­rain sont pro­té­gées par l’Ordonnance nature et le per­mis d’urbanisme n’est pas déli­vré. Toute action du ministre de l’Intérieur ou de la Régie des bâti­ments qui détrui­rait la bio­di­ver­si­té excep­tion­nelle de ce ter­rain serait donc illégale.Les tra­vaux ne peuvent pas com­men­cer.

Le ministre de l’Intérieur semble ne pas faire grand cas de l’Etat de droit : des ques­tions par­le­men­taires lui ont été adres­sées et res­tent à ce jour sans réponse, notam­ment sur le finan­ce­ment de cette pri­son dont la pre­mière esti­ma­tion du coût s’é­lève à plus de 3 mil­liards d’euros, la Région Bruxel­loise, qui doit encore déli­vrer le per­mis d’urbanisme, a émis des réserves et des condi­tions par l’intermédiaire de son Ministre-Pré­sident, alors que la Ville de Bruxelles a dure­ment cri­ti­qué ce pro­jet, notam­ment pour ce qui concerne la mobi­li­té, les rive­rains ont intro­duit et intro­dui­ront encore des recours juri­dic­tion­nels sur toutes les auto­ri­sa­tions déli­vrées. Les recours déjà intro­duits sont pen­dants.

Cet ordre d’expulsion consti­tue un pas­sage en force du ministre de l’Intérieur qui ne semble pas consi­dé­rer comme néces­saire d’attendre que ces pro­cé­dures démo­cra­tiques et légales abou­tissent cor­rec­te­ment.

Laurent Mou­lin, pré­sident du Comi­té de Haren déclare : « Nous n’avons tou­jours pas reçu de réponse à nos ques­tions. Une fois de plus il n’y a aucune concer­ta­tion et on nous confronte à un acte agres­sif et à des menaces d’amendes contre des per­sonnes res­pec­tueuses d’un ter­rain sur lequel les tra­vaux ne peuvent de toute façon pas com­men­cer. Cela est stu­pé­fiant. Cette fuite en avant est inac­cep­table ».

La déter­mi­na­tion des mili­tants, habi­tants et sym­pa­thi­sants est intacte et sort ren­for­cée par cet acte qui creuse encore plus le fos­sé entre les élus et les citoyens.

Laurent Mou­lin : « Nous pré­pa­rons un nou­veau recours contre cet acte néga­tif et nous conti­nue­rons à pro­té­ger le Keel­beek ». Une fête de vil­lage est pré­vue ce same­di à Haren. Il y sera beau­coup ques­tion du pro­jet de cette méga­pri­son qui asphyxie­rait com­plè­te­ment les habi­tants.

La mobi­li­sa­tion pour pro­té­ger le Keel­beek et évi­ter la catas­trophe du pro­jet de méga­pri­son conti­nue de gran­dir.

Le Keel­beek Libre avec le comi­té de Haren, la Ligue des droits de l’Homme

Contact :

Keel­beek Libre http://haren.luttespaysannes.be/

Laurent Mou­lin, res­pon­sable Comi­té de Haren 0499 03 09 01

David Morel­li, Char­gé de com­mu­ni­ca­tion LDH 02 209 62 86 — www.liguedh.be